Antoine Lefébure

  • De 1940 à 1944, alors que les Français vivent le pire, Vichy invente un outil diabolique : le Service des contrôles techniques, chargés de surveiller les Français à travers leurs correspondances et leurs communications téléphoniques.
    Rapidement, cet organe ultrasecret de surveillance sert à des fins policières : identifi er les dissidents, repérer les ennemis de l'État et faire la chasse aux juifs. 5 000 fonctionnaires tenus au secret travaillent dans l'ombre pour fournir quotidiennement aux dirigeants des rapports sur ce qui se dit et se trame. Des hommes aussi retors que redoutables - tels l'amiral Darlan ou René Bousquet - font de cette offi cine une « machine de guerre » très dangereuse pour ceux qui ont le malheur d'avoir été repérés, avec le risque d'être emprisonnés et envoyés dans les camps, d'où peu d'entre eux reviendront.
    Après de longues recherches aux Archives nationales, Antoine Lefébure dévoile aujourd'hui des milliers de lettres et d'échanges téléphoniques. Ces histoires où se mêlent témoignages bouleversants, banalités du quotidien et récits épiques révèlent une France occupée à la fois inconnue et au plus près de la vérité.

  • Il aura fallu la révolte du jeune Edward Snowden, informaticien travaillant pour la National Security Agency (NSA) américaine, pour que le monde entier découvre l'étendue de la surveillance menée en secret par les États-Unis. Relatant les dessous méconnus de cette incroyable histoire, ce livre permet de comprendre les motivations de ses acteurs, l'enjeu des secrets révélés et leurs conséquences sur la marche du monde.

  • A la fin du XIXe siècle, des dizaines d'expéditions scientifiques européennes se sont lancées à l'assaut de la dernière tache blanche des cartes de géographie : la légendaire forêt amazonienne. Au prix d'exploits insensés, conduits par une foi sans limites clans les bienfaits du progrès, ces explorateurs - comme les Français Coudreau et Crevaux, l'Allemand Steinen ou l'Italien Boggiani - ont relevé les cours des mille affluents de l'Amazone, identifié plantes et animaux inconnus, rencontré des tribus indiennes dont personne ne soupçonnait l'existence. C'est d'abord cette épopée que retrace Antoine Lefébure dans ce livre, illustré de superbes clichés d'époque, exhumés des bibliothèques et musées d'ethnographie. Mais il donne aussi à voir, en textes et en images, dans ses délires et atrocités, la phase de reconquête du " continent vert " au début du XXe siècle : étonnante aventure du colonel brésilien Rondon qui pacifia des dizaines de tribus hostiles pour installer en pleine forêt près de 5 000 km de lignes télégraphiques, fièvre du caoutchouc qui devait enrichir des villes comme Manaus et surtout réduire en esclavage les populations indiennes, construction du chemin de fer au cour de l'" enfer vert " dont on raconte que chaque traverse représente un cadavre d'ouvrier... Grâce à une iconographie originale, grâce aussi aux regards singuliers de l'écrivain Michel Braudeau et de l'ethnologue Patrick Menget, c'est une " autre Amazonie " que ce livre nous invite à découvrir, celle d'Indiens tour à tour idéalisés, diabolisés, considérés comme gênants ou comme une main-d'oeuvre à bas prix. Des Indiens qui luttent aujourd'hui pour préserver leurs cultures traditionnelles et qu'il s'agit de protéger contre les modèles destructeurs de la civilisation moderne.

  • Quand charles havas fonda, en 1835, l'agence qui porte son nom, il était loin de se douter qu'il venait de créer une institution promise à jouer un rôle capital dans le système politico-financier de la france moderne. depuis près de deux siècles, en effet, havas est au centre de ce système nerveux qu'est le monde de la communication. un monde où le pouvoir rencontre quotidiennement l'argent afin de gérer cette matière première si volatile, si décisive, qu'est l'information. ce livre se propose ainsi de décrire à travers l'histoire d'une institution les coulisses de ce monde-là. de la "réclame" du second empire à la création de canal +, de la propagande impériale à celle de l'etat vichyste, des premiers médias au plan cable, voici l'aventure de la communication en france, et la description quasi romanesque de ses principaux acteurs. on y verra, au passage, comment et pourquoi les mêmes erreurs, les mêmes tentations, les mêmes enjeux gouvernent secrètement ce secteur idéologique et industriel.

  • Ce coffret comprend un livret d'accompagnement (112 p), 10 tirés-à-part sous enveloppe et un code personnel permettant d'accéder à 100 livres à télécharger ou à lire depuis le site bnfcollectionebooks.com.
    Ces « 100 livres à (re)découvrir » (non réédités ou indisponibles pour la plupart) réunis dans ce coffret éclairent l'ensemble du « siècle de l'histoire » et balaye les grandes idées historiographiques du XIXe siècle jusqu'aux prémisses des annales.
    Emmanuel Laurentin, parrain de ce coffret et passionné d'Histoire, voit dans ce recueil de textes une « fantastique plongée (...) dans le bain de l'histoire tel que les femmes et les hommes du XIXe siècle l'ont vécu ».
    Croisant grands classiques, mémoires, pamphlets, romans historiques, récits de voyages, manuels scolaires ces ouvrages mêlent pluralité des sensibilités politiques et variété des auteurs tout en couvrant l'ensemble des grandes périodes qui ont fait l'histoire de France.

    Plus de 90 auteurs dont : Honoré de Balzac, Champfleury, Alexandre Dumas, Victor Duruy, Zoé Gatti de Gamond, François Guizot, Jean Jaurès, Ernest Lavisse, Gaston Maspero, Henri Martin, Louise Michel, Jules Michelet, Prosper Mérimée, Gabriel Monod,Edgar Quinet, Charles Seignobos, Séverine, Augustin Thierry, Alexis de Tocqueville...

    Remarques : les ebooks sont téléchargeables au format epubs ou Mobi et peuvent être lus sur tout support de lecture (Tablette, smartphone, liseuse, ordinateur). Ils sont dépourvus de verrous de type DRM.

empty