Hachette Litteratures

  • Habit brun, chapeau rond, parapluie sous le bras, louis-philippe a cinquante-sept ans quand il monte sur le trône, en 1830. un visage empâté qui sera identifié à une poire, un souci exagéré des détails et une avarice supposée lui vaudront la réputation tenace d'un homme commun, étriqué et mesquin.

    Au vrai, on prend pour du « bourgeois » ce qui s'apparenterait plutôt à un non-conformisme forgé par vingt ans d'exil et de voyages. en fait, malgré le vote régicide de son père et les circonstances de son arrivée au pouvoir, louis-philippe fait fonctionner le système monarchique avec son faste et ses traditions ; il reconstitue autour de lui une vraie cour, n'en déplaise aux légitimistes, et négocie avec les monarchies d'europe l'établissement de ses enfants.

    L'auteur nous introduit dans la familiarité du roi et des siens aux tuileries, à saint-cloud, à neuilly et en normandie. l'éducation des princes, les drames et les joies de chaque jour se mêlent étroitement à la vie officielle de la cour, du gouvernement et du parlement. plus qu'une réhabilitation du roi-citoyen, ce récit vivant, bourré d'anecdotes et d'aperçus inédits, éclaire d'un jour nouveau un moment essentiel de la france du xixe siècle.


    Anne martin-fugier docteur en histoire, anne martin-fugier est une spécialiste de la mentalité bourgeoise et de la culture française au xixe siècle. elle a déjà publié, entre autres, la place des bonnes (1979), la bourgeoise (1983), et la vie élégante, 1815-1848 (1990), qui a reçu le prix d'histoire de la vallée-aux-loups-maison de chateaubriand.

empty