Catherine Schnedecker

  • Qu'est-ce qui permet de comprendre qu'une suite d'expressions telle que Barack Obama... l'ex-président des USA... le mari de Michelle ... il désigne la même personne ? Par quels mécanismes linguistiques et cognitifs parvient-on à relier ces expressions ? Comment appréhender, suivre et mémoriser le thème principal d'un discours écrit ou oral ? Comment introduire un référent dans un texte ? Avec quels outils grammaticaux et lexicaux peut-on en élaborer le « tracé » pour former un texte bien formé, cohésif et cohérent ? C'est à ces questions qu'entend répondre cet ouvrage à travers la notion de chaînes de référence, qui définit les séquences d'expressions renvoyant à une même entité.

  • L'expression adjective et adverbiale de la totalité

    ,

    • Peeters
    • 16 Octobre 2017

    Le présent ouvrage est consacré à l'expression de la totalité en français, notion abordée ici par le biais des adjectifs ainsi que des adverbes et locutions adverbiales. Grâce à une étude systématique des différences sémantiques entre quasi-synonymes, différents modes de construction de la totalité sont mis au jour. Ainsi, complet et complètement ne construisent-ils pas la totalité de la même façon que entier et entièrement, total et totalement ou intégral et intégralement. De là, des différences d'emploi régulièrement attestées (une boîte de crayons complète /?intégrale; un chapitre entier /?total; perdre complètement /?intégralement espoir). La totalité peut aussi bien concerner des entités désignées par des noms que des procès exprimés par des expressions verbales. Dans le premier cas, la construction de la totalité dépend du caractère massif, collectif, ... du nom; dans le second cas, c'est l'(a)télicité et la ponctualité du procès qui se révèlent déterminants. L'expression de la totalité est également étudiée au niveau énonciatif; elle est alors marquée par des locutions adverbiales construites sur la base tout(N) + participe passé (tout compte fait, tout bien considéré, ...), lesquelles jouent un rôle déterminant dans la structuration du discours et du texte.
    Cet ouvrage s'adresse à tous ceux, chercheurs et étudiants, que les notions de totalité, quantification et intensité mais aussi, et plus généralement, les fonctionnements des adjectifs et des adverbes intéressent.

  • La connexion corrélative ; de la phrase au discours

    , ,

    • Classiques garnier
    • 10 Février 2021

    Recueil d'études diachroniques et synchroniques, cet ouvrage entend décrire un certain nombre de formes et tournures illustrant la connexion corrélative, et apporter de nouveaux éclairages sur le fonctionnement de marqueurs ou tours corrélatifs dans le cadre de la phrase et/ou du texte/discours.

  • La quantification et ses domaines ; actes du colloque de Strasbourg 19-21 octobre 2006

    ,

    • Honore champion
    • 29 Mai 2012

    Le présent ouvrage réunit un ensemble de contributions, émanant de spécialistes, qui apportent des éclairages nouveaux sur les questions de la quantification, que ce soit par le choix d'objets encore " inédits ", d'approches originales, ou en revisitant certains problèmes ou en résolvant des énigmes antérieures laissées en suspens. Outre les aspects généraux de la quantification qui font l'objet d'une première partie " d'ouverture ", quatre pistes principales ont été privilégiées :
    - la détermination nominale, au sens large et les pronoms , avec diverses études portant sur des formes inexplorées (zéro, les cardinaux, la négation, des adjectifs à valeur multiplicatrice ou différenciatrice.), à partir de systèmes linguistiques tels que le coréen, l'allemand, l'italien ou le russe ou d'états anciens du français, et prenant en compte des noms problématiques a priori peu disposés à la quantification ;
    -ses points de contact avec l'expression de la partition, de l'approximation et de l'intensité et, enfin, de la comparaison ;
    -ses effets (focalisation, restriction), nécessitant la prise en compte de phénomènes discursifs ;
    -son expression via les prédicats verbaux ou leurs modifieurs.
    Au final, l'ouvrage décrit le fonctionnement d'une large palette d'unités grammaticales et lexicales en langue et en discours, aussi bien en français que dans sa comparaison avec d'autres langues (le polonais, le japonais, le portugais, le roumain, l'italien) et ce, par le biais d'approches privilégiant exemples fabriqués et attestés prélevés dans des corpus variés.

empty