Béatrice Renard

  • Cavales

    Béatrice Renard

    Au coeur de l'été 1793, la guillotine trône sur la place de la Révolution. Le magistrat Antoine Fouquier-Tinville comptabilise les traîtres qui vont y passer. Théroigne de Méricourt, au tempérament angoissé, affronte la machine à tuer. Une petite fille effrayée tremble devant elle. Olympe de Gouges, intrépide, défie le sinistre instrument en collant des affiches politiques sur ses parois de bois. Les trois rebelles se retrouvent enfermées et maltraitées par leurs gardiens. Chacune se demande comment résister à la loi du plus fort. Par les armes? L'audace? La parole? Ne devraient-elles pas agir ensemble?
    Ce roman est une histoire de femmes, de féminité, de féminisme, au coeur de la Révolution française. Il raconte la rencontre d'Olympe de Gouges, l'Occitane, autrice de la Déclaration des droits de la femme, et de Théroigne de Méricourt, la Belle Liégeoise, autrement surnommée l'amazone de la Révolution. Dans les faits, elles ne se sont jamais rencontrées et j'ai eu envie de leur inventer une parenthèse dans le temps, située en été 1793, entre la réelle fessée publique reçue par Théroigne le 15 mai et le non moins réel emprisonnement d'Olympe le 20 juillet. Ce récit est une tentative d'aborder la géographie intérieure de ces deux femmes d'exception afin de donner une voix à leurs peurs et revendications. Une petite fille de fiction les accompagne dans leurs tribulations.

  • Il était une fois Fluette, la plus délicate petite fille qu'on eût pu voir. Un jour, ses frères et soeurs lui jetèrent un manteau sur le dos, lui donnèrent un panier, et vlan, l'envoyèrent de l'autre côté de la forêt chez Mère-grand. Fluette était seule dans le bois des hiboux, et elle croisa une vieille dame à la tête de chouette. Fluette trembla de frayeur, et sans savoir comment, un froid frisson d'effroi - ffffrrrrrriiiii - transforma Fluette en petite poulette verte de peur.

  • Ce matin, sous la tente, le p'tit coeur de Dina est inquiet. C'est son premier jour d'école. La petite grenouille a peur de se perdre au milieu des gens. À l'école, il y a trop de bruit. Et Dina ne comprend pas ce que dit la maîtresse. Sur le chemin du retour, elle se perd. Le p'tit coeur de Dina est en miettes quand un garçon à vélo lui demande gentiment : « Que fais-tu là grenouillette ? Tu n'as pas l'air dans ton assiette. »

  • Dans une ville toute blanche, accrochée à une falaise qui domine l'océan, un vieux roi vient de s'endormir pour toujours.
    Les cloches sonnent à la volée " le vieux roi est mort, le vieux roi n'est plus ! " dans le palais doré perché au sommet du rocher, un petit prince pleure en regardant la mer. un énorme chagrin lui serre très fort le coeur. " viens, petit prince, viens, c'est ton tour. ".

  • Il était une fois une princesse obligée de quitter son royaume pour épouser le prince qui lui est destiné.
    Sa mère la reine lui donne, en guise de porte-bonheur, un mouchoir où elle dépose trois gouttes de son sang. Puis la princesse se met en route avec Falada, son cheval préféré qui doit veiller sur elle, et une servante, Ermengarde.
    Mais en chemin, la jeune fille perd son précieux mouchoir et devient vulnérable. Cela n'échappe pas à la fourbe Ermengarde, qui l'oblige aussitôt à échanger ses beaux vêtements et sa monture contre les siens.
    Lorsque les deux femmes arrivent enfin au château, le prince, un peu myope, prend évidemment Ermengarde pour sa future épouse. Mais le vieux roi ne se laisse pas si facilement duper.

  • C'est la nuit et Kakafania, l'horrible sorcière, part capturer ce qu'elle préfère : les jolis rêves d'enfants. Mais, forcément, privés de leurs rêves, les enfants font des cauchemars.
    Alors, ni une ni deux, voilà sept enfants bien décidés à combattre Kakafania et à récupérer leurs rêves.

empty