Patrick Bard

  • Le secret de Mona

    Patrick Bard

    • Syros
    • 27 Août 2020

    Pendant des mois, Mona s'est efforcée d'être invisible aux yeux de tous, de s'effacer. Mais le jour où son petit frère a été pris d'une forte fièvre, elle a dû le conduire en urgence à l'hôpital. Sans cela, cette histoire aurait pu ne jamais commencer. Mona n'aurait pas grillé ce stop, les gendarmes ne l'auraient pas arrêtée. Quand ils ont découvert une fille un peu trop jeune au volant, ils ne savaient rien encore du secret de Mona.

  • A priori, Maëlle n'est pas différente des autres filles de seize ans. Cette année-là, elle passe de plus en plus de temps sur Facebook, abandonne le sport, modifie sa façon de s'habiller, quitte son petit ami... Sans hésitation ni compromis, elle prend un virage à 180 degrés. C'est pour, croit-elle, sauver le monde qu'elle rejoint l'organisation Daech. Un an plus tard, pourtant, Maëlle revient de Syrie.

  • Un village du Perche, un petit cimetière, une tombe anonyme... Ici repose, oublié du monde, Piero Heliczer, poète italo-américain majeur, compagnon de route de William Burroughs, Gregory Corso, Allen Ginsberg, ami du peintre viennois Hundertwasser, amant de la nièce d'Aldous Huxley, acteur de premier plan de la bohème parisienne des années 50, co-fondateur du Velvet Underground, pilier de l'underground new-yorkais, cinéaste expérimental, inventeur du show multimédia, familier de la Factory, et qui fut dès l'âge de 4 ans une vedette surdouée de Cinecittà.
    Au fil des pages de ce portrait épique, on côtoie Andy Warhol, Lou Reed, Sterling Morrison, la Beat Generation au grand complet, Nico, La Monte Young, Jonas Mekas, (le fondateur de la New York film-Maker's Cooperative), mais aussi Bob Dylan, Brian Jones, Ira Cohen, Paul Bowles et tant d'autres.
    Un destin hors norme, le parcours inachevé d'un artiste total miné par la maladie, qu'Heliczer lui-même résumait d'un lapidaire : « L'underground, c'est moi ! »

  • P.O.V. point of view

    Patrick Bard

    • Syros
    • 23 Août 2018

    La première fois qu'un lien vers une vidéo porno s'affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu'il visionne sans l'avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l'extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d'une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l'échange avec d'autres, loin des écrans.

  • À Ciudad Juárez, les grandes firmes mondiales profitent d'une main d'oeuvre docile et bon marché pour faire pousser leurs filiales comme des champignons et avec elles la misère, la prostitution, la violence et même la mort.

    Des cadavres de jeunes ouvrières ont été trouvés aux abords de la ville, épouvantablement mutilés, éviscérés, décapités. Est-ce l'oeuvre d'un psychopathe? La machination d'une secte satanique? Ou un règlement de compte entre narcotrafiquants?

    Envoyé par son journal pour une enquête de quelques jours, Toni Zambudio, en débarquant dans la ville où même le diable aurait peur de vivre, ignore qu'il vient de tirer le fil d'un écheveau sanglant qui le conduira sur la piste d'un ennemi plus terrifiant encore et dont le pouvoir est à la mesure de ce qui se joue du côté mexicain de la frontera.

    Prix Polar Michel Lebrun 2002.

  • Lea Soler est une femme de la terre qui se méfie des mots. Avec les siens, elle se débat dans la misère rurale de l'Espagne du début du xxe siècle. En partant pour le Midi de la France, ils espèrent changer de vie. De départs en retours, d'exil en servitude, le temps passe mais Lea ne renonce pas. Comme ses filles Gloria et Soledad, elle croit farouchement en un destin meilleur.

  • La quatrieme plaie

    Patrick Bard

    • Points
    • 10 Avril 2008

    En Ouganda, où sévit la " maladie du sommeil ", l'ONG Guérir sans frontières perd contact avec l'un de ses médecins. Envoyé sur place, le docteur Abraham Van Tang le recherche en vain. C'est alors qu'une cargaison de médicaments disparaît, dans une région où la population vit terrorisée par une armée d'enfants-soldats. Van Tang va devoir s'y rendre et se confronter à une terrible violence...

  • Le 12 octobre 1492, vers 10 heures du matin, Christophe Colomb aborda sur une plage des Bahamas et déclencha sans le savoir une révolution planétaire : la découverte d'un immense continent qui allait susciter rêves et passions. Pourtant cette révélation de l'existence des Amériques fut une conquête. Brutale, violente, meurtrière, comme chacun le sait aujourd'hui.
    Les peuples amérindiens ont bien failli disparaître à jamais, victimes des guerres, des maladies et des déplacements de populations. Mais ils font toujours partie de ce monde qui est le nôtre à force de résistance et de résilience. C'est le sujet du formidable livre de Patrick Bard : 520 ans après Colomb, il nous entraîne dans un incroyable voyage photographique à travers l'Amérique, de Los Angeles à la Patagonie en passant par les Andes et l'Amazonie.
    Il se fait le chroniqueur de toute une humanité qui a recouvré sa dignité. Son combat a trouvé un écho nouveau auprès de nous et c'est pourquoi ces photographies nous touchent autant.

  • On ne compte plus les cadavres à Ciudad de Guatemala. Et quand une femme est retrouvée vivante, c'est son bébé qui a disparu. Excellent sujet d'enquête pour Victor Hugo Hueso, officier des pompiers municipaux qui rêve de devenir journaliste. Loin de là, en Californie, un couple en mal d'enfant tombe sur une annonce attrayante : « Adoptez au Guatemala. Temps d'attente moyen : entre un et quatre mois. »

  • Le chien de Dieu

    Patrick Bard

    • Points
    • 14 Mai 2009

    Les armées de Bonaparte pillent le Vatican. En subtilisant des manuscrits à la convoitise des Français, Antonin Fages, prêtre et bibliothécaire, tombe sur une étrange confession : la clé pour résoudre l'énigme de la Bête qui terrorisait les campagnes françaises trente ans plus tôt. Certains sont prêts à tuer pour s'emparer du texte, obligeant le prêtre à s'enfuir. Recèlerait-il de plus grands secrets encore ?

  • Promenons-nous dans le bois

    Patrick Bard

    • Imogene
    • 19 Octobre 2018

    « En grande majorité privée, la forêt française est l'une des plus vastes d'Europe. Mal valorisée, elle sert essentiellement à la coupe et à l'exportation de bois non transformé ainsi qu'à la chasse. Pourtant, ces dernières années, les arbres nous ont été révélés sous un jour nouveau. Raison pour laquelle, après avoir travaillé sur l'Amazonie, je voulais passer un an dans une forêt familière, proche. Ainsi est née l'idée de ces quatre saisons au Bois Landry, une forêt privée de 1 250 hectares située aux conYins du Perche et de la Beauce. En un an, j'ai appris qu'une forêt peut être jardinée, qu'on peut certes en extraire du bois et y chasser, mais aussi y dormir, aimer, lire, manger, s'y soigner, produire du miel, pratiquer la menuiserie, étudier les chevreuils, écouter un concert, admirer une exposition, déguster des plantes sylvestres, observer les animaux. Bref, qu'il existe bien des façons de relier l'humain à la forêt. » Patrick Bard Un an durant, aux quatre saisons, de nuit comme de jour, partout, y compris sur et sous l'eau, Patrick Bard a photographié le Bois Landry et tous ceux qui y oeuvrent, y résident, s'y promènent, en résumé la vie de la forêt, sans jamais rien provoquer ni mettre en scène. Un an durant, il a tenu un journal, non pas jour par jour, mais lorsqu'il avait à coucher sur le papier ses impressions, sensations, souvenirs, réYlexions, conversations... Et de cette année dans la forêt, il fait un livre mêlant non sans une certaine émotion une centaine de photographies et ses écrits.

  • Les routes du Che

    Patrick Bard

    • Seuil
    • 26 Septembre 2007

    Le 9 octobre 2007, il y aura 40 ans que Che Guevara est tombé sous les balles d'un sergent bolivien, au terme de 16 années d'une aventure essentiellement latino-américaine. Héros révolutionnaire romantique, figure charismatique, personnage violent, intolérant, fasciné par les armes, sans doute Ernesto Che Guevara a-t-il été tout cela à la fois. À l'occasion de l'anniversaire de sa mort, Patrick Bard a marché dans les pas de ce grand voyageur à la destination incertaine, voire secondaire : la déambulation importait bien plus que la destination. Le photographe a parcouru les principales étapes des itinérances du Che, décrites dans les trois récits qu'il a laissés. Le Voyage à motocyclette, Second voyage à travers l'Amérique latine et son Journal bolivien. C'est au cours de ces trois voyages qui l'ont mené de Buenos Aires à la Bolivie, de Caracas à La Havane, que Che Guevara a construit sa pensée politique, en prenant conscience de la condition de la classe ouvrière, en découvrant l'identité indigène de l'Amérique latine, et en rencontrant notamment Fidel Castro qu'il suivra jusqu'à Cuba. Hommage au voyageur, ce livre célèbre tout autant le continent sud-américain, que le Che a inlassablement arpenté et pour lequel il a tant rêvé.

  • Un chato en Espagne

    Patrick Bard

    Ambiance morose à la Sainte-Scolasse, un vieil amant de Maria, Jaume Llobregat, vient de se donner la mort dans son ancienne chambre d'enfant, à Barcelone. Si le suicide ne fait pas de doute, les raisons en sont en revanche obscures, et l'Espagnole supplie le Poulpe d'aller faire la lumière sur la mort de son ami.
    Ah, l'Espagne ! Mère patrie de Durutti, terre d'anarchisme ! Sauf que les pistes qu'il va suivre pour son enquête prennent rapidement une teinte plus brune que rouge. Gabriel a déjà entendu parler des bébés volés pendant la dictature, mais c'est de l'histoire ancienne tout ça, non ? Or ce qu'il découvre dans cette Espagne en crise dépasse l'entendement, car ce qui était en réalité de vraies mafias d'adoption semblent toujours sévir : dans sa ligne de mire, une mystérieuse et très catholique organisation nostalgique du Caudillo.
    Mais ces gens-là n'aiment pas qu'on vienne remuer le passé, et encore moins le présent, et le Poulpe a intérêt à veiller au grain pour que sa chasse aux derniers fantômes de Franco ne lui soit pas fatale.

  • Au réveil, il essaie de se souvenir : un camion accidenté, un cadavre qu'il photographie, puis plus rien. Juste cette douleur intolérable à l'oeil. Meyer est borgne ; il s'est fait tirer dessus. À la guerre, les reporters sont des cibles faciles. Il rentre en France, perd pied. Jusqu'à ce qu'il retrouve les clichés de l'attaque : sur un négatif, il croit voir son sniper. Meyer repart à Sarajevo...

  • Mon neveu Jeanne

    Patrick Bard

    • Loco
    • 3 Septembre 2015

    Depuis 1983, le photographe et écrivain Patrick Bard photographie son neveu. Il a commencé sans trop savoir pourquoi, alors que ce dernier avait 16 ans. Il s'appelait alors Jean-Pierre.
    Il s'est marié tôt, a eu deux enfants qui ont grandi et il est devenu transporteur routier à Sarcelles. Quand sa relation au genre a commencé à changer au milieu des années 1990, Patrick Bard a continué à prendre des photos de lui. D'elle, plutôt. Car Jean-Pierre est officiellement devenu Jeanne en 2001.
    Jeanne a connu des hommes, puis elle a fini par tomber amoureuse d'une femme en 2008. Au départ, la relation entamée était clairement lesbienne. Deux ans plus tard, Jeanne a décidé de redevenir sexuellement un homme, tout en conservant son identité de femme.
    Plus que tout, son neveu Jeanne a décidé que la question du genre n'était pas fixée et que ce n'était pas pour lui un problème.
    Mon neveu Jeanne est un livre où le lecteur suit le récit du point de vue de l'écrivain, écrit dans une veine littéraire : de la prise de conscience de son neveu, à son opiniâtreté, envers et contre un milieu social et professionnel, de changer son corps pour devenir femme.
    Fait peu habituel par rapport à d'autres récits autour du genre : le retour à sa condition masculine après tous les combats pour assumer une féminité. Un livre de texte émaillé de photographies de Patrick Bard mais aussi de photographies tirées de l'album de famille de Jean-Pierre / Jeanne permet de suivre, dans une certaine intimité, la vie du personnage.

  • Lutter selon patrick bard Nouv.

  • Les mexicains ne vont pas vers la mort, écrivait Carlos Fuentes, ils y retournent car ils en viennent"". Des Aztèques à James Bond en passant par la colonisation espagnole, au gré des conflits et des syncrétismes, les Mexicains ont tissé avec la mort un rapport singulier et festif jusqu'à la transformer en un symbole de vie dont la Fête des morts, plus joyeuse célébration du calendrier mexicain, est l'étendard.
    Patrick Bard Texte bilingue (FRANÇAIS/ESPAGNOL).

  • Une enquête photographique sur tous les aspects de l'eau dans un territoire urbain : le Val-de-Marne. Les paysages, la bataille pour la protection et la réintroduction des espèces, les mariniers, les professionnels de l'eau, les énormes équipements d'eau potable et d'épuration.

  • Nomades vivant au rythme du cosmos, courses équestres époustouflantes dans des espaces vertigineux, croyances venues du fond des âges, Patrick Bard, écrivain et photographe, nous donne à voir et à entendre le quotidien et la mémoire de ce peuple centaure aux prises avec la modernité.

empty