Entreprise, économie & droit

  • Depuis les années 2000, les sexualités féminines sont sorties du silence grâce aux séries télévisées : après Sex and The City, les productions les plus récentes ambitionnent de raconter la singularité de l'expérience des femmes.

    En quatre chapitres, Sex and The Series explore les métaphores et les schémas inédits que proposent ces séries récentes, et la révolution télévisuelle que nous vivons : comment le « regard masculin » est-il transformé ou contredit ? Quelles nouvelles narrations nous sont proposées ?

    Érudit, malicieux, cet essai détonant est également un éloge de notre plaisir de téléspectateur.

  • La Ligue du LOL est le nom du groupe Facebook via lequel des journalistes et des acteurs du monde de la communication - des hommes en majorité - ont mené des campagnes de cyberharcèlement à l'encontre de femmes : journalistes, blogueuses, militantes féministes et de quelques hommes. En 2019, l'affaire est dénoncée par Checknews, le service de vérification des faits du journal Libération. Iris Gaudin a été l'une des victimes des créateurs de la Ligue du LOL en 2010.
    Pour la jeune femme qui avait depuis longtemps cherché à tourner la page, le cauchemar refait surface. À travers son témoignage, elle décrit les mécanismes des réseaux sociaux où les harceleurs, sous couvert d'anonymat, attaquent facilement leurs cibles. Au-delà de son histoire personnelle, la victime reprend sa plume de journaliste, et dénonce un système qui prend racine au sein même des écoles de journalisme, où l'on apprend à polémiquer, à rabaisser son interlocuteur pour « faire le buzz » au mépris des règles déontologiques du métier.
    Quand l'affaire paraît au grand jour, plusieurs « loleurs » sont licénciés; mais ce petit monde reste une bulle difficile à faire éclater.
    Par sa voix forte et son courage, Iris Gaudin rejoint le choeur des femmes qui refusent de se taire.

  • La souveraineté parlementaire est un pilier fondamental de la Constitution, un symbole de l'identité britannique, mais aussi un sujet des plus controversés et débattus en droit constitutionnel. Des critiques affirment qu'elle ne reflète plus la réalité ni politique ni juridique. Comment et pourquoi a-t-elle été conçue ou interprétée comme absolue et permanente ? Comment et pourquoi demeure-t-elle, face à un contexte interne et international troublé et incertain, un concept dont on peut difficilement faire l'économie, un concept "indépassable" voire un "idéal" ?

  • L'appréhension des opérations de restructuration repose sur une bonne compréhension des mécanismes et enjeux comptables et fiscaux.
    Tous les groupes de sociétés sont confrontés à des restructurations internes, dès lors que celles-ci accompagnent en général les évolutions opérationnelles ou organisationnelles, ainsi que les stratégies de croissance ou de recentrage des activités. Quels que soient le type d'opération et son niveau de complexité, il faudra s'assurer en amont de faire les bons choix afin de réserver au groupe les meilleures conditions de restructuration dans le contexte qui lui est propre.
    Ce livre pluridisciplinaire vous accompagnera dans l'atteinte de cet objectif, au même titre que vos conseils juridiques et financiers, et vous orientera sur les options à prendre et leurs conséquences : Quel type d'opération choisir ? Quelle(s) valorisation(s) ? Quel régime fiscal ?
    Quel calendrier ? Quelle comptabilisation statutaire ? Quelle comptabilisation consolidée, en normes françaises et en normes internationales ?...
    Vous bénéficierez d'informations détaillées sur les règlementations ainsi que d'interprétations et de conseils de professionnels traitant régulièrement des opérations de restructuration. Ce livre est le fruit d'une collaboration étroite entre ses co-auteurs, avocats, experts-comptables et commissaires aux apports et à la fusion. Vous pourrez ainsi vous appuyer sur les nombreux exemples chiffrés et cas pratiques issus de leur expérience professionnelle.
    Cet ouvrage, à vocation pratique et volontairement synthétique, se veut un outil indispensable pour les directions financières, juridiques et fiscales de groupes, ainsi que leurs conseils.

  • Le contrat de dépôt est le contrat par lequel on reçoit la chose d'autrui, à charge de la garder et de la restituer, il s'agit donc d'une opération juridique de base ayant pour objet le transfert temporaire de la détention d'une chose.
    La réglementation de ce contrat est issue des articles 1915 à 1963 du Code civil, mais aujourd'hui face aux différentes formes contemporaines que revêt le contrat de dépôt, il est nécessaire de se demander de quelle manière sa réalité sera renouvelée ? En effet, ce contrat va intégrer les mouvements que connaissent à la fois le droit des biens et le droit des contrats. Le contrat de dépôt connaît un double mouvement à la fois de complexification des obligations du dépositaire et de cohésion de celles-ci.
    A travers ce premier mouvement, l'on se rend compte que la lecture traditionnelle des obligations apparaît en raison de la modification de la qualité du dépositaire qui passe du statut de l'ami qui rend un service à celui d'un véritable professionnel, et de la diversification de la nature de la chose objet du contrat au sein des catégories traditionnelles de biens et par la création de catégories nouvelles pour ce contrat.
    Cette complexification des obligations semble avoir entraîné l'émergence de droits très spéciaux du dépôt en fonction de chaque type de dépositaire professionnel, mais les différentes réglementations du dépôt ne sont pas détachées de leur base classique, il n'y a pas eu comme on l'aurait pu le craindre d'éclatement des obligations. C'est donc un mouvement de cohésion des obligations qui se dégage, une double cohésion rendue possible à la fois par le maintien de l'application des règles du droit spécial du dépôt originaire en ce qui concerne un certain nombre d'interdictions à la charge du dépositaire, ainsi que par la création du droit très spécial du dépôt professionnel sous la forme tout d'abord de l'application des règles de la théorie générale des obligations, et sous la forme d'obligations spécifiques à la qualité de professionnel du dépositaire, cela marquant la vitalité de ce " petit contrat " à travers ses formes contemporaines.

  • Les séries télévisées ont-elles mis le feu au poudre d'une révolution sexuelle 2.0 ?

empty