Art Lys

  • « Un matin, l'un de nous manquant de noir se servit de bleu : l'impressionnisme était né. », Pierre-Auguste Renoir.

    On se souvient de la raillerie restée fameuse du journaliste Louis Leroy qui donna, en 1874, à l'impressionnisme son nom de baptême : « Que représente cette toile ? Voyez au livret. - Impression, soleil levant. - Impression, j'en étais sûr. Je me disais aussi, puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l'impression là-dedans. » C'est en grande partie sous la plume des écrivains, critiques d'art - Baudelaire, Duret, Huysmans, Mirbeau, Maupassant, Zola. - et artistes eux-mêmes que l'impressionnisme s'imposa, à l'encontre de toute notion d'école ou d'ambition esthétique commune, comme un chapitre majeur de l'histoire de l'art. Si défenseurs et détracteurs s'évertuèrent à voir dans les recherches menées par les artistes dits impressionnistes - Manet, Monet, Renoir, Bazille, Pissarro, Degas, Morisot. - une révolution artistique, ces derniers aspiraient à s'inscrire dans une tradition picturale.
    À travers cette sélection d'écrits, on pénètre un contexte artistique et intellectuel, mais également un univers de confrérie, un réseau de personnalités unies par des liens d'amitié (ou d'inimitié).
    L'ambition de ce petit livre est de revivifier notre perception d'un mouvement paradoxalement perçu comme plaisant et consensuel. Il s'agit de faire revivre le climat d'effervescence de cet épisode qui inspira les émotions les plus diverses, de l'encensement à la polémique, et d'apprécier les enjeux de cette entreprise, qui ouvrit de fait la voie aux grands courants artistiques du XXe siècle, du cubisme à l'abstraction, avec des héritiers comme Kandinsky, Pollock ou Rauschenberg.

empty