Elise Julien

  • Élise Julien analyse les rapports entre occupants et occupés dans le secteur français de Berlin entre 1945 et 1961. S'appuyant sur les travaux des meilleurs spécialistes, judicieusement contrebalancés par ses investigations personnelles sur place, l'auteur a abouti à une passionnante synthèse sur l'évolution des relations franco-allemandes qui, d'une occupation de guerre rigoureuse, passeront en quelques années à un véritable partenariat.Cet ouvrage a obtenu le " Prix scientifique L'Harmattan 1999 ".

  • Paris, Berlin ; la mémoire de la guerre (1914-1933)

    Elise Julien

    • Pu de rennes
    • 21 Janvier 2010

    Peut-on discerner à Paris et à Berlin une mémoire spécifique de la Première Guerre mondiale ? Inscrites chacune dans leur cadre national, ces deux villes montrent pourtant des convergences : à la fois capitales et métropoles, elles peinent à imposer une identité mémorielle qui leur soit propre. Élise Julien montre comment et pourquoi certaines communautés restreintes ont été plus efficaces que les villes elles-mêmes pour la construction d'une mémoire urbaine qui relève de Paris et de Berlin.

  • Vivre une occupation militaire, c'est vivre avec l'ennemi. Les contributions ici réunies proposent de redécouvrir ces occupations, en 14-18 comme en 39-45 ou durant les sorties de guerre, en France et en Belgique comme en Pologne, en Afrique centrale ou en Allemagne. Entre dialogue et rapport de force, occupants et occupés s'adaptent à une coexistence imposée par le sort des armes.Les expériences françaises et belges de la Grande Guerre montrent d'abord des occupés pris entre normes de conduite collectives - imposant une distance avec l'occupant - et stratégies d'accommodation individuelle - pouvant conduire au rapprochement. De ces tensions et des souffrances de l'occupation émerge une mémoire complexe aux multiples déclinaisons locales.À une échelle plus vaste, les occupations s'avèrent en outre liées entre elles par de multiples transferts. Quels que soient la période et le lieu, les occupations passées ou éloignées contribuent ainsi à nourrir le face-à-face entre occupants et occupés

  • La commémoration du centenaire de la Grande Guerre est l'occasion de porter un nouveau regard sur cette période. C'était l'objectif de la journée d'étude: « La Grande Guerre à Mons et dans sa région » qui s'est tenue à Mons le 20 octobre 2014, co-organisée par les Archives de l'État à Mons, les Archives et le Pôle muséal de la Ville de Mons ainsi que la Province de Hainaut. Les actes de cette journée offrent l'opportunité de présenter au grand public les résultats de recherches historiques menées actuellement sur différents thèmes ayant trait à la Grande Guerre dans la région de Mons.
    Les enjeux de la bataille de Mons, événement militaire majeur des 23 et 24 août 1914 qui voit s'affronter les troupes britanniques et allemandes, sont évidemment rappelés mais est aussi présentée celle, beaucoup moins connue, qui s'est déroulée à Frameries le 24 août 1914.
    L'imaginaire de la guerre est abordé via la symbolique du cimetière de Saint-Symphorien et une étude passionnante relative aux origines de la célèbre légende des Anges de Mons. L'étude d'un cas de désertion nous éclaire sur les rouages de la justice militaire en temps de guerre, souvent caricaturée.
    L'occupation allemande à Mons est ensuite abordée sous l'angle original des affiches d'avis officiels placardées quotidiennement sur les murs de la ville. Sur le plan politique, l'action spécifique du gouvernement provincial du Hainaut, en particulier en matière de ravitaillement, est décrite. Les conséquences économiques de l'occupation pour le bassin houiller montois sont ensuite étudiées. L'activité de la résistance est évoquée à travers l'action de la princesse Marie de Croÿ. Le contre-espionnage allemand, sujet neuf, est aussi étudié par l'activité d'un espion belge passé au service de l'Allemagne.
    Enfin, la libération de Mons par les troupes canadiennes est envisagée ainsi qu'une approche de l'immédiat après-guerre vécu par les soldats canadiens en Belgique.

  • Un guide de préparation à l'oral de culture générale qui allie conseils de méthode, références à connaître et sujets corrigés.

  • Mathématiques

    Elise Pouille

    • Dunod
    • 26 Août 2015

    En 2015, le BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO) est rénové pour devenir le BTS Comptabilité et Gestion (CG). Un nouveau référentiel définit les enseignements et les modalités du diplôme qui seront mis en application à la rentrée 2015 pour la première année du BTS, et à la rentrée 2016 pour la deuxième année.



    Cet ouvrage en fiches accompagne les élèves du BTS CG de l'apprentissage du cours à la réussite des examens :
    - tous les savoirs en mathématiques présentés de façon synthétique et pratique, - des exercices d'applications directes pour valider ses connaissances, - des exercices de préparation à l'épreuve sur l'ensemble du programme, - un mémo détachable sur l'utilisation des calculatrices et des logiciels.

empty