Florence Weiser

  • Chaque ouvrage de cette nouvelle collection est structuré en 10 chapitres dont chacun représente une étape vers l'objectif principal, par exemple : se mettre à son compte.
    De très nombreux tests et exercices, accompagnés de bilans et analyses, permettent au lecteur d'évaluer ses progrès et de se situer dans son parcours.
    Grâce à une démarche proactive reposant sur la résolution de 10 objectifs intermédiaires, le lecteur construit lui-même sa réussite progressive pour atteindre l'objectif fixé.

    Chaque chapitre est structuré en 3 temps :
    -Faire le point.
    -Améliorer ses performances.
    -Bilan d'étape.

    Des tests et exercices, accompagnés de bilans et analyses, pour vous auto-évaluer et devenir acteur de votre réussite ! Les témoignages de professionnels viennent compléter votre démarche en apportant un regard d'experts.

  • Quand elle de´couvre que ses e´le`ves n'ont jamais vu la mer, mademoiselle Coline est sous le choc. Elle de´cide d'organiser une journe´e d'excursion. Les e´le`ves tre´pignent d'impatience. Mais, finale- ment, rien ne se passe comme pre´vu. Surtout pour Elvis. Sa maman lui avait de´ja` martele´ que la mer, c¸a n'avait rien d'exceptionnel. En plus, le jour du de´part, elle lui fait une sce`ne dans le car, tant et si bien que celui-ci de´marre avec elle a` son bord, et Tutur le chauffeur te^tu et de mauvaise humeur refuse de la laisser descendre.
    Pour tout arranger, sur place, il pleut et les enfants trouvent tout moche. La journe´e a tout l'air de tourner au de´sastre, mais les situations cocasses la rendent tout de me^me bien amusante, au moins pour le lecteur. Et les e´le`ves de mademoiselle Coline ont un grand coeur : ils de´cident de lui pre´parer une surprise pour la consoler...

  • Quand l'institutrice, Mademoiselle Coline, de´couvre que ses e´le`ves ignorent que les frites proviennent des pommes de terre et que ces tubercules ne poussent pas sur un arbre, elle passe a` l'attaque ! Quelques bouteilles en plastique, un ou deux sacs de terreau, et c'est parti pour les semis ! Les e´le`ves sont ravis. Ils s'interrogent cependant : a` quoi c¸a sert de planter des le´gumes puisque la soupe se trouve en boi^te ? Madame Coline se rend bien compte qu'elle a du pain sur la planche pour changer les habitudes de ses petits e´le`ves, mais aussi de leurs parents. Et pour ça, elle va avoirune idée géniale.

  • Tout est parti d'une remarque malheureuse de Jorge qui a pre´tendu que les filles ne pouvaient pas e^tre pre´sidentes. Madame Coline a trouve´ l'occasion ide´ale pour rappeler ce qu'est un ste´re´otype et en a profite´ pour organiser des e´lections dans sa classe. Ce qui partait d'une bonne intention va tre`s vite tourner au de´sastre : les tensions entre les filles et les garc¸ons vont se ge´ne´raliser au point que les de´bats organise´s rele`veront plus de la mesquinerie que de l'e´change d'ide´e. Madame Coline est de´c¸ue... Elvis aussi. Il pre´fe´rait sa classe quand les e´le`ves s'enten- daient tous bien et ne voulaient pas tous e^tre au pouvoir. Mais il a peut-e^tre une super ide´e pour tout arranger.

  • Mademoiselle Coline décide d'emmener ses élèves en classe de neige au Signal de Botrange, le point le plus élevé de la Belgique. Les enfants sont surexcités : à eux la neige fraîche, le ski, les bonhommes de neige et les feux de cheminées. Mais, encore une fois, rien ne va se passer comme prévu.

  • Quand elle découvre que ses élèves n'ont jamais vu la mer, mademoiselle Coline est sous le choc. Elle décide d'organiser une journée d'excursion. Les élèves trépignent d'impatience. Mais, finalement, rien ne se passe comme prévu. Surtout pour Elvis. Sa maman lui avait déjà martelé que la mer, ça n'avait rien d'exceptionnel. En plus, le jour du départ, elle lui fait une scène dans le car, tant et si bien que celui-ci démarre avec elle à son bord, et Tutur le chauffeur têtu et de mauvaise humeur refuse de la laisser descendre. Pour tout arranger, sur place, il pleut et les enfants trouvent tout moche. La journée a tout l'air de tourner au désastre, mais les situations cocasses la rendent tout de même bien amusante, au moins pour le lecteur. Et les élèves de mademoiselle Coline ont un grand coeur : ils décident de lui préparer une surprise pour la consoler...

  • Quand l'institutrice, Mademoiselle Coline, découvre que ses élèves ignorent que les frites proviennent des pommes de terre et que ces tubercules ne poussent pas sur un arbre, elle passe à l'attaque !
    Quelques bouteilles en plastique, un ou deux sacs de terreau, et c'est parti pour les semis ! Les élèves sont ravis. Ils s'interrogent cependant : à quoi ça sert de planter des légumes puisque la soupe se trouve en boîte ?
    Madame Coline se rend bien compte qu'elle a du pain sur la planche pour changer les habitudes de ses petits élèves, mais aussi de leurs parents. Et pour ça, elle va avoir une idée géniale...

  • Les élèves de la classe de mademoiselle Coline sont bien décidés à vivre avec le chien Bestiole les plus beaux derniers jours de sa vie, dans les rires plutôt que les larmes.

    Les mêmes illustrations super sympa que les deux premiers épisodes, les mêmes situations banales mais hors du commun à la fois, le même humour qui fait passer les thèmes les plus graves et les situations les plus tristes.
    Marie et Florence forment décidément un tandem plein de talent !!

  • Ouvrage réalisé en partenariat avec le Centre de Musique Baroque de Versailles.
    Le livre propose d'abord de présenter l'homme, sa personnalité, le siècle des Lumières et la querelle des Bouffons.
    L'ouvrage traite ensuite de son oeuvre théorique et musicale, en présentant également la musique baroque et le message transmis dans les opéras.
    Enfin, le livre présente l'héritage, ce qu'on retient de Jean-Philippe Rameau aujourd'hui, les opéras qui sont encore joués, avec la présentation de certains évènements organisés pour le 250e anniversaire de sa mort.

  • Léo refuse d'accepter l'attitude de ses parents envers son grand-père Hippolyte. En effet, ces derniers ne s'adressent plus à lui que pour le réprimander pour ses frasques ou lui reprocher son dernier oubli en date. Parce que, de fait, à 79 ans, Hippolyte est clairement en train de perdre les pédales... mais Léo préfère l'aimer ainsi que se prendre la tête.
    Quand ses parents décident de placer le vieillard dans une maison de retraite (remplie, aux dires de ce dernier, de dégénérés qui ne savent pas tenir une fourchette), Léo se révolte vraiment, et manigance avec son grand-père de partir ensemble faire un petit voyage en cachette... Ils prévoient des alibis crédibles, une carte de banque, un itinéraire, et l'aven­ture commence. C'est Hippolyte qui a choisi la destination : un endroit où il a séjourné durant sa jeunesse, avant son mariage, et qu'il a toujours voulu revoir...
    Léo découvrira sur place que les charmes de la région ne sont pas les seuls que son grand-père voulait retrouver... et que les années et les mariages de raison n'effacent pas toujours les véritables passions...

  • L'ouvrage propose un chapitre conséquent sur Antoine-Augustin Parmentier, mais traite également de la pomme de terre elle-même. De l'origine de cet aliment, sa constitution, son parcours depuis les champs jusqu'à l'assiette, en passant par la surveillance qui lui est accordée, ce livre permet de faire des découvertes insoupçonnées sur le légume préféré des Français.
    L'ouvrage contient également des recettes et des conseils pour faire profiter toute la famille des bienfaits de ce féculent, ainsi qu'un lexique et des adresses utiles.

    DES ANECDOTES ORIGINALES Les encarts « Saviez-vous que... », véritable ADN de la Collection du Citoyen, complètent la lecture en la rendant plus ludique. Ce sont des précisions ou des commentaires originaux, qui dépassent le cadre purement informatif et permettent d'élargir sa culture générale.! Par exemple : « Les français achètent entre 25 et 30kg de pommes de terre en frais et 25kg en produits transformés (frites surgelées, purées, chips...) par an. »

  • La Cour des comptes contribue à l'information des citoyens sur la gestion de l'argent public. Cette institution, souvent citée dans la presse pour ses recommandations sur des sujets particuliers, est malgré tout méconnue des citoyens.

  • Après avoir défini ce qu'est un citoyen, l'ouvrage présente l'histoire de cette notion, de l'antiquité à la Ve République, en passant par le Moyen-Age, la révolution française, l'Empire et les prémices de la République.
    Le livre présente ensuite les valeurs de civisme et de civilité, ainsi que les conditions d'exercice de la citoyenneté.
    L'ouvrage présente ensuite la citoyenneté par rapport au droit, au vote, et l'apprentissage à l'Ecole.
    La notion de vivre en citoyen, au quotidien, est ensuite évoquée, avant de traiter les symboles de la citoyenneté.
    Enfin, la citoyenneté européenne et mondiale est abordée, avant que l'ouvrage se cloture sur un lexique et des renseignements pratiques.

  • Aux débuts de la République, la IIIe République, les Présidents de la IIe à la Ve République, la IVe République, la Ve République, le palais de l'Elysée, le fonctionnement de l'Elysée, la Légion d'honneur. L'ouvrage se conclut sur un lexique et des adresses utiles.

    Les encarts « Saviez-vous que... », véritable ADN de la Collection du Citoyen, complètent la lecture en la rendant plus ludique. Ce sont des précisions ou des commentaires originaux, qui dépassent le cadre purement informatif et permettent d'élargir sa culture générale ! Par exemple : « Saviez-vous que... En cas de décès ou de démission du président de la République, le président du Sénat assure l'intérim. »

empty