Claire Bonnotte

  • Le 14 juin 1940, le drapeau nazi est hissé audessus des toits du château de Versailles. Dès lors, et durant toute la période d'Occupation, des milliers de soldats allemands vont arpenter la galerie des Glaces, et parcourir les allées des légendaires jardins dessinés par Le Nôtre. La demeure bâtie pour Louis XIV sera la proie de tous les périls : bombardements, tirs de DCA, vandalisme...
    Par quel miracle, alors, les collections ont-elles été aussi bien préservées ? On le doit à un plan de protection et d'évacuation des oeuvres, savamment élaboré depuis les années 1930, mais aussi au dévouement d'hommes de l'ombre, directeurs, conservateurs, ou simples membres du personnel qui mirent tout leur courage et toute leur ingéniosité au service de la sauvegarde d'un patrimoine irremplaçable.

  • Exposition présentée au Château de Versailles, du 19 novembre 2019 au 15 mars 2020.

    1867-1937.
    À la fin du XIXe siècle, le château de Versailles fait un spectaculaire retour sur le devant de la scène. En même temps qu'il redevient un symbole national et le théâtre d'événements politiques, la nostalgie de son ancienne splendeur inspire la littérature, les arts et la mode. Le faste de Versailles, la poésie de ses jardins, les fantômes du Roi-Soleil et de Marie-Antoinette s'inscrivent parmi les rêves de la Belle Époque puis des Années folles. C'est aussi le moment où le palais entame le vaste projet de sa restauration et de son remeublement, déclenchant des débats passionnés qui sont toujours d'actualité.

empty