Daniel Chocron

  • Soixante ans après la disparition de Kenji Mizoguchi (1898-1956), Daniel Chocron rend hommage à l'oeuvre et à la vie du génial cinéaste japonais aux 88 films, découvert en France à la fin de sa carrière au cours des années 50, avec La vie d'O'Haru, femme galante et Les contes de la lune vague après la pluie. Dévoilant le mystère de la création du cinéaste, l'auteur analyse son approche de la mise en scène et de la direction d'actrices, ainsi que son lien fort avec les traditions culturelles de son pays, mais aussi de la littérature occidentale. Avant tout, Mizoguchi nous interroge sur la condition de la femme à travers la société japonaise et à travers les siècles. En dépit de la censure militaire et la deuxième guerre mondiale, il développa un cinéma humaniste et progressiste, voué à l'amour des femmes. Daniel Chocron nous livre une autre vision du septième art au contact de cet artiste universel.

  • Daniel Chocron est historien du cinéma, conférencier et rédacteur en chef à "L'autre film" (société de production et de distribution). Il est également animateur de débats, organisateur de soirées autour du cinéma et programmateur de salles de spectacles. Il a écrit et joue notamment un spectacle intitulé " Chansons des toiles ", consacré aux chansons dans le cinéma. Son ouvrage, qui se propose d'inviter le lecteur à (re)découvrir l'histoire de cet art majeur au travers de ses différentes étapes et révolutions successives, est composé de trois parties : la première retrace le cinéma muet où s'élabore sa grammaire grâce aux grands maîtres, inventeurs de formes et de codes narratifs ; la seconde évoque la révolution du parlant au travers de ses principales étapes : ses grandes écoles, ses tendances, ses mouvements esthétiques et ses genres (western, comédie, film d'aventures, film noir, comédie musicale) ; une troisième partie revisite les cinémas du monde grâce à un petit voyage aux quatre coins de la planète. Le livre se conclut par un panorama des grands films de l'histoire du grand écran, classés par genre et donnant à voir au lecteur un aperçu assez complet des films constituant le patrimoine du septième art. Richement illustré, cet ouvrage s'appuie sur de nombreuses anecdotes, adoptant un ton ludique et compréhensible par tous. Il se veut documenté et informatif, permettant au lecteur curieux de se plonger dans histoire du septième art en déroulant ce long ruban de rêve.

  • Histoire du socialisme

    Daniel Chocron

    • Agora
    • 27 Avril 2012

    En remontant aux origines du socialisme moderne, contemporain du capitalisme industriel, on s'aperçoit de la grande diversité des socialismes qui, au xIxe siècle, est marquée par des tendances et des fractions parfois antagonistes. L'unification en un seul parti date de 1905 avec la SFIO (Section française de l'Internationale ouvrière).
    En plus d'un siècle d'existence, le parti socialiste a connu bien des soubresauts, des échecs et des victoires politiques et idéologiques.
    Il est arrivé enfin aux affaires avec Léon Blum et le Front populaire en 1936. Il a vécu les fragilités politiques de la IVe République avant de se transformer en 1971 au congrès d'Épinay sous la direction de François Mitterrand qui le mènera à la victoire de 1981. Aujourd'hui, à quelques semaines d'une échéance capitale pour notre pays, le parti socialiste est à la croisée des chemins : quel sera son nouveau statut, un parti de propositions audacieuses ou un simple parti de gestion gérant principalement la crise grave que nous connaissons ?
    Il nous a semblé utile et intéressant de se replonger dans l'histoire politique, sociologique et sociale du parti socialiste, l'un des partis structurant fortement la vie de notre pays.

  • Cet ouvrage consacré à Kenji Mizoguchi (1898-1956), l'un des grands noms de l'art cinématographique se veut, avant tout, une introduction générale à sa vie et à son oeuvre à la fois réaliste et poétique, humaniste et féministe. Son exigence morale et sa quête du sublime par la mise en scène se confondent alors pour offrir au spectateur une vision du monde et du cinéma tout autant classique que résolument moderne.

  • Connaissez-vous Musidora, la femme totale et la femme fatale de la création ?

    Musidora a incarné la première vamp et la muse du cinéma muet, la danseuse comme la chanteuse, l'actrice comme la réalisatrice et productrice, la romancière, la poétesse, l'auteure de théâtre ou la dessinatrice. Sacrée par les surréalistes ou admirée par sa grande amie Colette, Musidora (1889-1957) est une égérie mythique du 20e siècle que générations d'aujourd'hui découvrent.

    À femme unique, livre unique : cet ouvrage combine à la fois les montages et les haïkus du plasticien-poète Fontaine de la Mare tout le long de l'album ; une biographie synthétique de l'historien Daniel Chocron ; enfin une anthologie de poèmes, de de nouvelles inédites en volume, de Musidora elle-même.

    Musidora, Musidora, vous avez dit Musidora ? Toute une légende !

  • « Prague ne nous lâchera pas. Cette petite mère a des griffes » notait Kafka, à peine âgé de 19 ans. Toute l'ambiguïté de l'écrivain est contenue dans ces deux phrases : l'amour pour la « petite mère » et le besoin continuel de s'en détacher, de la fuir. La photographe Marinette Delanné est partie avec l'envie de découvrir Prague mais aussi de tenter d'y suivre les traces de son écrivain le plus insondable, celui que l'on n'a jamais fini de lire, Franz Kafka. Il ne lui restait plus qu'à flâner, ressentir, se glisser dans les ruelles et les sous-sols, armer son appareil de pellicules argentiques noir et blanc ; et rêver que Franz était tout proche... Au retour, elle s'est associé un compagnon d'écriture, l'historien du cinéma Daniel Chocron, pour partager cette longue promenade topographique et poétique.

empty