Chion

  • Ce livre exceptionnel retrace par une somme de détails toute l'Opération Jubilee aussi bien sur terre et sur mer que dans les airs. Photos exclusives, témoignages émouvants, cartes détaillées ... Autant de documents pour revivre un événement dramatique et pourtant bien trop passé sous silence depuis 60 ans

  • La cruelle déesse Héra veut la mort d'Hercule. Pour échapper à la terrible malédiction, il va affronter les monstres les plus redoutables et les plus grands dangers...

  • Adam et Eve, Cain et Abel, Noé, Abraham... on entre dans les récits de la Bible par le biais de ses principaux personnages. Le texte brosse en quelques phrases ces différentes figures bibliques. Chaque dessin vient compléter ce texte en mettant en relief un épisode de la vie des personnages.

  • Depuis sa première édition en 1990, cet ouvrage, traduit en plusieurs langues, est devenu un texte de référence pour l'enseignement du son au cinéma. L'auteur y démontre comment une perception (le son) influence l'autre (la vision) et la transforme : on ne voit pas la même chose quand on entend, on n'entend pas la même chose quand on voit. Cette audio-vision fonctionne essentiellement par projection et contamination réciproques de l'entendu sur le vu, ou bien en creux, par suggestion. C'est donc, au sens technique du mot, un illusionnisme dont le cinéma a su exploiter les mille ressources.
    À la fois théorique, historique et pratique, ce livre décompose le rapport son/image à l'aide d'extraits choisis dans le cinéma classique, de genre et contemporain, puis esquisse une méthode d'observation et d'analyse filmique.

  • Cet ouvrage permet aux enfants dès 5 ans de se familiariser avec les trois grandes religions du monde. Et de découvrir que Juifs, Chrétiens, et Musulmans, ont un seul Dieu, et trois religions.

  • Une grande frise murale de l'histoire biblique à déplier et à accrocher dans les salles de classe, de KT, de paroisse ou à la maison.
    Sur les 8 panneaux successifs sont figurés les principaux personnages de l'histoire biblique.

  • La musique au cinéma

    Michel Chion

    • Fayard
    • 30 Janvier 2019

    Le titre de l'ouvrage le dit : une musique dans un film ne s'y dissout pas, mais elle en est modifiée tout en le modifiant. C'est dans le film même qu'il faut l'étudier. Ce retour aux oeuvres, à leur vision et à leur écoute à leur « audio-vision » fait apparaître, loin des professions de foi abstraites, la richesse des scènes, des effets, des situations. Le cinéma est, étymologiquement, ce mouvement que le mouvement de la musique tantôt entraîne et soutient, et tantôt immobilise et charme.
    Depuis la première édition de cette somme, le quart de siècle écoulé a vu apparaître de nouvelles formules de présence de la musique au cinéma et de nouveaux auteurs ; l'intérêt pour le thème n'a cessé de croître, en même temps que l'accès aux oeuvres musicales et cinématographiques par câble, tablettes, « baladeurs » internet, vidéo à la demande s'est diversifié. Cette nouvelle édition de La Musique au cinéma, refondue et complétée, en tient compte et en montre l'impact dans les films eux-mêmes.
    Elle propose aussi une chronologie réactualisée, se concentrant notamment sur soixante films marquants parmi des milliers.
    Une ronde internationale de noms et de films, de chansons et de danses, d'images et de sons tourbillonne dans ces pages, du cinéma expérimental aux films-opéras, de Claude Debussy au Kasai Allstars du Congo, en passant par Ennio Morricone, Arvo Pärt et Hans Zimmer, de Bernard Herrmann à Michel Legrand, du Chanteur de jazz à Birdman, de Jean-Luc Godard à Jia Zhangke, et de Nino Rota à Federico Fellini.
    Compositeur de musique concrète, réalisateur de films et d'oeuvres audiovisuelles, cofondateur de l'association Acoulogia qui se consacre à des formations, Michel Chion a publié une trentaine d'essais, dont plusieurs sur le son et le langage au cinéma, et, chez Fayard, sur l'oeuvre de Pierre Henry, la symphonie romantique et la musique à programme.
    La première édition de cet ouvrage a reçu en 1995 le Prix du Syndicat français de la Critique de cinéma Deuxième édition revue et augmentée

  • Que font alors les nombreux films qui s'y déroulent, pour respecter ou contourner cette loi scientifique, et ne pas être silencieux ?

    De La Femme sur la Lune de Fritz Lang à First Man en passant par Alien, Gravity, Interstellar ou encore 2001, l'Odyssée de l'espace, ce livre revisite sous l'angle inédit du son le genre du space opera. Il veut aussi donner l'idée d'une histoire du cinéma qui ne serait pas refermée sur elle-même, mais baignerait dans une histoire plus grande - celle des connaissances, de la science et des techniques, des conceptions de l'Univers et de l'aventure humain.

  • Puisant dans des films célèbres et très divers, sélectionnés dans toute l'histoire du cinéma, classique ou récent, ce livre rend compte d'une histoire du scénario au cinéma et décèle les tendances actuelles des cinémas américain, français et asiatique. Ces scénarios sont des modèles actuels et vivants, réservoirs d'exemples dans leurs irrégularités et par les aléas de leur écriture.
    Le parti pris de cet ouvrage est qu'au fond, les histoires sont toujours les mêmes, ce dont se réjouit son auteur qui y voit le signe d'une solidarité de l'expérience humaine à travers l'espace et le temps. Ce qui est en revanche indéfiniment neuf, c'est l'art de la narration, l'art du conte, dont le scénario est une application particulière au cinéma.
    Cette narration repose sur des techniques utilisées dans tout scénario, des « trucs », des procédés très pratiques.
    Loin de les ériger en normes, l'auteur s'attache aussi à montrer comment il est possible de les retourner, les dévier ou les renouveler.
    Michel Chion inventorie les éléments constitutifs d'un scénario, les ressorts dramatiques, les procédés de construction et de narration, les fautes possibles. qu'il est toujours permis de commettre.
    Les quatorze films de référence sont Le Testament du Docteur Mabuse, Le Port de l'angoisse, L'Intendant Sansho, L'Invasion des profanateurs de sépulture, À travers le miroir, Taxi Driver, Pauline à la plage, Thelma et Louise, Chute libre, Pulp Fiction, Un jour sans fin, In the Mood for Love, L'Emploi du temps et Uzak.

  • Pièges téléphoniques, voleurs de voix, chants de sirènes, silences du muet.
    Mais aussi les pouvoirs et les charmes de la voix cachée, sous le signe du mabuse de fritz lang, le mariage impossible de la voix et du corps filmé, sous le signe du parsifal de syberberg. entre la voix et l'écran, les rapports, ce lieu du pas-tout-voir, ne sont rien moins que pacifiques. ce livre jette les bases d'une théorie du cinéma comme parlant, à travers les films de mizoguchi, tati, bresson, welles, duras, fellini, et en particulier des analyses de psychose, d'alfred hitchcock, et surtout, du testament du docteur mabuse.

    La voix au cinéma est le premier volet d'une trilogie sur le cinéma comme art sonore publiée par l'auteur dans cette collection, qui s'est continuée avec le son au cinéma et la toile trouée, la parole au cinéma.

  • Ce livre invite le lecteur à une investigation du son dans notre vie quotidienne, mais aussi dans la philosophie, la littérature, la musique, le cinéma. A la fois ouvrage de synthèse et de réflexion, il propose un état des lieux sur l'acoustique, la musique et la psychologie de l'écoute, ainsi qu'un historique des mutations que le son a connues avec le téléphone et le phonographe. Il expose le programme d'une discipline nouvelle nommée acoulogie, où le son n'est plus seulement le symbole d'une harmonie perdue ou d'un « continent noir » de la perception, mais aussi un objet culturel à construire par des techniques d'écoute et par une exigence de nomination.
    Nouvelle édition revue et enrichie d'une section consacrée au phénomène des acouphènes.

  • Quatre récits bibliques adaptés pour les enfants de 10 à 13 ans en couleurs et grand format. Un merveilleux point de départ pour découvrir et rencontrer le Livre des livres.

    Grâce à leur grand format (A4) et à leur clarté, les illustrations de cet ouvrage proposent un merveilleux point de départ pour découvrir et rencontrer les textes bibliques.
    Les suggestions pédagogiques qui accompagnent les récits offrent une aide précieuse pour guider les jeunes enfants sur le chemin de foi.

  • Quatre récits bibliques adaptés pour les enfants de 10 à 13 ans en couleurs et grand format. Un merveilleux point de départ pour découvrir et rencontrer le Livre des livres.

    Grâce à leur grand format (A4) et à leur clarté, les illustrations de cet ouvrage proposent un merveilleux point de départ pour découvrir et rencontrer les textes bibliques.
    Les suggestions pédagogiques qui accompagnent les récits offrent une aide précieuse pour guider les jeunes enfants sur le chemin de foi.

  • Les grands témoins de la foi consacrent leur vie à l'amour de Dieu et des autres.
    Leur histoire montre le chemin de la sainteté. Au milieu des bidonvilles de Calcutta, Mère Teresa est le sourire qui réconforte, les bras qui consolent, les mains qui caressent, le regard qui rend la dignité, les larmes qui compatissent, la lumière de Jésus dans les ténèbres de la misère. Elle trouve Dieu dans les plus pauvres, elle les chérit et devient la mère de tous.

  • Printemps 1829 dans un village des bords de Rhône et Valence, Jean attend le retour de son père, un patron marinier respecté de tous. A bord de son bateau halé par des chevaux le long des berges, il transporte toutes sortes de marchandises : blé, charbon, étoffes, sel, sucre, savon, tonneaux de vin, barils d'anchois... Jean rêve de faire la " décize ", la descente du Rhône, avec lu. Pendant son absence, il a sculpté une belle croix de marinier en bois. Admiratif et pour le récompenser, son père l'embarque non encore pour la décize mais pour une " remonte " jusqu'à Lyon. Là-bas, une surprise attend Jean...

  • Il s'agit dans ce livre d'approcher une langue " la langue-française-à-l'écran " que l'on n'entend au cinéma. A partir dune trentaine de films depuis les débuts du parlant jusqu'à aujourd'hui, organisés chronologiquement, Michel Chion consacre cet essai à la lettre des filmes, à leur texte, au " ras du signifiant ", comme les dialogues permettent de le mettre en avant. Mais pourquoi Cyrano de Bergerac ? et de quel complexe souffre ce héros national ?. Le Cyrano de Rostand est un individualiste écorché qui joue de la bravoure verbale, lance des défis alors qu'il est tout autant fasciné par l'échec : il brille par ses mots, mais il perd tout et s'en vante. Comme si le langage servait moins à obtenir une chose qu'à l'affirmer, tout simplement. En cela il est représentatif de nombre de personnages du cinéma français, perdants au verbe haut ou perdants piteux, mais perdants avant tout sur le plan du langage. Pour citer quelques exemples : la mort le défi aux lèvres de Michel Poiccard dans A bout de soue ; Alexandre le dandy du film d'Eustache La Maman et la Putain, Louis Jouvet dans Hôtel du Nord, Arletty solitaire malgré sa gouaille dans Les Enfants du paradis, le De Boeldieu de La Grande Illusion que ni ses formules caustiques ni ses gants blancs n'empêcheront de se faire tuer, Le Corbeau qui tue et se fait assassiner pour des phrases ; même Antoine Doinel et l'Antoine de La Discrète, hâbleurs plutôt que gagneurs. Et que dire de Brice de Nice, éternel perdant. Ce fil conducteur amène à tracer de nouvelles correspondances entre des films qui témoignent des mêmes problématiques quant ils paraissaient si opposés. Les hiérarchies sont bousculées et le décalage du point de vue adopté par l'auteur révèle une certaine unité du cinéma français, fait ressortir ses constances à travers l'histoire et ses ruptures. Une vision neuve pour mieux goûter les savoureux dialogues du cinéma français qui émaillent le propos.

  • La cruelle déesse Héra veut la mort d'Hercule. Pour échapper à la terrible malédiction, il va affronter les monstres les plus redoutables et les plus grands dangers...

  • Qui dit " comédie musicale ", aujourd'hui, pense en général : " comédie musicale hollywoodienne des années 40 et 50 " - un âge d'or auquel cet ouvrage fait la place d'honneur qui lui revient.
    Mais le genre a toute une histoire depuis le musical de broadway, jusqu'aux films contemporains tels que moulin rouge ! ou dancer in the dark, qui montrent que la comédie musicale n'est pas terminée. dans cette synthèse, l'auteur analyse la comédie musicale comme genre, évoque ses principaux fleurons, aux usa et dans le reste du monde, en particulier en france, et montre comment elle se situe entre la féerie et le mélodrame, le rêve et la réalité - ce qui en fait un des genres les plus complets.
    C'est aussi un voyage à travers les générations, oú l'histoire d'un siècle se raconte avec busby berkeley, fred astaire, gene kelly, judy garland, elvis presley, jacques demy, chantons sous la pluie, tous en scène, une étoile est née, west side story, the blues brothers, mais aussi la mélodie du bonheur, et tant d'autres titres et d'autres stars.

  • On ne présente plus l'oeuvre de Stanley Kubrick, qui réconcilie le grand public et la critique, les spectateurs du monde entier, toutes générations confondues. Ses films lorsqu'ils sont repris en salles ou sur DVD connaissent un succès qui ne se dément pas.
    C'est à un parcours chronologique de cette oeuvre que nous convie Michel Chion, avec un accent particulier sur trois films majeurs, sortis respectivement en 1968, 1976, et 1999, 2001 L'odyssée de l'espace, Barry Lyndon, et Eyes Wide Shut. La thèse centrale de l'auteurest de montrer comment le cinéma de Kubrick, dans sa forme comme dans son récit, a pour sujet l'être humain universel, non pas comme sur-homme ou sous-homme, mais comme il est ni plus ni moins, sans amplification ni diminution.
    Ces trois films sont en même temps ceux qui adoptent un style retenu, allusif, dans le jeu des acteurs et le traitement du sujet. Les chapitres consacrés au Docteur Folamour, à Orange mécanique, Shining, et Full Metal Jacket, montreront comment d'autres films au style plus extérieur et extraverti, parlent en fait de la même chose.
    Le langage cinématographique - si langage il y a - est ici envisagé comme une certaine façon de témoigner de l'humain, ni plus ni moins, et on verra comment tous les choix de metteur en scène de Kubrick sont articulés à cette préoccupation, entre autres dans le rôle qu'ils donnent au spectateur.

    "Ce que l'univers a de plus terrifiant, ce n'est pas qu'il soit hostile, mais qu'il soit indifférent ; toutefois si nous réussissons à nous faire à l'idée de cette indifférence et à accepter les défis que nous lance la vie dans sa finitude même si l'homme peut déplacer les frontières de la mort notre existence en tant qu'espèce peut faire sens et nous combler. Quelle que soit l'immensité de l'obscurité qui nous entoure, nous devons apporter notre propre lumière."
    Stanley Kubrick.

  • Première Bible documentée et animée pour les 5-10 ans !
    Chaque double page présente un grand personnage de la Bible, d'Adam et Eve à saint Paul, en passant par David, Elie et bien sûr Jésus. Et à chaque page, une animation à manipuler pour découvrir l'histoire en étant acteur de la lecture. Les enfants découvrent la Bible à travers les grandes figures qui l'habitent. En lisant les récits très courts et très simples écrits sur chaque personnage, ils comprennent sa place, son rôle et son message dans l'Histoire des chrétiens. Ils ont ainsi en douze pages un résumé sérieux de la Bible, le grand livre de foi des chrétiens. Mais ce résumé est aussi ludique puisqu'ils ont des flaps à soulever, des languettes à tirer, des roues à tourner, des pop ups à manipuler... plein de surprises qu'ils ne se lasseront pas de retrouver !

empty