Chevaly

  • Quelle riche histoire que celle de la Provence ! Ce livre passionnant couvre à peine un siècle et demi du Moyen Age, et pourtant nous y trouverons l'épopée de la première maison d'Anjou, de Charles 1er le Grand à Robert le Sage ; les guerres, les conquêtes, victorieuses ou malheureuses comme dans l'exemple de la Sicile, les croisades, les âpres successions, la gestion aussi de ce comté-Etat et de ses richesses, les alliances complexes.
    Maurice Chevaly rappelle d'ailleurs à nos mémoires ce fait incroyable que les quatre filles du comte de Forcalquier devinrent reines. Et puis, bien sûr, le XIVe siècle fut celui des papes en Provence. et c'est tout l'objet de la seconde partie ; Avignon capitale de la chrétienté à l'image de son fastueux palais, capitale des convoitises et des cupidités, papes ayant marqué leur temps ou au contraire tombés - à juste titre - dans l'oubli, schismes et anti-papes.
    Une fabuleuse chronique toute d'or et d'encens. Ponctuant le déroulement des faits historiques, l'auteur nous offre, pour chaque partie du livre, ses " Miroirs de l'histoire " où la légende frôle la réalité. Eut-elle vraiment lieu, cette dramatique croisade des enfants vendus comme esclaves par deux commerçants félons ? Cette nuit de Noël où les quatre filles de Provence devenues reines se retrouvèrent autour des treize desserts, tinrent-elles vraiment la délicieuse discussion en langue d'oc que le narrateur leur prête ? Qu'importe, puisque le lecteur s'enchante à ces " miroirs " et s'attriste avec lui sur la mort d'un petit prince, ou rêve aux trésors des Templiers.
    Après un premier volume qui nous entraînait jusqu'aux troubadours enchanteurs, le chercheur érudit doublé d'un conteur plein de verve qu'est Maurice Chevaly nous offre aujourd'hui la suite tant attendue de son histoire de la Provence, un voyage pittoresque et mouvementé auquel nous prenons [. ] un plaisir extrême, pour citer la belle préface de l'historien Michel Duchein.

  • Pp theatre

    Chevaly


    la magie du théâtre est probablement aussi ancienne que l'homme lui-même.
    avant de transformer le réel, on demande au rêve sa représentation. le sorcier originel était un acteur. l'acteur, aujourd'hui, est toujours un sorcier. mais pour arriver à la perfection du spectacle, il faut longuement s'y préparer, pour soi et pour les autres. dans son petit précis, maurice chevaly - lui-même acteur, metteur en scène et auteur d'ouvrages théoriques sur le théâtre - ne nous cache rien du long chemin initiatique qui mène à la scène : l'éducation corporelle, son expression, les techniques afférentes, les origines du jeu dramatique, ses différents genres (revue, récitation, chorale, chants animés, farces, fables, monologue, etc.
    ), la diction, l'usage des masques, les respirations et les exercices vocaux. il adapte tous ces apports indispensables spécifiquement aux troupes de théâtre, au théâtre à l'école ou bien encore aux ateliers artistiques, sans oublier les incontournables périphériques que sont les décors, les costumes, le maquillage, la musique de scène et les bruitages. une bibliographie et une approche du répertoire des pièces pour les enfants, les jeunes et les adultes complètent harmonieusement un ouvrage indispensable sur tous les terrains de l'expression théâtrale.



  • noël, fête de la naissance de jésus, coïncide avec la
    renaissance de la lumière et symbolise le flux de vie qui
    s'éveille dans la nature.
    en provence existe une véritable tradition qui n'est pas, contrairement aux apparences, toujours connue et que l'on observe peu ou prou suivant les familles, les villages, les villes. le présent ouvrage nous plonge directement dans les préparatifs de cette célébration porteuse d'allégresse, d'amour et d'espoir.
    nous y retrouvons les origines de la représentation de la
    nativité : les crèches, la fabrication des santons, les pastorales rythmées par les fifres et les tambourins, les menus traditionnels avec tout le rituel à respecter, les treize desserts, la messe de minuit.
    tout vous sera ainsi révélé sur les sources, l'organisation et la signification d'un véritable noël provençal.

  • Le théâtre amateur

    Maurice Chevaly

    • Desiris
    • 16 Avril 2019

    La magie du théâtre est probablement aussi ancienne que l'homme lui-même. Avant de transformer le réel, on demande au rêve sa représentation. Le sorcier originel était un acteur. L'acteur, aujourd'hui, est toujours un sorcier. Mais pour arriver à la perfection du spectacle, il faut longuement s'y préparer, pour soi et pour les autres.

    Dans cette nouvelle édition de son guide pour Le théâtre amateur, Maurice Chevaly - lui-même acteur, metteur en scène et auteur d'ouvrages théoriques sur le théâtre - ne cache rien du long chemin initiatique qui mène à la scène : les origines du jeu dramatique et ses différents genres (revues, récitations chorales, expression dramatique mimée, parlée et chantée, farces, fables, monologues), l'éducation corporelle et la gymnastique du comédien (décontraction, éducation rythmique, expression corporelle pour le théâtre et le cinéma : marche, tenue en scène, expressions physionomiques, port du masque) et surtout les trois grandes techniques culturelles : la relaxation, l'improvisation muette et parlée (nombreux thèmes à développer) et la diction, qui aboutissent enfin à la représentation scénique.

    Tous ces apports, toujours illustrés par de nombreux exercices individuels ou collectifs, sont adaptés aux troupes de théâtre, notamment les troupes d'amateurs et les troupes jeunes, au théâtre à l'école ou à l'air libre (colonies de vacances, veillées et feux de camp) et aux ateliers artistiques. Sans oublier les incontournables périphériques que sont les décors, les costumes, le maquillage, la musique de scène et les bruitages.

    Des bibliographies thématiques et une approche du répertoire des pièces pour les enfants, les jeunes et les adultes, complètent harmonieusement un ouvrage indispensable sur tous les terrains de l'expression théâtrale.

  • Ce quatrième volume de la Provence contée par Maurice Chevaly, s'ouvre sur la fin du XVe siècle et les différents rois de France qui se sont succédé et ont façonné les terres provençales lorsque celles-ci étaient sous le joug de la royauté.
    Suivent ensuite les guerres d'Italie, la venue de Charles Quint, le siège de Marseille, les Vaudois en Provence et les incessantes turpitudes qu'ils ont eu à subir de la part des Catholiques. Des personnages prépondérants, véritables figures tutélaires de Provence, sont également dépeints dans ce quatrième volume. Car en effet, comment ne pas s'intéresser aux nombreuses prédictions de Nostradamus ? Ainsi, après la Provence grecque puis romaine, Maurice Chevaly nous livre ici les événements ayant mené la Provence à devenir progressivement et pleinement française.
    Entre rigueur de l'historien et finesse de l'écrivain, Maurice Chevaly s'applique à donner une nouvelle dimension aux ouvrages consacrés à l'histoire. Ses traits d'esprit et ses multiples qualités de conteur insufflent à l'histoire de la Provence un souffle romanesque, certes inhérent à cette partie du patrimoine français, aux personnages hauts en couleurs, mais difficilement transmissible avec autant de passion, d'humour, de pertinence alliée à l'impertinence, et de perspectives contemporaines.
    Avec son humour et son style inimitables, Maurice Chevaly nous conte la grande et la petite histoire, les hauts faits d'armes comme les secrets d'alcôve avec, selon le romancier Pierre Magnan, " la tranquille lucidité d'un spécialiste qui analyse le monde depuis Sirius ". Ce récit haletant, abondamment documenté et illustré, se lit comme un roman policier historique.

  • En écrivant les contes du présent recueil, Louis Falavigna et Maurice Chevaly ont tenté en s'amusant, de montrer que le temps renouvelle apparences et circonstances beaucoup plus vite qu'il ne change les hommes...
    Toujours enracinés de coeur dans leur Provence natale, ils se sont posés la question : quelles brèves histoires leurs pères spirituels, à commencer par Pagnol et Giono, raconteraient-ils aujourd'hui sur leur pays pour distraire leurs amis ?
    C'est ainsi qu'à côté de contes traditionnels, les auteurs se sont amusés à confronter leurs personnages à ... la psychanalyse, la politique, le piratage informatique, l'énarchie, l'intégration, l'OM , le temps partiel et même ... la pornographie !!!
    Maurice Chevaly a beaucoup écrit sur la Provence. Il est en particulier l'auteur d'un Giono à Manosque, ouvrage de référence né de nombreuses conversations familières avec l'auteur de Jean le Bleu et du Hussard sur le toit.
    Il a obtenu en 2002 le Prix d'histoire et de sociologie de l'Académie Française.
    Louis Falavigna, comédien, dramaturge et journaliste, a fait essentiellement carrière comme auteur à la télévision.
    Il a notamment écrit les séries de Rocambole, retenues dans la collection Mémoire de la Télévision.

  • En marge de la publica..on de son cinquième opus du Grand Livre de la Provence, Maurice Chevaly nous offre avec Vie avec Toi quelques autres démonstra..ons de son talent li..éraire.
    Récompensé plusieurs fois dans sa carrière, il a sélec..onné pour nous, tel un leg, les textes de poésie ou de nouvelles qui symbolisent le mieux l'âme même de son écriture et retracent son riche parcours de vie.
    Avec l'humour et la fantaisie qui le caractérisent, on y retrouve les thèmes chers à son coeur, l'amour, la vanité, la jalousie, enfin tout ce qui fait la pe..te histoire, et l'histoire de chacun.

  • Dans ce nouveau tome, nous con..nuons de découvrir la riche histoire de La Provence désormais ra..achée au Royaume de France, reconstruite économiquement, militairement et culturellement. Savonneries, tanneries, négoces prospèrent . et en découle une accalmie, après les guerres menées au début du siècle et les prémices des antagonismes religieux comme le Massacres des Vaudois (Tome 4).
    Ce..e Provence prospère se retrouve à nouveau déchirée et engagée dans différents conflits poli..co-religieux. C'est l'heure des Guerres de Religion !
    Les Nobles de Provence prennent par..e et s'engagent auprès d'Henri de Guise. Il défendent le Catholicisme et forment La Ligue.
    Après de nombreux sièges et d'épiques combats, leur chef tué, les villes de La Ligue sont reprises, leurs remparts détruits et se soume..ent alors au Roi de France, Henri IV.
    Par ailleurs, longtemps éclipsée par Arles, Aix devenue capitale du Comté de Provence sous la dynas..e angevine, le Parlement de Provence est créé à Aix en 1502,composé d'un président et onze conseillers dont quatre clercs et sept laïques. La Cour dispose d'un avocat général, d'un procureur des pauvres, de quatre secrétaires et greffiers et de trois huissiers. Le véritable chef de ce collège est le grand sénéchal. Il représente le roi, et c'est en son nom que les arrêts sont rendus.
    Le Premier président préside en son absence. Ce parlement est une cour de jus..ce repris sur le modèle de celui de Paris, créé par saint Louis pour juger en appel au nom du roi. Cour souveraine, le parlement jugeait en dernière instance l'ensemble des affaires passées par les tribunaux de sénéchaussées et par les tribunaux féodaux de son ressort.
    En 1590, Henri IV crée un parlement rival de celui d'Aix, qui ne le reconnaît pas pour roi, à Pertuis, où se rendent les parlementaires qui lui sont fidèles.

empty