Actes Sud

  • La nuit espagnole

    Eduardo Arroyo

    Né à Madrid en 1937, Eduardo Arroyo est un artiste espagnol qui produit ses premières oeuvres avec une forte contestation politique et, rapidement, il s'impose comme l'un des chefs de file du mouvement anti-franquiste. Après une longue absence durant laquelle il s'installe à Paris, il retrouve le chemin de son pays natal et retombe sous le charme de ce dernier. Ainsi, son oeuvre, constamment renouvelée et alimentée par un impressionnant répertoire iconographique constitué de coupures de presse, de photographies, d'images découpées dans des revues, peut se percevoir comme une ode à l'Espagne et à la couleur en aplats.
    Grâce à son nomadisme affirmé, Arroyo parcourt un itinéraire géographique et littéraire assez singulier, qui lui permet d'affirmer la force de l'image et la densité de sa peinture dans une continuité faite autant de refus que de respect. Autobiographie et histoire se mêlent au travers de thèmes récurrents - dictature, exil, tauromachie et flamenco -, tous reliés par l'intérêt constant de sublimer la réalité. À des degrés divers, ses tableaux manifestent aussi bien l'humour que la critique corrosive.
    Dans l'oeuvre d'Arroyo, la figure humaine constitue un terrain de prédilection : il sait donner aux portraits des attributs touchants et subtils. Ce témoin privilégié des changements réalisés au coeur du monde des arts plastiques refuse tout dogmatisme et ne se laisse enfermer dans aucune formule.
    Intitulée La Nuit espagnole, en hommage à la célèbre oeuvre de Francis Picabia, cette présentation revient sur cinquante ans de création autour de l'Espagne, thème essentiel de la peinture de l'artiste.

  • Catalogue de l'exposition Mano à Mano qui se tiendra durant l'été 2014 à Arles et dans laquelle des oeuvres d'Eduardo Arroyo et Maurice Matieu seront confrontées.

empty