Skira-flammarion

  • Pour promouvoir la beauté inconnue de la péninsule coréenne Shinan, le photographe Bae Bien-U a été choisi pour réaliser un portrait photographique de la province.
    «Le photographe met l'accent sur la relation entre l'Homme et la nature. La communion avec la nature est le leitmotiv de l'oeuvre photographique de Bae. Elle reflète la préoccupation du peuple coréen à vivre en harmonie avec celle-ci. Bae voit dans l'arbre un contact entre le ciel et la terre. Il réussit à figer sur papier toute la dramaturgie et la magie du lieu mythique et l'énergie vitale des arbres pour les restituer en méditations intenses.
    Bae pratique la photographie depuis les années 1970, mais depuis 1985, son travail s'oriente essentiellement autour de l'immortalisation des forêts de pins typiques de la Corée. Ce choix ne semble pas anodin puisque le pin est un arbre à la signification sacrée dans la culture coréenne où il est considéré comme symbole de longévité.» Seon Ok KIM

  • Wang Luyan a été considéré comme un artiste «alternatif» dans l'histoire de l'art contemporain chinois. La reformulation des valeurs dans l'art contemporain chinois voit ses concepts et ses méthodes se différencier de ceux qui ont été les plus populaires. La caractéristique la plus importante est sa transformation de concepts artistiques en lieux communs par le biais des relations sociales et de l'expérience quotidienne. En d'autres termes, ces derniers sont devenus des extensions de la vie quotidienne, une esthétique sociale, des normes techniques, à travers lesquelles il réfléchit sur son propre doute, sur sa propre confusion. Les nombreuses relations sociales et les expériences de chaque jour, tout comme les valeurs standard qu'il a choisies, lorsqu'elles sont mises dans le "système relationnel" de ses oeuvres, créent instantanément un mélange, en semant la confusion dans l'identification et la confusion dans le jugement. C'est la raison pour laquelle son expérience unique et microscopique devient ce par quoi tout est jugé.

  • L'univers pictural de l'artiste coréen Lee Bae se concentre sur la seule puissance évocatrice du matériau. Le charbon de bois est appliqué au pinceau en opposition à la laque et à une succession de couches d'acrylique. Cette forme abstraite parle d'elle-même, sans aspect anecdotique ou narratif, et révèle ainsi sa véritable nature et son essence. L'artiste apporte cette forme noire à la vie dans l'espace blanc et crémeux de la peinture, aplatie aux extrémités de manière à prendre l'apparence de la peau. Sa peinture présente une zone d'énergie faite de pureté et de spiritualité.
    Né en 1956 à Chung-Do, Corée du Sud. Vit et travaille à Paris.

empty