Guy Le Thiec

  • Plus de 300 lettres, pour la plupart inédites et écrites de sa main, exhumées des archives de Modène, composent cette exceptionnelle anthologie. Elles dévoilent un portrait de la mythique Lucrèce Borgia (1480-1519) à mille lieues de la sulfureuse et manipulatrice bâtarde du pape, maniant poison et séduction, à la légende noire façonnée par Michelet et Victor Hugo.
    Au fil de ses lettres élégantes, qui courent de son adolescence à sa mort dévote au couvent, se fait entendre une voix singulière qui signe la destinée d'une princesse accomplie de la Renaissance.
    La jeune fille des débuts, adulée par son père Alexandre VI et son frère César, mariée à trois reprises selon le hasard des alliances politiques familiales, se mue, en pleins bouleversements des guerres d'Italie, en une véritable femme d'État, qui gère avec habileté le duché de Ferrare durant les fréquentes absences de son mari, le duc Alphonse Ier, dialogue d'égal à égal avec les puissants de ce monde et entretient une brillante cour à l'imaginaire chevaleresque dont les humanistes L'Arioste et Pietro Bembo sont les joyaux.
    C'est également une sensibilité à fleur de peau qui transparait dans d'émouvantes lettres d'amour échangées avec son amant comme avec son époux.

  • Dans la filiation d'une historiographie féconde depuis trente ans, éclairant la collection par la médiation des pratiques - pratiques savantes, sociales, économiques -, notre ouvrage se propose d'explorer une autre voie : la manière dont les expériences de l'objet d'art ou de connaissance, choisi, rassemblé, agencé, classé, étudié, participent à l'affirmation de soi et à l'émergence d'identités partagées, familiales, urbaines ou régionales.
    On cherchera ainsi à comprendre ce que l'expérience des objets dit de l'adhésion de l'individu à un certain nombre d'exigences sociales, et ce qu'elle dit d'aspirations exprimées ou refoulées, pas forcément congruentes aux rôles assignés. Au fil de quatorze études de cas, nous avons voulu mettre l'accent sur les tensions et les ambivalences, plus que sur les réussites. Le choix d'un temps long, du XVIe au XIXe siècle, privilégiant le XVIIIe siècle, donne à voir les différents types sociaux associés à l'étude et à la collection des objets.
    Le choix d'un ancrage méditerranéen, nous conduisant de la France méridionale - entre Toulouse et Monaco- à l'Italie n'a pas vocation à affirmer une spécificité méridionale de la collection. Il permet de construire, dans la cohérence d'un espace, une galerie de portraits, permettant de suivre in situ les processus de la collection à l'oeuvre.

empty