Ingo F. Walther

  • Van Gogh

    Ingo F. Walther

    Aujourd'hui, les oeuvres de Vincent van Gogh (1853-1890) sont parmi les plus connues et les plus célébrées dans le monde. Les Tournesols, La Nuit étoilée ou l'Autoportrait à l'oreille bandée, parmi tant d'autres de ses peintures et dessins, laissent transparaître la dextérité unique de l'artiste à représenter les ambiances et les lieux par la peinture, le crayon, le fusain ou le pastel.

    Pourtant, alors qu'il déployait les couleurs vibrantes en touches expressives et les formes au contour délimité qui allaient faire sa renommée, van Gogh luttait contre le désintérêt de ses contemporains, mais aussi contre ses crises de folie. Ses épisodes de dépression et d'angoisse ont finalement eu raison de lui, puisqu'il se suicida en 1890, peu après son 37e anniversaire.

    Cette introduction richement illustrée retrace la vie de Vincent van Gogh: ses premières oeuvres figurant paysans et ouvriers agricoles, sa lumineuse période parisienne et son dernier sursaut créatif, plein de frénésie, durant les deux dernières années de sa vie qu'il passa dans le Sud de la France.

  • C'est la vue d'un port, une scène expérimentale aux touches imprécises, qui donna son nom à l'impressionnisme. Quand Impression, soleil levant de Claude Monet fut exposé en avril 1874, les critiques se sont emparés du nom de l'oeuvre et de son rendu esthétique en apparence mal maîtrisé de la lumière et du mouvement de l'eau pour désigner cette nouvelle tendance, impressionniste, de l'art.

    Comme dans bien d'autres mouvements artistiques majeurs, les critiques d'art ont été bien mal inspirés. Aujourd'hui, l'impressionnisme est un sérieux candidat au titre de courant pictural préféré au monde. Avec ses expositions ultra-fréquentées, ses prix de vente aux enchères record et ses musées bondés, les oeuvres autrefois ignorées, car considérées comme inachevées ou floues, sont à présent vivement appréciées pour leur ambiance évocatrice du temps et des lieux ainsi que pour le sens artistique qui se dégage des coups de pinceau librement posés sur la toile.
    Malgré sa popularité et une multitude de publications, certains aspects de la peinture impressionniste comme certains de ses artistes restent encore insuffisamment explorés. Cet ouvrage de TASCHEN entend combler cette lacune en traçant le portrait de pionniers injustement délaissés comme Berthe Morisot, Lucien Pissaro et Gustave Caillebotte et en se penchant sur les spécificités de l'impressionnisme, depuis la peinture en plein air jusqu'aux vifs contrastes de couleur, sans se limiter à la France, pays d'origine du mouvement, mais en abordant aussi les autres pays européens et l'Amérique du Nord.

  • Impressionisme

    Ingo F. Walther

    • Taschen
    • 17 Octobre 2013

    La présente monographie comble cette lacune en se penchant sur l'Impressionnisme en France autant que sur les courants apparentés qui ont vu le jour dans d'autres pays européens et en Amérique du Nord.


    La première partie retrace l'histoire de l'Impressionnisme - à l'inclusion du Post-impressionnisme et du Néo-impressionnisme - tel qu'il s'est développé en France. A côté des pein-tres les plus connus, l'objectif déclaré était de présenter aussi les artistes aujourd'hui moins connus. Parmi ceux-ci, on compte notamment Caillebotte, longtemps sous-évalué et représenté ici avec 17 peintures, et d'autres peintres comme Bazille, Bracquemond, Cross, Forain, Gonzalès, Guillaumin, Lebourg, Lépine, Luce, Morisot, L. Pissarro, Raffaëlli, Rouart et Vignon.

    La deuxième partie se penche en huit chapitres sur la peinture inspirée par l'Impressionnisme français qui s'est développée simultanément aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en Scandinavie, en Europe de l'Est et du Sud-Est, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et au Canada. On est surpris de voir que les peintres de ces pays n'ont que rarement copié les influences françaises en suiveurs serviles, mais qu'ils les ont le plus souvent transposées avec une étonnante originalité dans leur propre langage artistique national.

  • C'est la vue d'un port, une scène expérimentale aux touches imprécises, qui donna son nom à l'impressionnisme. Quand Impression, soleil levant de Claude Monet fut exposé en avril 1874, les critiques se sont emparés du nom de l'oeuvre et de son rendu esthétique en apparence mal maîtrisé de la lumière et du mouvement de l'eau pour désigner cette nouvelle tendance, impressionniste, de l'art.

    Comme dans bien d'autres mouvements artistiques majeurs, les critiques d'art ont été bien mal inspirés. Aujourd'hui, l'impressionnisme est un sérieux candidat au titre de courant pictural préféré au monde. Avec ses expositions ultra-fréquentées, ses prix de vente aux enchères record et ses musées bondés, les oeuvres autrefois ignorées, car considérées comme inachevées ou floues, sont à présent vivement appréciées pour leur ambiance évocatrice du temps et des lieux ainsi que pour le sens artistique qui se dégage des coups de pinceau librement posés sur la toile.

    Malgré sa popularité et une multitude de publications, certains aspects de la peinture impressionniste comme certains de ses artistes restent encore insuffisamment explorés. Cet ouvrage de TASCHEN entend combler cette lacune en traçant le portrait de pionniers injustement délaissés comme Berthe Morisot, Lucien Pissaro et Gustave Caillebotte et en se penchant sur les spécificités de l'impressionnisme, depuis la peinture en plein air jusqu'aux vifs contrastes de couleur, sans se limiter à la France, pays d'origine du mouvement, mais en abordant aussi les autres pays européens et l'Amérique du Nord.

  • Découvrez les audaces et les idées révolutionnaires qui ont fait l'art du XXe siècle. Du surréalisme au land art, du Fluxus au Bauhaus, ce panorama synthétique et agréable à lire est l'ouvrage ultime pour vous guider parmi les oeuvres, les mouvements et les figures qui ont défini et redéfini l'art entre 1900 et 2000. Balayant toutes les disciplines artistiques, dont la photographie et les nouveaux médias, ce superbe ouvrage encyclopédique remplit parfaitement son but.

  • Anglais Impressionism

    Ingo F. Walther

    • Taschen
    • 24 Octobre 2014

    L'impressionnisme reste sans doute la période la plus fascinante de l'histoire de l'art des Temps modernes, ainsi qu'une des plus prisées du public, comme le montrent les expositions spectaculaires de ces dernières années Degas, Gauguin, Van Gogh, Renoir, Toulouse-Lautrec, Monet et les prix records atteints par les oeuvres de ces artistes.Malgré cet engouement et une multitude de publications généralement sur les noms les plus connus , certains aspects de la peinture impressionniste restent encore insuffisamment explorés. De nombreux peintres de «second rang» et leurs oeuvres sont méconnus ou ont sombré dans l'oubli. La présente monographie comble cette lacune en se penchant sur l'impressionnisme en France autant que sur les courants apparentés qui ont vu le jour dans d'autres pays européens et en Amérique du Nord.La première partie retrace l'histoire de l'Impressionnisme à l'inclusion du post-impressionnisme et du néo-impressionnisme tel qu'il s'est développé en France. À côté des peintres les plus connus, l'objectif déclaré était de présenter aussi les artistes aujourd'hui moins connus. Parmi ceux-ci, on compte notamment Caillebotte, longtemps sous-évalué et représenté ici avec 17 peintures, et d'autres peintres comme Bazille, Bracquemond, Cross, Forain, Gonzalès, Guillaumin, Lebourg, Lépine, Luce, Morisot, L. Pissarro, Raffaëlli, Rouart et Vignon.La seconde partie se penche en 8chapitres sur la peinture inspirée par l'impressionnisme français qui s'est développée simultanément aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en Scandinavie, en Europe de l'Est et du Sud-Est, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada. On est surpris de voir que les peintres de ces pays n'ont que rarement copié les influences françaises en suiveurs serviles, mais qu'ils les ont le plus souvent transposées avec une étonnante originalité dans leur propre langage artistique national.

  • "Una edicion que eclipsa todo la publicado anteriormente sobre la vida y la obra de este gran artista." Generalanzieger, Bonn.

  • Pour l'artiste biélorusse Marc Chagall (1887-1985), la peinture formait une trame complexe, tissée de rêves, de contes et de traditions. Son langage visuel, immédiatement reconnaissable, s'est forgé une place unique au début du XXe siècle et est souvent reconnu comme précurseur en matière d'expression de la vie psychique.

    Dans les toiles de Chagall, le pinceau se pose en touches libres, les couleurs, dont le bleu qu'il affectionne particulièrement, sont profondes et l'on remarque tout un répertoire de figures récurrentes tels que musiciens, coqs, toits, fleurs et amoureux en suspension dans le ciel. Ses compositions au charme éthéré sont souvent complexes, riches en références. Elles mêlent non seulement les couleurs et les formes, mais évoquent aussi ses racines juives et ses rencontres faites à Paris, de même que sa foi, révélée à travers des gestes d'amour et des symboles d'espoir, fait écho aux signes de traumatisme.

    Cette introduction de référence à l'artiste explore les multiples formes que prend le vocabulaire perfectionné de Chagall. Entre les scènes de naissance, d'amour, de mariage et de mort, depuis les représentations de la Tour Eiffel jusqu'à celles de Vitebsk, sa ville natale, cet ouvrage rend hommage à un style unique, aussi gracieux à l'oeil qu'enchanteur pour l'imagination.

  • Gauguin

    ,

    Paul Gauguin (1848-1903) n'était pas fait pour la finance. Ni pour faire carrière dans la marine française, ni pour demeurer vendeur de bâches à Copenhague sans parler un mot de danois. C'est dans son temps libre qu'il débuta la peinture en 1873 et participa en 1876 au Salon de Paris. Trois ans plus tard, il était exposé aux côtés de Pissaro, Degas et Monet.

    Homme bourru, grand buveur, Gauguin se qualifiait lui-même aussi de sauvage. Son étroite mais difficile amitié avec le tout aussi imprévisible Vincent van Gogh connut un violent épilogue en 1888, quand Van Gogh se défend soi-disant de Gauguin avec une lame de rasoir et, l'instant d'après, se tranche l'oreille. Peu après, ayant achevé La vision après le sermon (1888), chef-d'oeuvre marquant le milieu de sa carrière, Gauguin décide de partir pour Tahiti avec l'intention d'échapper à « tout ce qui est artificiel et conventionnel... ».

    Sur place, Gauguin jouit sans entraves de la nature de l'île, des autochtones et de la profusion des images qui lui inspirent une production foisonnante de peintures et de gravures. À travers des oeuvres comme La femme à la fleur (Vahine no te Tiare, 1891) ou Joie de se reposer (Nave Nave Moe, 1894), il développe un style particulier, primitif, rayonnant intensément de lumière et de couleurs. Dans la tradition de la sensualité exotique, ses coups de pinceau denses, débordant de peinture, épousent et s'attardent sur les courbes des tahitiennes.

    Gauguin meurt seul, sur les îles Marquises voisines de Tahiti, la plupart de ses affaires ayant été dispersées dans des ventes aux enchères locales. Il a fallu attendre qu'un habile marchand d'art commence à collectionner et à montrer l'oeuvre de Gauguin à Paris pour que la profonde influence du peintre se fasse réellement sentir, notamment auprès de la nouvelle génération des artistes français d'avant-garde, tels que Picasso et Matisse. Cet ouvrage présente un aperçu essentiel de l'univers de l'artiste, si riche en couleurs, depuis les Salons impressionnistes parisiens des années 1870 jusqu'à la fin de sa vie, productive et passionnée, dans le Pacifique.

  • Ses 871 oeuvres impeccablement reproduites et finement analysées.

    De nos jours, les oeuvres de Vincent van Gogh (1853-1890) sont parmi les plus célèbres et reconnues dans le monde. Ces peintures telles que les Tournesols, La Nuit étoilée ou l'Autoportrait à l'oreille bandée révèlent un artiste à l'habileté unique pour figurer les matières et ambiances, la lumière et les lieux.
    Pourtant, van Gogh s'est battu toute sa vie contre le désintérêt de ses contemporains, mais aussi contre des accès de folie dévastateurs. Ses épisodes de dépression et d'angoisse auront finalement raison de sa vie puisqu'il se suicida en 1890, à l'âge tout juste de 37 ans.
    Cette vaste étude de Vincent van Gogh offre le catalogue complet de ses 871 peintures, réunies aux côtés d'écrits et d'essais, qui retracent la vie et l'oeuvre d'un maître qui domine encore et toujours l'art.

  • Van Gogh

    ,

    • Taschen
    • 2 Juillet 2015

    Dans l'histoire de l'art, le destin de Vincent van Gogh est, entre tous, marqué par une ironie tragique. Aujourd'hui, le monde entier le considère comme un des peintres les plus importants de tous les temps : les expositions qui lui sont consacrées font fureur, les plus grands musées lui rendent hommage et ses oeuvres battent des records aux enchères en se vendant des dizaines de millions de dollars.
    Mais alors qu'il peignait les toiles qui deviendraient ces chefs-d'oeuvre modernes que l'on s'arrache, Van Gogh luttait non seulement contre le désintérêt de ses contemporains, mais aussi contre des accès de folie, avec des épisodes de dépression et d'angoisse paralysante qui l'ont finalement conduit au suicide en 1890, peu après son 37e anniversaire.
    Cette étude globale consacrée à Vincent van Gogh (1853-1890) rassemble une monographie détaillée de sa vie et de son oeuvre accompagnée d'un catalogue complet de ses 871 tableaux.

  • L'ironie tragique qui a frappé le destin de Vincent van Gogh est certainement une des plus cruelles de l'histoire de l'art. Confronté à une existence difficile et malheureuse pendant laquelle son oeuvre n'a obtenu quasiment aucune reconnaissance, profondément désespéré, il finit par se suicider en se tirant une balle dans la poitrine. Aujourd'hui, il est considéré comme un des plus grands peintres de tous les temps et ses oeuvres atteignent des sommes record de dizaines de millions de dollars dans les ventes aux enchères. Cette étude d'ensemble de l'oeuvre de Vincent Van Gogh (1853-1890) représente un ouvrage d'histoire de l'art tout à fait exceptionnel: une monographie détaillée de sa vie et de son oeuvre, associée à un catalogue exhaustif de ses 871 tableaux, dont la plupart n'avaient encore jamais été reproduits en couleur.

  • Du Livre de Kells au Décaméron de Boccace, et de la Genèse de Vienne à La Divine Comédie de Dante, ouvrir le Codices illustres, c'est ouvrir la porte d'un monde secret et précieux. Désormais dans un nouveau format, ce livre resplendissant vous permet de découvrir de près 167 des plus beaux et plus importants manuscrits médiévaux. Merveilleusement reproduites en grand format, ces références en matière de miniatures et d'enluminures du IVe siècle à 1600 ont jadis appartenu à quelques-uns des plus grands personnages de l'Histoire. Trésors de l'histoire de l'art, elles valent plusieurs millions et dormaient jusqu'à aujourd'hui dans des collections privées ou des archives bien gardées.

    Bien que ce recueil se concentre surtout sur les manuscrits européens, des exemples choisis dans les traditions mexicaine, perse et indienne viennent illustrer le raffinement et la complexité de l'enluminure de manuscrit dans les cultures non européennes. Une présentation instructive de chaque manuscrit permet au lecteur de s'orienter d'un simple coup d'oeil, et une annexe de 36 pages regroupe les biographies des artistes, ainsi qu'une bibliographie exhaustive, un index et surtout un glossaire des termes techniques.

  • Le peintre biélorusse Marc Chagall (1887-1985) est considéré comme l'incarnation du «peintre poète». Aucun autre artiste de son siècle n'a suscité une telle admiration planétaire.

    Les tableaux de Chagall, imprégnés de mythologie et de mysticisme, mettent en scène des rêves et des contes pittoresques profondément enracinés dans ses origines judéo-russes. Les souvenirs et la nostalgie qu'ils évoquent nous transportent dans sa Vitebsk natale, au rythme des grands événements qui ponctuent la vie des gens ordinaires: naissance, amour, mariage et mort. Ils racontent un univers riche de miracles quotidiens, dans la chambre des amants aussi bien que dans les rues de Vitebsk ou sous la tour Eiffel.

    Le ciel et la terre semblent se rejoindre dans un monde sens dessus dessous dans lequel des silhouettes fantasques de personnes et d'animaux flottent dans l'air, défiant sereinement les lois de la gravité.

empty