Fabrice Bloch

  • Le cul

    Fabrice Bloch

    • Epure
    • 8 Octobre 2021

    Être obsédé par les fesses n'est pas défendu culinairement parlant. Ça s'est un peu perdu curieusement, chez certains chefs adeptes du culte de la cuisine des fleufleurs à la pinpince à épilée, mais néanmoins accrocs à des pratiques peu ragoûtantes envers la gente féminine. Et pourtant, le cuisinier dans le coup devrait savoir que le cul, plutôt que de l'imposer sous formes de blagues salaces, de mains baladeuses, voire pire, ferait mieux de le considérer avec le doigté du gastronome moderne. Car en cuisine, chacun trouvera fesse à son goût.

empty