Décoration

  • joseph dirand spaces / interiors

    • Rizzoli
    • 1 Septembre 2017

    Cette première monographie rend hommage au célèbre architecte d'intérieur Joseph Dirand, connu pour combiner le minimalisme à l'élégance, entre style français classique et glamour hollywoodien. Cet ouvrage présente d'abord ses projets de résidences à Paris et New York, puis nous fait visiter ses intérieurs d'hôtels, de restaurants et de maisons de couture à travers le monde.

  • Pour la première fois, Axel Vervoordt se découvre en une suite de souvenirs qui permettent au lecteur de partager sa passion pour les objets. Une quête incessante à travers le monde, émaillée d'anecdotes surprenantes... d'où surgissent des réflexions fort utiles !
    Empreintes d'une philosophie et d'un message qui toucheront le lecteur, ces histoires racontent les épisodes de sa vie qui ont formé la personnalité qu'il est devenu.
    Avec humour il parle des êtres qui l'ont le plus influencé ; artistes, confrères, clients et mentor inoubliables !
    Ces instantanés brossent le tableau d'une vie entière consacrée à la beauté sous toutes ses formes.

  • Recevoir à la française fait appel à des codes et des coutumes immuables, un savoir-faire et un savoir-être à la fois naturels et raffinés qui demeurent des références dans le monde entier. Du choix des invités, en passant par l'invitation, l'établissement du menu, le plan de table, les règles de services mais aussi le dress code, la conversation ou le cas particulier du repas d'affaire, cet ouvrage révèle les secrets de la « French étiquette ».
    Une thématique particulièrement dans l'air du temps à l'heure où se multiplient les cours de bienséance et où de nombreux pays émergents se passionnent pour les arts de la table à la française, ses usages et ses rituels.

  • Il subsiste près de cinq cents hôtels particuliers dans Paris, quand on croyait en compter plus de deux mille au XVIIe siècle... Présent partout, l'hôtel parisien reste pourtant une exception si l'on songe au nombre d'immeubles de la capitale. Mais qu'importe la statistique, la rareté tient ici avant tout au caractère d'objets uniques de ces précieuses demeures.

    Savant mélange de règles et de fantaisie, de convention et de génie, l'hôtel parisien est né d'un rêve de domination, subtilement adapté aux contraintes de la grande ville. Il représente encore pour son propriétaire le moyen d'afficher une réussite éclatante tout en constituant un refuge intime, où il peut jouir de la ville sans en subir les désagréments, voir sans être regardé...
    />
    C'est dans l'interprétation de ces ambitions contradictoires qu'il faut lire la puissance des commanditaires, le talent des meilleurs architectes, l'audace des grands décorateurs... et céder au plaisir de nous laisser, à notre tour, habiter par ces maisons hors du commun.

  • À l'abri des regards, un grand nombre de demeures historiques sont devenues des résidences d'ambassadeurs en poste à Paris. Ce sont des lieux d'histoire et de patrimoine fermés au grand public. Bienvenue en France nous a ouvert les portes de ces demeures aux particularités uniques. Que ce soit un hôtel particulier du XVIIe siècle, un palais Belle Époque ou une demeure au style résolument contemporain, ces résidences rivalisent en beauté et en collections d'art. L'art de la diplomatie s'y exerce, porté par un art de vivre au raffinement accompli.
    De la Chine au Pérou en passant par l'Égypte et la Pologne, Alain Stella et Francis Hammond nous invitent à pénétrer au coeur des plus prestigieuses chancelleries et résidences d'ambassadeurs à Paris. Des tapisseries d'après des cartons de Goya parent les salons feutrés de la résidence de l'ambassadeur d'Espagne. Sur la rive droite de la Seine, à la résidence du Japon, Jean Prouvé et Charlotte Perriand ont signé un décor aux lignes minimalistes qui n'est pas sans l'appeler le style épuré de la maison japonaise traditionnelle. Sur la rive gauche, le palais d'Eugène de Beauharnais, résidence des ambassadeurs d'Allemagne, conserve intact, depuis Joséphine, le faste du style Empire.
    De superbes photographies, spécialement réalisées pour ce livre, nous dévoilent les secrets de ces trésors artistiques et architecturaux insoupçonnés.
    Inédit , cet ouvrage divulgue l'intimité de lieux exceptionnels et rend hommage aux représentations étrangères qui s'emploient à redonner vie à ce précieux patrimoine commun. Aussi, aujourd'hui, les ambassades se posent-elles en dignes héritières de ces hôtels particuliers qui, au fil du temps, ont tant contribué au rayonnement culturel et artistique de Paris.

  • Dominating the magnificent landscape of the Cap d'Antibes stands an invaluable treasure-the Hotel du Cap-Eden-Roc. A true legend of the French Riviera, this palace has existed for one hundred and fifty years, during which time it has never ceased to be an inspiration for its visitors. Aristocrats, painters, movie directors, actors, poets, and photographers have stayed there and wished to return time and again. Luminaries from the worlds of art and cinema have graced its doors from the beginning of its illustrious history, including F. Scott and Zelda Fitzgerald, Pablo Picasso, Marc Chagall, Marlene Dietrich, and Rita Hayworth. This legendary hotel is both an exceptional place, where remarkable meetings of like-minded individuals take place, and an ideal second home where the dolce vita is elevated to perfection.

  • « "Un palais en Sicile"... J'ai peut-être voulu cette aventure pour ces trois mots... pour le plaisir d'en faire un livre. ».
    Jean-Louis Remilleux.
    Après la mort du Marquis de Castelluccio, l'un des derniers « guépards » de Sicile, sa demeure s'endort et s'effondre, comme le monde qui l'a vu naître... Un demi-siècle plus tard, Jean-Louis Remilleux tombe amoureux de cet exceptionnel palais XVIIIe en ruine et se lance dans sa restauration.
    Ce palazzo, pour la première fois dévoilé dans ce livre, est l'un des plus beaux témoignages de l'architecture et des arts décoratifs siciliens.

  • Fugue aux variations infinies, le livre déploie, d'Ispahan à Grenade et à Fès, du Caire à Damas et Alep, de Telouet à Topkapi, les multiples splendeurs de l'architecture et de la décoration orientales, où règnent le rythme de la géométrie, l'entrelacs des arabesques et la calligraphie sacrée. Mais il inscrit cette beauté dans la réalité complexe et unitaire d'un monde issu du nomadisme et de la parole de Dieu. Les influences peuvent être les plus excentrées hellénistiques, persanes, ottomanes, italiennes, voire wisigothiques ; les styles régionaux différer profondément, les matériaux s'étager de la terre crue aux pierres multicolores et au marbre, en passant par le bois et la brique recouverte de céramique ou de stuc : les principes de l'urbanisme, de l'architecture domestique et du décor restent communs. L'auteur décrit « un certain ordre urbain sans urbanisme » qui fait ressembler telle vue aérienne de Damas au dédale d'un décor. Le repli des ruelles dessine l'autonomie de chaque quartier en contrepoint des voies ouvertes sur les édifices publics, la mosquée, le souk, le khan (caravansérail et entrepôt).
    L'opposition fondamentale entre l'intérieur et l'extérieur, le privé et le public, préside à l'ordonnance de la demeure, et d'abord, au contraste saisissant entre la façade austère, nue, agrémentée seulement du décor de la porte, et, dès le seuil franchi, l'enchantement des façades internes, du bassin, des dallages, des îwâns surélevés, du jardin et des arbres de la cour (Damas, Bayt Khaled al-'Azm). À l'intérieur, la transparence des espaces met en valeur l'exubérance décorative (Le Caire, Bayt Suhaymi) ou la pure luminosité (palais Mousafirhané) : espace central de dégagement, la qâ'a ouvre sur plusieurs îwâns, elle est comme une cour, le « centre de légèreté » de l'ensemble, la pièce noble par excellence (Alep, maison Ghazalé). Le départ entre le lieu de l'intimité privée, l'enclos sacré du harâm, (équivalent du téménos grec et du templum romain), dont l'accès est interdit aux étrangers, et les zones d'accueil ('ataba, durqâ'a), s'il remonte à l'antique distinction de l'oikos et de l'andron, sans doute d'origine perse, est sanctifié par la référence à la demeure du prophète à Médine, à la fois lieu de prière, habitation privée, cadre des entretiens publics et du traitement des affaires.
    Aussi, la description de ces riches palais et d'autres demeures plus modestes n'aurait-elle guère de sens si elle ne s'accompagnait de celle des modes de vie et de leur évolution, passée et actuelle. Nul cloisonnement, nulle spécialisation fonctionnelle, marquée par un mobilier spécifique, dans la maison orientale : tout y est fluide, labile, adaptable au fil des besoins. Ce nomadisme intérieur, plus sans doute que l'origine incertaine de la tente du nomade, caractérise un style de vie qui fit, et fait encore, rêver luxe, calme et volupté peintres, poètes et voyageurs européens.

  • inside Marrakesh

    Loum-Martin Meryanne

    • Rizzoli
    • 11 Septembre 2020

    This exquisite book showcases the stunning properties of the world's leading design connoisseurs, including Jasper Conran, Lynn Guinness, Vanessa Branson, and Helen and Brice Marden, who have transformed Marrakesh's exotic style into unexpected but elegant expressions. The story of design in Marrakesh begins with the contributions of Bill Willis, Yves Saint Laurent, and Pierre Bergé, who fearlessly fused Moroccan elements--zellige tilework, rugs, pottery, fountains, woodwork, metalwork, and tadelakt wall treatments--with a luxuriant mix of furnishings from around the world. We are invited into such lush private places as the gardens of the Villa Oasis, designed by Madison Cox, and the Bulgaris' tranquil riad. Full of personal insights, Loum-Martin explores how international design-savvy individuals continue to incorporate such exuberant designs in their work.
    Today's Marrakesh style appeals to a wide variety of tastes--from formal to quirky, from rustic to refined--and is suitable for diverse settings. Eco-friendly materials, including earthenware and natural fibers, contribute to these appealing interiors and gardens. Superbly photographed, Inside Marrakesh abounds with a wealth of unique design ideas.

  • An unrivaled survey of the most exciting contemporary interior design across the globe, curated by the editors of ten international editions of Architectural Digest.

  • Edition concentrée de Matières d'exception, ouvrage de référence dans l'univers des matières du luxe, ce livre invite le lecteur à la découverte. Il s'attache à mettre en lumière le savoir-faire unique d'une nouvelle génération de créateurs et d'artisans d'art. Plus de 300 photographies constituent un répertoire riche et original pour les architectes, designers et décorateurs, mais aussi pour les artistes et amateurs passionnés.
    A travers une sélection pointue d'images, en grande partie des gros plans, l'auteur révèle l'essence esthétique des matières, souligne la beauté d'un détail, capture l'éclat d'une réalisation. Six parties (le bois, le verre, le métal, l'animal, le minéral et le textile) illustrent la dynamique qui entoure la naissance d'une matière d'exception. Une source d'inspirations essentielle pour les métiers de la création.

  • Cet univers, très plébiscité, attire de nombreux étudiants. La nouvelle édition de ce guide, augmentée, fait le tour de tous les métiers et des formations qui y mènent : métiers de la production, métiers de la main et les métiers du commercial/marketing/vente.

    Exemples de métiers et témoignages : Styliste, modéliste, costumier, couturier, mannequin, modiste, maroquinier, responsable d'atelier dans la Haute Couture, horloger suisse, gouvernante, fleuriste et chef dans un palace ; un concierge de luxe indépendant,de designers, de vendeurs (vendeur en boutique, vendeur de yachts), de jeunes diplômés de grandes écoles qui ont intégré des équipes de marketing et de communication (assistant chef de produit, responsable de communication)...

    Tout pour découvrir un métier de l'intérieur, bien choisir sa formation, bien choisir ses stages, réaliser son book, décrocher son premier emploi...

  • L'actuelle propriétaire du Lude raconte l'histoire de cette ancienne forteresse, premier château construit le long de la Loire qui fut embelli et façonné au fil des siècles afin de témoigner de la puissance de ses occupants

  • turquoise coast

    Koc Nevbahar

  • amalfi coast

    Souza Carlos

    La côte amalfitaine est le summum du rêve italien. Niché parmi les fleurs de citron et les bougainvilliers se trouve une ligne de treize villes qui composent la côte amalfitaine. Connus pour leur paysage vertical, les villages ne sont accessibles que par la Strada Statale 163 - une route étroite et sinueuse à flanc de falaise qui, bien que troublante à traverser, offre des vues incomparables. Cette bande magique rejoint les montagnes et la mer Méditerranée en contrebas et des esthètes du monde entier y affluent année après année pour profiter de ses plages de galets pittoresques, de ses randonnées pittoresques, de son climat parfait et de ses établissements légendaires, qui ne se limitent pas aux hôtels et restaurants à étages. Les monuments de la cathédrale d'Amalfi à la Villa Rufolo à Ravello, tous évoquent la culture et l'esprit des siècles passés, et les monuments appréciés par des goûts de Jacqueline Kennedy, John Steinbeck et Gore Vidal abondent. Avec son limoncello signature, à la fois cultivé et apprécié localement, les plus belles villas et des vues à couper le souffle, la côte amalfitaine est dans une classe à part.

  • Surplombant la mer Egée, une charmante chaîne de quartiers côtiers forme la Riviera d'Athènes, une évasion sereine de l'activité constante dans le centre-ville. Une sélection d'hôtels haut de gamme borde le tronçon immaculé de plages jusqu'au point le plus au sud de la péninsule de l'Attique. Le Four Seasons Astir Palace rénové, avec une histoire de logement de dignitaires étrangers et de stars de cinéma des années 1960, est l'hôtel le plus luxueux d'Athènes, peut-être même dans toute la Grèce.
    La boîte de nuit, Island, ramène le glamour et l'excitation des clubs de bouzouki du XXe siècle qui rappellent des noms tels que Melina Mercouri et Stavros Niarchos. Athènes connaît un renouveau - dans l'art, la vie nocturne et le design. Pour une métropole constamment associée au passé, les avancées modernes dans le développement et la culture sont parfois négligées au profit des ruines et des artefacts de l'Antiquité.
    Quand en fait, la juxtaposition ne fait qu'améliorer la beauté des deux. La Riviera d'Athènes place l'ancien monde à côté du nouveau monde et une compréhension plus profonde de cette ancienne capitale émerge. Avec un pied dans le passé et un pied dans le futur ; accès à l'électricité de la vie urbaine et à la tranquillité d'une station balnéaire, Athènes ne peut pas être définie en termes simples.
    Il suffit d'en faire l'expérience par soi-même.

  • Marrakech flair

    Marisa Berenson

    It has been said that Marrakech awakens all of the senses. Whether it is seeing the intricate zellige tilework ; smelling the various spices sold at the souks ; hearing the call to prayer emanate from the nearby mosques ; touching the supple leather used to make a pair of babouches (leather sandals) ; tasting a flavorful tagine, Marrakech never fails to excite. Located just west of the Atlas Mountains, the city has been inhabited by Berber farmers for centuries.
    It has been dubbed the "Ochre City" because of the proliferation of red sandstone buildings and the red city walls, which now enclose the Medina, home to Jemaa el-Fnaa, one of the busiest squares in Africa. Marrakech overflows with culture and has been inspiring visitors for decades. From Yves Saint Laurent to Talitha Getty, Winston Churchill to Mick Jagger, Marrakech has attracted great icons inspired by its eternal spirit as well as its sweet, beautiful life.
    Yves Saint Laurent's intimate relationship to this city lead to the opening of a museum dedicated to his legendary work. The annual Marrakech International Film Festival draws a prominent crowd. Museums abound, exhibiting Moroccan arts, photography, carpets, and the Andalusian design aesthetic that permeates the city's architecture. La Mamounia hotel, opened in 1923, offers a storied history, which includes hosting guests such as Winston Churchill.
    Vanessa Branson's El Fenn is a collection of traditional riads that form a stunning boutique hotel. There are countless ways to be immersed in the culture of Marrakech, but perhaps the best place to start is with a simple glass of mint tea.

  • palm beach

    Lauder Aerin

  • comporta bliss

    Souza Carlos

  • CABIN PORN: INSIDE

    Klein Zach

    Initially created by a group of friends as an online scrapbook, Cabin Porn became an international sensation following the publication of the first volume of photographs of hand-made homes in breath-taking natural landscapes around the world. This new book delves deeper into the best-loved homes featured on the blog over the last ten years, offering close-ups of the stunning architecture and interior design that make them truly remarkable. With more timeless photography and new design stories, Cabin Porn: Inside brings fresh inspiration for your quiet place somewhere.

  • From New York to London, Paris to Monaco, the private residences of the greatest and most illustrious names in the art world boast some of the world's most outstanding collections. Antique masterpieces, modern chefs d'oeuvre, and contemporary creations are set against exquisite--and at times audacious--interiors exuding bold, unique style.

    A first of its kind, this elegant volume grants readers exclusive access to these houses and gives life to enthralling contrasts, echoes, and unexpected dialogues by juxtaposing unparalleled art collections with interiors designed by the most renowned names, such as Peter Marino, François Marcq, Jacques Grange, and Toshiko Mori. The result is a gallery of striking beauty, most of which is revealed to the public eye for the very first time and captured by photographer Jean-François Jaussaud. Demirdjian's texts guide the reader through these private spaces, while excerpts from exclusive interviews with some of the spaces' owners, such as Dominique Lévy, Brett Gorvy, Almine Rech, Barbara Gladstone, Kamel Mennour, and Axel and May Vervoordt, enrich this volume.

empty