Diane-Gabrielle Tremblay

  • Cette nouvelle édition de l'ouvrage porte sur la thématique de l'articulation du temps de travail et des temps sociaux (temps parental, familial, personnel, de travail, de loisir, etc.) tout au long de la vie et présente des données à jour sur l'emploi, les formes d'emploi, la durée et les horaires de travail.

  • Lauteure présente les spécificités de larticulation travail-famille de trois groupes professionnels : les métiers d'infirmière, de policier et de travailleuse sociale. Le livre présente les résultats dune recherche fondée sur des analyses statistiques réalisées à partir de questionnaires et dentretiens.

  • Produire plus avec moins, développer le potentiel maximal des ressources : la performance est lun des aspects de plus en plus mis de lavant dans les organisations. Les temps sociaux sont évidemment touchés par la demande dengagement de plus en plus importante dans le travail. Cet ouvrage jette un regard nouveau sur les temporalités sociales en lien avec les injonctions de performance des organisations.

  • La dernière édition du livre Conciliation emploi-famille et temps sociaux a été revue et actualisée pour tenir compte des changements dans les politiques et pratiques en matière de conciliation de la vie professionnelle et de la vie personnelle et familiale. L'ouvrage montre bien comment les pratiques de conciliation emploi-famille se situent dans un contexte sociétal et peuvent évoluer selon l'évolution des mentalités et des pratiques organisationnelles dans divers pays.

  • Cet ouvrage propose des textes traitant de l'évolution du travail et de l'emploi au cours des dernières décennies et, surtout, des enjeux associés à ces évolutions. Dans la première partie, les auteurs décrivent les enjeux et les défis associés aux transformations du travail et de l'emploi sous divers angles, dont l'organisation du travail, les chaînes de valeur, la qualité de l'emploi et l'insécurité d'emploi. Dans la deuxième partie, ils s'intéressent aux évolutions en cours dans divers pays et zones du globe : Mexique, Chine, Inde et Allemagne notamment. Les textes de la troisième partie interrogent le concept de flexicurité, souvent présenté comme une solution à la demande de flexibilité souhaitée par les entreprises et à la demande de sécurité recherchée par les salariés. Les travaux montrent pourtant que ce concept renvoie à des réalités fort diverses et que la flexicurité, qui se traduit parfois en précarité d'emploi, n'assure pas forcément la sécurité.

  • Une analyse des liens entre concertation et performance sociétale, par l'examen des modèles internationaux, en particulier la Suède et le Japon ; incidences pour les entreprises en regard de l'organisation du travail; la dimension territoriale de la concertation en matière de développement économique notamment en Italie. Des éclairages intéressants pour les étudiants et intervenants concernés par le développement socio-économique.

  • Dans la théorie économique standard, l'innovation est définie de façon très étroite et l'on s'intéresse peu au processus. L'ensemble des textes de cet ouvrage témoigne de la diversité des problématiques, de l'importance des ressources humaines et du rôle médiateur de l'entreprise dans le processus d'innovation.

  • Cet ouvrage présente d'abord les grands enjeux associés à l'articulation emploi-famille. Il aborde les rôles des divers acteurs que sont le gouvernement, les entreprises, les syndicats et les organismes associatifs et invite à réfléchir sur le rôle et les politiques des villes et municipalités en matière de temps sociaux et de conciliation. La situation du Québec est finalement mise en comparaison avec celle d'autres pays, dans quelques textes traitant de la France, des pays scandinaves, du Japon et de la Finlande.

  • Le vieillissement de la population est un des enjeux majeurs des prochaines décennies. Cet ouvrage présente d'abord l'état des lieux à propos du vieillissement, de la retraite et des aspirations de fin de carrière des individus, tout en s'interrogeant sur la culture de la retraite qui domine dans nos sociétés. Les auteurs présentent ensuite l'idée d'un nouveau management des âges et des temps sociaux, tout en reconnaissant la diversité des réalités des milieux de travail et, de ce fait, la nécessaire diversité des solutions.

  • Les textes réunis dans cet ouvrage permettent de saisir la diversité des temporalités sociales et la manière dont elles sont vécues par les individus à différents âges et dans des contextes professionnels et familiaux variés. Ils mettent notamment au jour les convergences et les divergences en matière darrangements sociaux, darticulation entre vies personnelle et professionnelle ou dimbrication des temps sociaux tout au long du parcours de vie.

  • Depuis la crise du modèle fordiste dans les années 1970, l'économie s'est profondément transformée, évoluant vers une économie du savoir qui repose essentiellement sur une main-d'oeuvre plus spécialisée, qui doit collaborer et partager ses connaissances afin de viser l'innovation. Cet ouvrage porte sur les nombreux changements issus du passage à cette économie du savoir, principalement sur ceux touchant l'emploi et la gestion des ressources humaines.

    Après avoir décrit ce qu'est l'économie du savoir et qui sont les travailleurs du savoir, l'auteure se penche sur les caractéristiques des nouvelles carrières de cette économie. Elle s'intéresse ensuite aux concepts d'engagement et d'autonomie, valeurs prônées dans les environnements de travail, et à leurs effets, parfois négatifs. Elle expose aussi les conditions de mise en oeuvre d'une culture de participation au travail, de même que les nouvelles modalités d'apprentissage et les récentes formes d'organisation du travail. Elle aborde également certains effets préoccupants du développement de l'économie du savoir, comme la précarisation de l'emploi, l'intensification du travail et le présentéisme. Elle élargit enfin sa réflexion aux enjeux de la conciliation entre le travail, la famille et la vie personnelle, pour conclure par une analyse de la gestion des âges et des parcours de vie au regard de l'économie du savoir.

    L'ensemble de ces thèmes permet de mieux comprendre les défis liés à l'emploi dans l'économie du savoir, mais aussi, pour les gestionnaires de ressources humaines, d'envisager des pratiques favorables à la santé, au mieux-être et à la motivation des travailleurs et d'agir pour une meilleure gestion des âges dans le contexte de l'économie du savoir.

  • Epiphénomènes d'une mutation sociétale, fruit de l'économie numérique, les tiers-lieux interpellent les décideurs publics territoriaux sur l'attitude à adopter, de l'intérêt bienveillant à une tutelle complète. L'ouvrage réunissant une équipe pluridisciplinaire de chercheurs présente un matériau empirique original sur cette réalité émergente, encore mal connue : celle de la multiplication des tiers-lieux dans les villes et hors des centres métropolitains. Il pose de nouvelles questions, encore peu traitées dans la littérature, en s'intéressant à la trajectoire sociale des fondateurs d'espaces de coworking, aux nouvelles manières des jeunes générations de travailleurs du numérique de conjuguer leurs aspirations de liberté et d'épanouissement dans les domaines professionnel et privé, ainsi qu'à leurs nouveaux rapports à la collaboration, au travail, au territoire, à la mobilité et aux questions écologiques.

  • Que sont les recherches partenariales et collaboratives ? Différant du mode majoritaire de recherche académique ou universitaire, ce type de recherches se fonde sur des coopérations entre acteurs hétérogènes, qui sont sources de co-construction de recherche et de co-production de connaissances. En France, le terme de "recherche collaborative" est utilisé, alors qu'au Québec, celui de "recherche partenariale" est privilégié.
    Pour l'essentiel, il s'agit de recherches associant, d'une part, les chercheurs universitaires dont la recherche est l'activité professionnelle et, d'autre part, des acteurs d'autres milieux professionnels, associatifs ou de la société civile, c'est-à-dire des acteurs en dehors des sphères universitaires ou apparentées.
    Cet ouvrage explore et approfondit ce champs de pratiques qualifié ici de "recherche partenariale et collaborative". Ces recherches partenariales et collaboratives ne s'accompagnent pas toujours d'une volonté d'action transformatrice (comme c'est par contre explicitement le cas dans la recherche-action ou la recherche-intervention) et peuvent avoir avant tout une visée cognitive et épistémique.
    L'ouvrage permet d'approfondir et de systématiser ces pratiques de recherche en les inscrivant dans les approches de recherche actuelles. Il offre des clés de compréhension et d'analyses essentielles pour prendre la mesure des intérêts et des enjeux, notamment scientifiques et sociaux, de ces recherches partenariales et collaboratives devenues ici un objet de recherche. L'ouvrage repose sur des collaborations internationales de longue durée, menées entre une vingtaine de chercheurs français, québécois et suisses issus de plusieurs disciplines des sciences humaines et sociales.
    En coédition avec les Presses de l'université du Québec.
    Avec le soutien du CNAM et du Lise-CNRS.

  • Cet ouvrage traite des politiques et pratiques en matière de temps de travail dans divers pays à travers le monde et tente de déterminer en quoi ils peuvent favoriser une meilleure articulation des temps sociaux et conciliation emploi-famille pour divers groupes sociaux. Il traite aussi de la qualité de la vie au travail et des politiques familiales, qui peuvent aussi avoir une incidence sur la conciliation emploi-famille.

  • Comment les temporalités en émergence dans le contexte de nos activités quotidiennes, professionnelles et sociales changent-elles notre rapport au travail?? Comment, dans un univers de l'emploi dont les frontières se sont progressivement effacées, les espaces et les temps sociaux se recomposent-ils?? Les auteurs du présent ouvrage proposent une réflexion critique à partir de la double exigence qui transforme sans cesse ces frontières. Il y a celle des milieux, soit celle des environnements des entreprises privées et des organisations publiques avec les contraintes d'organisation que génèrent leurs activités. Il y a aussi le défi pour les travailleurs qui, pour s'affranchir de ces contraintes, doivent imaginer et expérimenter des formes de conciliation entre les temps du travail, de la vie professionnelle et les temps sociaux et familiaux.
    Ce livre met en dialogue - pour tout lecteur issu du domaine de la sociologie, de l'entrepreneuriat, de l'économie, des sciences politiques ou autres - des enquêtes menées dans différents milieux du travail. Il va au-delà de la simple présentation de la variable temporelle et de ses incidences sur les réarrangements institutionnels et intuitifs des tâches dans les organisations?; il dresse un état des lieux des temporalités contemporaines qui ont progressivement reconfiguré l'emploi et les activités professionnelles telles qu'elles prennent forme aujourd'hui.
    Fractionnement des temps professionnels, dilution des frontières traditionnelles des horaires, brouillage de temps sociaux autrefois cloisonnés, mais aussi espace de travail et espaces sociaux et familiaux?: autant de variables dont la prégnance semble incontestable sur notre rapport au temps et au travail.

  • Cette nouvelle édition de Gestion des ressources humaines a été revue, actualisée et resserrée. Tout en se concentrant sur l'essentiel des modèles et en conservant l'angle contextuel de la GRH, elle oriente l'étude vers le fil directeur de l'analyse de ses «systèmes».
    L'ouvrage présente l'évolution historique du concept et expose différents modèles théoriques de la GRH.

  • Les savoirs les plus vitaux pour les organisations ne peuvent être transférés uniquement au moyen d'une série de diaporamas PowerPoint ou téléchargés dans un dossier.
    Ils doivent être transmis et développés par les employés, petit à petit, au cours de leur travail. Pourtant, la plupart des programmes de formation des organisations sont élaborés pour favoriser le transfert ponctuel de connaissances, sans nécessairement tenir compte du développement des savoirs issus des pratiques quotidiennes de travail. Comment développer les compétences au travail ? Comment faire de l'apprentissage un levier de développement organisationnel et individuel ? Comment faire bénéficier l'entreprise des savoirs tacites et des intelligences pratiques accumulés par les employés expérimentés ? Comment favoriser la gestion de la relève ? Le fait de considérer que le travail constitue en soi une occasion d'apprendre par la pratique vous permettra de répondre à ces questions et d'affûter vos stratégies d'action à cet égard.
    Communauté de pratique, mentorat, coaching et autoformation : ce livre vous propose une visite guidée dans l'univers de l'apprentissage fondé sur la pratique avec des escales d'expériences en entreprise.

  • Cet ouvrage porte sur les initiatives locales et s'intéresse à la problématique du développement socioterritorial, ainsi que du développement socioéconomique des villes ou des régions.
    Il présente les concepts d'économie sociale, et d'autres concepts associés aux modalités du développement local et socioterritorial (grappes, clusters, milieux innovateurs, etc.). Il expose aussi un certain nombre de cas d'initiatives locales (le technopole Angus, la Cité du multimédia, le Lab créatif, la Tohu et les centres d'artistes autogérés) et invite à une réflexion générale sur ce type de développement, sur le rôle du territoire, sur le rôle de la collectivité, de l'État et des organismes communautaires.

  • Avec son livre-culte The Rise of the Creative Class (2002), Richard Florida a imposé ses travaux sur les effets de la classe créative et du secteur culturel sur la compétitivité des villes, sur les « talents » qui joueraient un rôle clé dans le développement de l'économie. Cet ouvrage analyse, de façon critique, ses thèses tout en proposant des élargissements et des approfondissements de certaines de ces idées. Il s'adresse aux décideurs publics, comme à tous ceux qui s'intéressent au développement local, régional et national, ainsi qu'au rôle des activités culturelles et artistiques dans le développement économique et dans l'aménagement des territoires urbains.

  • Quelles conditions jouent en faveur du développement ou du mal-développement des espaces métropolitains ? À une époque où les métropoles constituent des entités intermédiaires et de plus en plus détachées de leur espace national, elles participent spécifiquement à la production de la mondialité et demandent à être étudiées à partir d'outils d'analyse adaptés. Cet ouvrage constitue un nouveau maillon dans l'élaboration d'un tel modèle en apportant une lecture transdisciplinaire à la question du développement de l'espace métropolitain.

  • Les femmes et les jeunes sont toujours très présents sur le marché du travail, mais quelles sont leurs conditions de travail? Faudra-t-il adapter l'organisation et les temps de travail pour favoriser leur insertion? Cet ouvrage fait le point sur les situations différenciées que vivent les jeunes et les plus âgés, les hommes et les femmes, ainsi que les groupes ethniques sur le marché du travail.

  • Quelles sont les nouvelles orientations qui se dégagent des politiques et réformes récentes de la formation professionnelle? Les rôles des acteurs et des collaborations ainsi que l'évolution des logiques et des systèmes de formation dans divers pays sont au nombre des thèmes abordés dans cet ouvrage.

  • Cet ouvrage présente les différentes dimensions et réalités qui se cachent sous l'expression "nouvelle économie". On n'y trouvera pas de discours sur les progrès et les apports de la nouvelle économie, mais plutôt des analyses pour comprendre la réalité, pour l'approfondir sous divers angles et pour mieux saisir les ramifications de ladite nouvelle économie, comme les continuités de l'ancienne qui perdurent.

  • Certains soutiennent que les villes doivent se concurrencer pour attirer les talents, que les cités créatives sont les seules qui ont de l'avenir alors que d'autres estiment qu'il faut développer les interactions et les échanges de savoirs Cet ouvrage fait le point sur ces thèses et présente des études de cas qui illustrent les modalités concrètes du développement des villes dans le contexte de l'économie du savoir.

empty