Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

Claude Millet

  • claude millet
    le romantisme

    le romantisme a certainement marqué, dans l'histoire de la littérature française, la plus considérable rupture après celle de la renaissance. bataillant dans un premier temps contre le classicisme qui défendait ses positions anciennes, il a peu à peu imposé une nouvelle littérature largement liée à l'histoire, mais une littérature plus libérée des règles et davantage marquée par la subjectivité de ses auteurs. et cependant, au moment même où il proposait donc une oeuvre plus singulière, l'écrivain, face au peuple de ses lecteurs, se trouvait chargé d'un haut magistère : celui d'un guide spirituel.
    parce qu'il traverse presque tout le xixe siècle, le romantisme a connu des âges successifs, mais, dans le cadre de ce livre assez bref qui vise d'abord à une présentation, il a semblé plus efficace de brosser une sorte de tableau d'ensemble de la révolution que le romantisme a représentée dans le domaine des formes et de l'esthétique, de la pensée et de la religion, de la politique et de l'histoire, et bien sûr de la langue : une synthèse, si l'on veut, mais où le désir d'exprimer l'essentiel n'entame pas le souci de toujours préserver les nuances.

  • Montre l'évolution de ce motif littéraire sur trente ans de production, des Orientales à La légende des siècles.

  • La collection est dirigée par Jean-Pierre de Beaumarchais, maître de conférences à l'Université de Haute-Normandie, Yves Chevrel, professeur à l'Université de Paris IV - Sorbonne et Daniel Couty, maître de conférences à l'Université de Haute-Normandie. Elle présente sous une forme poche (128 p.) les grands textes littéraires français et étrangers, avec commentaires.
    La section : Recto-Verso dirigée par Emmanuèle Baumgartner et Nelly Andrieux-Reix, se propose de lier en un même ouvrage deux aspects complémentaires mais distincts (une approche littéraire et une approche linguistique) sur l'étude de formes textuelles ou d'oeuvres représentatives des grands modes d'écriture que l'on peut observer du Moyen Age au XXe siècle.

  • Cette étude envisage les trois séries de La Légende des siècles (1859, 1877, 1883) non pas comme la totalisation additive de l'histoire de l'humanité, mais comme un projet de sérialisation de cette histoire. Chacune de ces séries est un effort pour dire la totalité du devenir, en sa logique, en ses logiques, à partir de la donne - de la maldonne - de chaque présent de la publication: exil et Second Empire pour la première série, Troisième République marquée par la défaite de Sedan et le désastre de la Commune, et menacée par les hommes du passé pour la nouvelle et la dernière série.

  • « Le monde est si grand, si riche, et la vie offre un spectacle si divers que les sujets de poésie ne feront jamais défaut. Mais il est nécessaire que ce soient toujours des poésies de circonstance, autrement dit il faut que la réalité fournisse l'occasion et la matière. » C'est en partant de cette fameuse déclaration faite par Goethe à Eckermann que les contributeurs de ce volume ont voulu décentrer l'approche du lyrisme de son sujet à sa circonstance. Soit, étymologiquement, ce qui se tient debout autour du Je, et ce qui lui fournit à la fois son « occasion » et sa « matière ». Ce travail de décentrement, opéré sur le temps long de l'histoire de la poésie - de Pindare à Jean-Marie Gleize ou Marc Quaghebeur en passant par les chants de croisade, les hymnes et péans des guerres de religion ou encore Francis Ponge et Christian Dotremont - entend ainsi attirer l'attention sur deux dimensions de la poésie lyrique. Sa valeur de performance, en situation. Sa capacité à se saisir de la réalité.

  • Chez Simon, une petite soeur vient d'arriver, et dans sa tête, une phrase tourne en boucle, douce et pesante à la fois : Ma maman a besoin de moi.
    Ce n'est qu'après avoir pris sa petite soeur dans ses braset retrouvé, sur les genoux de sa maman,sa place bien à lui, que Simon repart allègrement vivre sa vie !

  • Pauline, Nina et Antoine sont de très bonne humeur aujourd'hui. C'est la rentrée des classes !
    Ils vont retourner à l'école et jouer dans la cour de récréation.
    Tout serait parfait si les mamans ne ronchonnaient pas...

    Comme chacun sait, la rentrée, c'est dur pour les mamans !

  • Martin Luther King est un pasteur protestant américain. Né en 1929, il devient très jeune le héros de la lutte contre le racisme et un défenseur de la non-violence. Récompensé par le prix Nobel de la paix en 1964, il se met à se battre aussi contre la pauvreté. Mais il est assassiné le 4 avril 1968. Il n'a que 39 ans.

  • Transmise de génération en génération, la Bible rassemble des récits historiques, des légendes, des contes et des poèmes. Ce livre exceptionnel par ses illustrations et son langage simple séduira tous les enfants.
    Une première « vraie » Bible à offrir.

  • Quentin Corbillon sait tout sur tout : abonné aux 10 sur 10, il est le chouchou de la maîtresse et la fierté de ses parents. Jusqu'au jour où, en cours de mathématiques, Quentin affirme que les triangles sont des « chioukamards avec trois gloupions ». Depuis, il ne parle plus que dans cet étrange charabia que personne ne comprend.
    Les adultes sont très inquiets : qu'est-il arrivé à cet enfant si parfait ?

    Indisponible

  • Pauline, Nina et Antoine sont de très bonne humeur aujourd'hui. C'est la rentrée des classes !
    Ils vont retourner à l'école et jouer dans la cour de récréation.
    Tout serait parfait si les mamans ne ronchonnaient pas...

    Comme chacun sait, la rentrée, c'est dur pour les mamans !

  • Pauline, Nina et Antoine sont de très bonne humeur aujourd'hui.
    C'est la rentrée des classes ! Ils vont retourner à l'école et jouer dans la cour de récréation. Tout serait parfait si les mamans ne ronchonnaient pas... Comme chacun sait, la rentrée, c'est dur pour les mamans !

  • La classe de Mona doit monter un spectacle ; mais tout le monde veut être Blanche-Neige ou le prince charmant ! Mona propose de tirer les rôles au sort. C'est alors que les ennuis commencent...

  • Un livre documentaire pour mieux connaître cet homme qui répondait, il y a 2000 ans, au prénom de Jésus.
    Qui était Jésus ?
    Où a-t-il vécu ?
    A quoi ressemblait son quotidien ?
    Quelle était sa religion ?
    Que nous disent de lui les évangiles ?
    Autant de questions qui trouvent leurs réponses dans ce petit livre qui va à l'essentiel.

  • Série de 42 méditations basées sur des textes de sainte Jeanne de Chantal.

  • 40 méditations à partir de textes de la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité pour vous accompagner au quotidien dans votre vie spirituelle. Ce livre s'adresse à tous ceux et celles qui souhaitent faire de leur vie quotidienne un « Sanctus » perpétuel, comme aimait à le répéter Élisabeth de la Trinité, autrement dit passer de la banalité à l'intensité. La carmélite dijonnaise a réalisé brillamment cet idéal, en vivant dans une union à Dieu continuelle. Mais elle ne s'est pas pour autant renfermée sur elle-même ! Toujours elle a eu conscience que les grâces dont elle bénéficiait étaient aussi destinées aux autres. Elle a versé le trop-plein de son coeur, par le biais de lettres nombreuses et pleines de bonté voire de tendresse, sur tous ceux qu'elle aimait : sa mère, sa soeur, ses amies d'enfance. C'est cette doctrine, d'une ferveur toute simple dans son expression, que ce livre voudrait faire connaître à tous. Quarante méditations regroupent les textes les plus significatifs de la bienheureuse. Ces textes sont illustrés par des versets bibliques, des prières et des suggestions de résolutions pratiques. C'est en quelque sorte Élisabeth elle-même qui vient se placer à nos côtés avec son coeur si aimant, pour nous apprendre le secret du bonheur qui a fait la joie de sa vie.

  • Quelles sont les découvertes scientifiques, philosophiques, artistiques, géographiques et technologiques qui marquent la fin du Moyen Âge en Europe ? Grâce à ce livre, remonte le fil de l'histoire de l'humanité !

  • Dans une île lointaine, une petite fille est née un mardi. Mama Léa, une vieille femme du village, prétend que les bébés du mardi n'apportent que des soucis : il faut l'abandonner ! Mais Rico, le grand frère, ne croit pas à ces histoires. Il décide de sauver le bébé et l'emmène avec lui dans la forêt pour une longue promenade pleine de surprises.

  • Comment l'école interprète-t-elle les facilités et les difficultés d'apprentissage des élèves ? Comment cette interprétation influence-t-elle leur scolarité et l'idée qu'ils se font d'eux-mêmes ? Les résultats de l'enquête -menée pendant plusieurs années dans des écoles maternelles, pour l'essentiel - présentée dans ce livre permettent de répondre à ces questions. En croisant les regards sociologique et psychosocial, Mathias Millet et Jean-Claude Croizet décortiquent le quotidien des classes et révèlent comment les difficultés cognitives, pourtant nécessaires aux apprentissages, sont transformées en un problème.
    Ils montrent que ces premiers apprentissages scolaires sont aussi, pour les élèves, une première confrontation aux inégalités. L'étude met en évidence les logiques quotidiennes d'une violence symbolique par laquelle élèves comme enseignants se persuadent que les verdicts scolaires disent la valeur des individus. Elle montre comment ces élèves et ces enseignants développent, dès l'école maternelle, des interprétations qui personnalisent les "échecs" ou les "réussites" et, ce faisant, les détournent des apprentissages.
    Cet ouvrage contribue ainsi de manière décisive à l'analyse de la manière dont l'école réduit ou augmente les inégalités sociales.

  • Le premier de la classe a attrapé une drôle de maladie...
    Quentin Corbillon est abonné aux 10 sur 10. Bien sûr, c'est le chouchou des maîtres. Jusqu'au jour où il se met à parler un incroyable charabia. Grimbachichi, troumichette, cudupouf... Mais qu'est-ce qu'il raconte ?

  • Méditer, prier et vivre 42 jours avec Elisabeth de la trinité

    ,

    lu par Patrick-Marie Févotte; Emmanuelle Lafferrière-Hamel

    Ces méditations s'adressent à tous ceux et celles qui souhaitent faire de leur vie quotidienne un « Sanctus » perpétuel, comme aimait à le répéter Élisabeth de la Trinité, autrement dit passer de la banalité à l'intensité. la carmélite dijonnaise a réalisé brillamment cet idéal, en vivant dans une union à Dieu continuelle. Mais elle ne s'est pas pour autant renfermée sur elle-même ! Toujours elle a eu conscience que les grâces dont elle bénéficiait étaient aussi destinées aux autres. Elle a versé le trop-plein de son coeur, par le biais de lettres nombreuses et pleines de bonté voire de tendresse, sur tous ceux qu'elle aimait : sa mère, sa soeur, ses amies d'enfance. C'est cette doctrine, d'une ferveur toute simple dans son expression, que ces quarante méditations voudraient faire connaître à tous. Choisis pour leur frappe percutante, ces textes les plus significatifs de la bienheureuse sont illustrés par des versets bibliques, des prières et des suggestions de résolutions pratiques. C'est en quelque sorte Élisabeth elle-même qui vient se placer à nos côtés avec son coeur si aimant, pour nous apprendre le secret du bonheur qui a fait la joie de sa vie. Élisabeth de la Trinité. Trop méconnue, Élisabeth de la Trinité a pourtant beaucoup à apprendre à notre monde désenchanté. Toute jeune carmélite du début du siècle dernier (elle est morte à 26 ans !), elle a célébré la splendeur de Dieu, parce qu'elle s'est laissée habiter au plus intime d'elle-même par la présence de la Très Sainte Trinité, son «Foyer d'amour». Vraie sainte de l'habitation divine, elle nous ramène à cette dimension de l'intériorité qui découle de notre baptême pris au sérieux et s'épanouit en une authentique amitié avec le Christ.

empty