Christian Berner

  • Qu'est-ce qu'une interprétation du monde ?

    Christian Berner

    • Vrin
    • 18 Avril 2006

    Le présent volume traite du monde dans sa dimension conceptuelle, sous le double rapport de l'objectivité et de la subjectivité. Si le monde est toujours cette réalité tangible qui nous entoure, il n'en demeure pas moins que la perception que nous en avons varie d'un individu à l'autre. Face au pluralisme des conceptions du monde, il s'agit de déterminer s'il possède une identité; face aux interprétations relatives, il s'agit d'envisager le monde dans une unité intuitive et commune.

  • Comment les philosophes peuvent-ils penser les mythes de la tradition biblique ? Les « mythes » sont en effet d'abord des textes qui restent à interpréter pour faire sens, et non de simples fictions ; c'est pourquoi ils donnent à penser. Les contributions réunies ici sont les fruits de la réflexion de spécialistes internationaux qui examinent, hors de tout engagement religieux, les rapports, tant de compréhension que de tension, que la pensée philosophique entretient avec ces récits spécifiques que sont les mythes de l'Ancien ou du Nouveau Testament. Leur attention s'attache tant aux contenus que la philosophie réfléchit qu'aux méthodes mises en oeuvre pour « lire en philosophe ». C'est là que se dégagent les enjeux de ce travail d'interprétation de textes largement symboliques et pris dans les grandes religions monothéistes : confronter la raison à une intelligence « autre » tout en lui permettant d'accéder à une compréhension rationnelle et universelle.

  • Essai d'un art universel de l'interprétation

    ,

    • Pu du septentrion
    • 5 Avril 2018

    Etablir l'art de l'interprétation comme science, tel est l'objectif de l'Essai de G. Fr. Meier, publié à Halle en 1757. Il s'agit du traité systématique d'herméneutique le plus abouti du rationalisme des Lumières dans son effort pour dégager des principes généraux de l'interprétation, dont le principe d'équité est le coeur. Les règles méthodologiques dégagées permettent de justifier la prétention de l'interprétation à être une connaissance, favorisant ainsi tant la culture que la lutte contre la superstition. La traduction de l'Essai en français permet d'introduire l'herméneutique des Lumières, sa prétention à l'objectivité, son rapport avec la logique et la théorie du langage, dans un paysage marqué par la philosophie herméneutique de Heidegger et Gadamer.

  • Traduire les sciences humaines

    , ,

    • Classiques garnier
    • 27 Janvier 2021

    La traduction des sciences humaines a sa spécificité propre, différente de la traduction littéraire et de la traduction spécialisée. Cet ouvrage réunit des réflexions de philosophes, linguistes et philologues destinées à tous ceux qui s'intéressent à la traduction et à la diversité des langues.

  • Les dimensions théoriques, éthiques et pratiques de la traduction sont présentées à travers des textes anciens et modernes, abordant ainsi à la fois la traduction dans une même langue d'époques historiques différentes et la traduction dans des langues différentes.

  • La pensée kantienne recèle la " clef de la philosophie moderne ". C'est par de tels éloges qu'en 1904, tandis que la seconde vague du néokantisme déferle dans l'Europe entière, est saluée la mémoire de Kant. Aucune philosophie n'a pu faire l'économie d'un débat avec cette pensée. Aucun site de la culture n'a échappé à son influence : les mathématiques, la physique, la physiologie, la psychologie, la morale, le droit, la politique, la création artistique, l'esthétique, la linguistique, l'anthropologie, tous ont, dès le dix-huitième siècle, été travaillés de l'intérieur par des thèmes ou des méthodes venant de Kant. Si cette philosophie est bien un " monument d'airain ", c'est surtout une formidable source de créativité, l'origine d'une dynamique philosophique encore efficiente. Le plus bel hommage, aujourd'hui encore, consiste sans doute non pas à ajouter un élément supplémentaire aux études historiques, mais plutôt à s'efforcer de prendre la mesure de cette efficience, de ressaisir l'importance contemporaine de la pensée kantienne et d'en retracer les voies. C'est à une telle visée que correspondent les études qu'on va lire, issues de communications dans le cadre d'un colloque international à l'occasion du bicentenaire de la mort de Kant, organisé à l'Université de Lille 3 par le Centre d'études critiques (Paris IV) et le Centre Eric Weil (Lille 3) en février 2004.

empty