Guillaume Bonnel

  • Orthèses

    Guillaume Bonnel

    Loin d'être simplement rétrospective ou de se cantonner au pèlerinage, la démarche de l'auteur nous invite à une réflexion en image sur l'action de l'homme sur la nature en nous donnant à voir un véritable paysage de l'anthropocène. Le terme a pour objet de considérer l'espèce humaine comme une force géologique à part entière dont l'action depuis l'essor de la civilisation thermo-industrielle a fait entrer la Terre dans une nouvelle ère. Il s'agit ici de dépasser le débat sur le bien-fondé de cette interférence pour en prendre acte et apprendre à regarder l'ordinaire contemporain de nos montagnes.

  • Trois photographes ont porté leur regard sur la ville de Saint-Etienne : l´investigation qu´ils ont conduite s´est focalisée sur la syntaxe et la morphologie du bâti tel qu´il peut être observé dans la cité. Rien de « normatif » donc dans cette « grammaire de formes ». Il s´agissait bien au contraire de prendre en considération la variété même des gestes d´aménagement susceptibles d´être décelés au sein de la ville. Celle-ci porte de fait la marque de grands projets planifiés aux effets structurants (dont la mise en place s´est échelonnée dans le temps), mais aussi d´interventions moins concertées découlant des effets du libéralisme, de phénomènes de retrait ou d´abandon liés à la récession économique, ou encore d´initiatives individuelles de faible empan, le plus souvent effectuées avec des moyens rudimentaires. Toutes ces actions d´aménagement, dans leur diversité même, entrent de plein droit dans la « grammaire » de la ville de Saint-Étienne - dont on ne peut que constater la variété.

  • Anatomie d'une ville est le fruit d'une patiente enquête photographique menée au sein de Saint-Étienne. Pendant une année entière, le photographe Guillaume Bonnel a arpenté la ville et réalisé de nombreuses prises de vue. Il a minutieusement ausculté les modalités d'évolution de l'espace urbain, des aménagements massifs aux plus précaires améliorations du bâti effectuées par les habitants eux-mêmes. Autour de lui, une équipe de chercheurs en sciences humaines et sociales s'est régulièrement attelée à scruter les vues collectées et à les manipuler, poursuivant ainsi au sein de l'archive progressivement constituée une exploration des formes de la ville initiée par le photographe. Ce livre est le compte rendu de cette investigation collective, sur les pas de Guillaume Bonnel. Il se présente aussi comme un hommage à la ville de Saint-Étienne et à son urbanisme.

empty