Chic Medias

  • Elle est la muse et l'amante, Milo. Tantôt féline, tantôt mystérieuse ou mélancolique. Une main aux ongles peints effleure un rideau de soie, une jambe en tension sur un escalier bariolé de traits, un corps penché sur les lignes de la ville, nu ou orné d'un porte-jarretelle. Vulnérable mais fort, au milieu de la forêt, sur un lit, d'un appartement, partout. Il n'y a pas d'histoires, mais les paroles des albums de Nicolas Comment jetées là, comme des indices à saisir par le lecteur-voyeur. Des indices ? Le photographe et musicien révèle ici plus qu'il n'en dit : il est l'amoureux transi, passionné, à la merci d'un désir ardent et d'un culte de la femme, l'individu au regard subtil qui décèle la poésie à travers un rai de lumière, le reflet d'une fenêtre ou le froncement d'un drap. Il n'y a pas d'histoires, non. Elles sont multiples et offertes sur un plateau de matières et de sens, à l'imaginaire. Milo est le troisième ouvrage de la collection desseins une adresse au corps, à la nudité, à la sexualité voire à la pornographie - réunie par les éditions chicmédias. Cécile Becker.

  • La nuit

    Jérôme Mallien

    Le Japon est un pays qui n'existe pas. Je le sais, j'y vis. Nous nous condamnons donc, lui et moi, au semblant, au simulacre, à la fiction. Quelle fiction plus répandue que celle du rapport sexuel, dont on sait pourtant désormais que de ça non plus, il n'y en a pas ? Ce petit livre va donc user du manga et de la représentation pornographique, et volontiers de la moins défendable, pour tenter de dire quelque chose de son auteur et du monde qui l'entoure, l'enserre, le tue. Il ne prétendra ni à la beauté, ni à la littérature (quoique la littérature y aie son mot à dire), ni à la trangression, ni à rien - sinon à l'exactitude. Tous les personnages évoqués existent ou ont existé, comme les situations décrites. On voit le paradoxe. "yoru ", en japonais, signifie " la nuit". Y verra-t-on plus clair qu'en pleine lumière ?

empty