Anne Gotman

  • Où finit la chirurgie reconstructive et où commence la chirurgie esthétique ? Jusqu'où ira celle-ci ? Quelles logiques en soutiennent l'expansion et quels enjeux engage-t-elle ? Est-ce un progrès et un bienfait qui concourent au « complet bien-être » par quoi on définit la santé ou un asservissement aux diktats de l'industrie d'une soi disant beauté ? Cet ouvrage brosse l'histoire de la chirurgie esthétique depuis ses balbutiements jusqu'à l'engouement actuel pour les interventions sur le corps, en passant par les étapes de légitimation et d'autonomisation qui, au vingtième siècle, en ont ponctué l'ascension. Faisant une égale place tant aux défenseurs de la chirurgie esthétique qu'à ses critiques, et s'alimentant à plusieurs témoignages, l'auteur fait apparaître en quoi les innombrables et diverses retouches qu'on apporte de nos jours à notre physique traduisent l'avènement d'un type chirurgicalement modifié et d'un nouveau rapport à soi caractéristiques de l'époque.

  • L'armée française cette inconnue Nouv.

    L'armée française cette inconnue

    Anne Gotman

    • Rue de seine
    • 9 Juin 2022

    L'armée devenue professionnelle est plus éloignée de nous que jamais. Même son sacrifice est minimisé puisque consenti par choix. On la sait compétente, en avance technologiquement et politiquement bien placée sur l'échiquier international. Pour un peu on en serait fiers.
    D'ailleurs, l'armée est l'institution qui recueille le plus fort taux de confiance parmi les citoyens français.
    Curieux paradoxe que cette institution dont on ne sait pas grandchose et en qui les français ont le plus confiance. Plus curieux encore, ce paradoxe qui veut que l'on confie notre sécurité, notre survie et donc notre bien le plus précieux à une institution où la hiérarchie, la discipline, la solidarité collective, la rusticité, voire une certaine frugalité règnent en maître, toutes valeurs qui sont, terme à terme, quasiment l'inverse de celles de la société civile. Une institution dont la spécificité est de tuer et dont les hommes sont entraînés à le faire au sein d'une société pacifiée.
    L'armée est un monde, à étudier comme on étudie un pays étranger, avec ses pratiques et ses coutumes. Un monde pluriel, ne serait-ce que par ses composantes armées de terre, mer et air sont des mondes en soi. Il ne saurait donc être question de ''couvrir'' le sujet. Une pléiade d'ouvrages le font très bien .
    Mais, en France, la réflexion sur la stratégie et la vie militaire est boudée par les sciences humaines.
    Ce livre comble ce fossé en permettant de partager les découvertes et les surprises qu'oppose la réalité des faits aux représentations et aux a priori dont l'armée est l'objet : froideur mécanique d'hommes essentiellement obéissants, monde automatisé, robotisé, qui ne serait pas loin de l'inhumain, notamment. Or ce qui frappe l'observateur extérieur au contact de l'armée, c'est l'importance du facteur humain et la centralité du lien communautaire, non seulement dans la vie de tous les jours, pour la cohésion et la solidité de l'institution, mais comme élément stratégique de la vie combattante et comme facteur décisif de la victoire. L'armée ne peut exister sans des relations personnelles vivaces et même passionnées entre les soldats, elle ne peut vivre sans une confiance quasi absolue entre tous.
    Une originalité qui, de nos jours, interroge. Et en attire certains.
    Ce livre est une plongée passionnante dans un continent inconnu .

  • Ce que la religion fait aux gens ; sociologie des croyances intimes

    Anne Gotman

    • Maison des sciences de l'homme
    • 7 Mai 2013

    A partir d'une série d'études de cas relatant comment les gens font la religion et ce que la religion leur fait, l'ouvrage donne à voir les relations intimes, matérielles, sociales, affectives et idéelles qu'entretiennent les fidèles avec leur religion, les voies singulières de leur parcours et les linéaments de leurs attachements. Les catholiques et les juifs interrogés ont été choisis pour avoir avec leur religion des rapports de faible ou moyenne intensité - des gens pour qui la religion fait une différence -, et non pas seulement pour la portée identitaire à laquelle l'adhésion religieuse est trop souvent rapportée. A travers leurs portraits se dessinent alors les manières de cultiver la religion, les intermittences de la foi, les ressorts de la loyauté religieuse, la palette des exégèses et les politiques de croyance adoptées.

  • Villes et hospitalité ; les municipalités et leurs "étrangers"

    Anne Gotman

    • Maison des sciences de l'homme
    • 1 Février 2004

    L'hospitalité n'est pas seulement une valeur traditionnelle.
    Elle est aussi, dans le contexte municipal, un ensemble de pratiques plus ou moins codifiées, destinées à encadrer l'arrivée et le séjour de l'étranger, réglant ainsi les frontières de l'intégration. Ces pratiques, à la fois politiques, juridiques et sociales, s'adressent elles-mêmes non seulement aux étrangers stricto sensu (l'étranger national), mais à tout groupe, famille ou individu considéré comme " autre " en vertu de sa provenance, sa mobilité, sa culture ou sa religion.
    Où commence cette altérité ? En vertu de quelle légitimité est-elle ainsi définie ? Quel régime lui applique-t-on ? Quelles sont les contradictions et les conséquences de la division entre " ressortissants " et " non ressortissants ", consubstantielle à la pensée d'État ? C'est en convoquant des approches disciplinaires diversifiées - en particulier historiques, sociologiques et juridiques - que le présent ouvrage entend clarifier ces questions pour percevoir, sous les logiques affichées, les ressorts normatifs de l'accueil des " étrangers " qui incombent aux municipalités, responsables de fait de la cohésion sociale.

  • La collection "Le lien social", dirigée par Serge Paugam, directeur de recherche au CNRS, propose des essais d'interprétation sociologique, historique et économique des sociétés contemporaines. Elle a pour ambition de s'appuyer sur les méthodes et les moyens techniques des sciences sociales, sans renoncer pour autant à la réflexion philosophique sur le sens des expériences vécues et l'interprétation des évolutions globales de la société.

  • L'héritage

    Anne Gotman

    • Que sais-je ?
    • 17 Octobre 2006

    Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

  • L'entretien (2e édition)

    ,

    • Armand colin
    • 4 Mars 2015

    Tout intervenant en sciences humaines et sociales se doit de maîtriser la technique de l'entretien : celui-ci est un outil indispensable, mais de  « prise en main » et d'utilisation réellement délicates.  Comment préparer et faire advenir cette situation paradoxale qui consiste à provoquer un discours sans énoncer les questions qui président à l'enquête ? Comment réaliser et analyser les entretiens effectués dans le cadre d'une enquête ?  Ce petit livre, devenu un classique, pose les conditions de validité de la méthode, précise les principes de son usage et propose plusieurs techniques d'analyse des discours. Il s'appuie sur de nombreux exemples de recherches sociologiques et psychologiques effectuées à partir d'entretiens.  Il s'adresse aux étudiants en sociologie et psychologie mais aussi à tous ceux qui dans leurs études mènent une enquête par entretien (ethnologie, histoire, économie, etc.).

  • L'entretien ; l'enquête et ses méthodes (2e édition)

    ,

    • Armand colin
    • 15 Septembre 2010

    L'entretien est une démarche paradoxale qui consiste à provoquer un discours sans énoncer les questions qui président à l'enquête. Comment préparer, réaliser et analyser les entretiens effectués dans le cadre d'une enquête. Cet ouvrage pose les conditions de validité de la méthode, précise le cadre technique de cette situation particulière d'interrogation et définit les principes de l'analyse des discours produits. Ce livre s'adresse plus particulièrement aux étudiants en sociologie mais il intéresse également tous ceux qui, dans leurs études, mènent une enquête par entretien (psychologie, ethnologie, histoire, etc.).

  • L'enquête et ses méthodes ; l'entretien (2e édition)

    ,

    • Armand colin
    • 1 Mars 2007

    tout intervenant en sciences humaines et sociales se doit de maîtriser la technique de l'entretien : celui-ci est un outil indispensable mais de " prise en main " et d'utilisation réellement délicates.
    un minimum de formation spécifique s'impose. comment préparer et faire advenir cette situation paradoxale qui consiste à provoquer un discours sans énoncer les questions qui président à l'enquête ? comment réaliser et analyser les entretiens effectués dans le cadre d'une enquête ? ce petit livre, devenu un classique depuis sa première parution en 1992, pose en toute clarté les conditions de validité de la méthode, précise les principes de son usage et propose plusieurs techniques d'analyses des discours.
    il s'appuie sur de nombreux exemples de recherches sociologiques et psychologiques effectuées à partir d'entretiens. il a été entièrement remanié pour la présente édition. il s'adresse plus particulièrement aux étudiants en sociologie et psychologie mais intéresse également tous ceux qui dans leurs études mènent une enquête par entretien (ethnologie, histoire, économie, etc.)

empty