Isaac Wens

  • Compilation de strips d'un personnage récurrent de l'auteur, en grande partie publiés sur un blog dédié. Monsieur Popo est un témoin plus philosophe que candide, qui s'interroge sur la réalité sociale selon les évènements de l'actualité. Procédé classique en soi qui permet à l'auteur un regard acerbe sur le monde qui l'entoure, la série de Monsieur Popo vaut pour la logique implacable, humaine et profondément drôle qui transite au travers des questionnements du personnage et incite à une vraie réflexion.
    Isaac Wens est né en 1963 et vit dans le Gers. Il s'est d'abord fait remarquer par ses travaux d'illustrateur avant de se lancer dans la bande dessinée. En 1998 paraît son premier livre, "Castor Joseph" aux éditions Mosquito. Suivront chez le même éditeur, "Robert le diable" et "Le blog du Capt'ain Arobase". En 2004, il reprend le dessin de la série Carland Cross avec Michel Oleffe. On lui doit également, sous la plume du scénariste Rodolphe, la série London (2 tomes parus) et une biographie de Blind Lemon Jefferson, aux éditions Nocturne. "La Mort dans l'âme" est son dernier ouvrage, paru chez Futuropolis.

  • Le blog est décidément à la mode, depuis Juppé jusqu'aux rombières en mal d'expression, en passant par les collégiens boutonneux tous viennent déverser sur le net leurs états d'âme...

    Par principe, on se contrefiche de cet étalage indécent pour voyeurs à la petite semaine. Et voilà que ce râleur de Wens se met à nous offrir jour après jour un petit dessin vachard ou souriant sur notre quotidien. Mais quel est donc ce mécréant de Capt'ain Arobase ?

  • Deux histoires s'entrecroisent : d'une part, la chasse à la baleine blanche menée par le capitaine Achab et l'équipage du PEQUOD au milieu du XIXe siècle ; d'autre part, une discussion conduite aujourd'hui, à Paris, sur la signification du roman de Melville. Les deux protagonistes principaux de cette discussion sont : d'une part, un vieil homme, qui vient juste de prendre la décision de ne pas transposer MOBY DICK au théâtre ; d'autre part, un jeune homme, qui veut réaliser une émission de radio sur le sens actuel de l'oeuvre de Melville. Tout au long de l'album, alternent ainsi des scènes situées à Paris aujourd'hui et au XIXe siècle sur le PEQUOD. Ces scènes correspondent entre elles. Elles permettent de délivrer le sens de la quête d'Achab, en explicitant l'univers symbolique de Melville. Elles ont également pour but d'adapter tous les passages de MOBY DICK, dans lesquels Melville lui-même disserte abondamment sur le cachalot et sa signification existentielle (passages qui représentent tout de même presque la moitié du livre - et qui, à notre connaissance, n'ont jusque-là jamais fait l'objet d'aucune adaptation).

  • Atteint d'un cancer généralisé, M. Vanadris est accepté dans un hôpital au service des soins palliatifs. Il suivait jusqu'ici une chimiothérapie qui doit être arrêtée. Un docteur, puis une infirmière, règlent les détails de son séjour. Malgré la morphine, le vieillard souffre de plus en plus, physiquement, mais aussi de se voir ainsi diminué. Il redoute de ressembler aux autres pensionnaires qu'il aperçoit dans leur chambre. De plus, à cause de son traitement, il commence à délirer. On lui propose de rencontrer un psychologue, mais c'est auprès d'un prêtre qu'il cherche un soutien moral. La mort s'installe inéluctablement. Un dialogue avec son fils, déjà fortement perturbé, s'établit néanmoins. M. Vanadris n'en peut plus et aimerait que son fils le débranche de toutes ses sondes. Mais l'euthanasie n'est pas autorisée, et Cyril se trouve de plus en plus désarmé face à cette situation.

empty