Iste

  • Sujets majeurs d'actualité et d'importance sociétale, la transition énergétique et la préservation de l'environnement ont bénéficié de l'apport des nanotechnologies et des nanomatériaux. Les nanomatériaux, avec de nouveaux venus carbonés, ont particulièrement contribué à améliorer les performances des dispositifs de stockage et de conversion de l'énergie.

    Certains de ces nanomatériaux ont été découverts bien avant les années 2000 (fullerènes, nanotubes de carbone, nanodiamants, Carbon Dots) ; d'autres, tels que le graphène, le matériau phare du XXIe siècle, ainsi que de nombreux matériaux minéraux élaborés à l'échelle nanométrique (clusters atomiques, nanoparticules métalliques ou semi-conductrices, matériaux inorganiques bidimensionnels, Metal Organic Framework - MOF, Quantum Dots Luminescents) sont plus récents, mais tous sont impliqués dans la réalisation de dispositifs à finalité énergétique.
    />
    Nanotechnologies et nanomatériaux pour l'énergie offre une analyse critique des derniers travaux dans les domaines des batteries, du photovoltaïque, des piles à combustibles et de la catalyse, ainsi que dans le champ de l'éclairage avec l'avènement des diodes électroluminescentes.

  • La réflexion en termes d'optimisation du stockage des données et des vitesses d'exécution a dernièrement conduit à de nouveaux critères de fonctionnement des mémoires électroniques du futur. Ces mémoires, tout en consommant très peu d'énergie, devront pouvoir assurer à la fois des fonctions d'archivage (conservation des données sur des périodes supérieures à 10 ans) et être capables d'effectuer des opérations logiques à très grande vitesse (temps de commutation de l'ordre de la nanoseconde). De telles mémoires, dites SCM (Storage Class Memory), n'existent pas encore et font actuellement l'objet de recherches intensives. Cet ouvrage présente les trois systèmes sur le point d'atteindre cet objectif : les mémoires magnétiques STT (Spin Transfer Torque), les mémoires à changement de phase (PCRAM) et les mémoires résistives (RRAM) à métallisation ou à changement de valence. Proposant une description détaillée des évolutions de la technologie existante, il analyse également l'émergence de concepts nouveaux susceptibles de conduire à des mémoires électroniques de type SCM.

  • La série Systèmes d'information avancés approfondit les nouvelles formes du SI qui est devenu, avec le numérique, le véritable système nerveux de toute organisation.Les définitions communes du système d'information ne distinguent pas clairement les notions d'information et de connaissance, ces termes sont généralement utilisés indifféremment. C'est notamment le cas pour les projets portant sur les systèmes d'information numériques (SIN) utilisant les applications du Web 2.0 et du big data. Cet ouvrage présente les risques inhérents à cette confusion et étudie le concept de système d'information et de connaissance de l'organisation (SICO). Il précise les conditions et les limites dans lesquelles le savoir peut être pensé comme un objet et traité comme une information dans les SIN. Les SICO permettent les échanges de données, mais aussi de s'assurer du sens qu'elles vont prendre et des interprétations qui vont en être faites.

empty