Armand Colin

  • L'image ; peinture, photographie, cinéma : des origines au numérique

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 16 Juillet 2020

    Actualisé à l'occasion de cette nouvelle édition, ce livre est une synthèse originale et passionnante des savoirs contemporains sur l'image, moyen d'expression et de communication, et plus profondément, manifestation de la pensée.
    Les grands problèmes que pose l'image sont développés autour de six approches successives : l'image est un phénomène perceptif (physiologie de la perception), mais aussi l'objet d'un regard de la part d'un sujet spectateur (psychologie) ; elle établit un rapport avec ce spectateur par l'intermédiaire d'un médium et d'un dispositif spécifique (sociologie, médiologie) ; elle peut être utilisée à plusieurs fins et a des valeurs variables (anthropologie) ; son importance sociale a connu de grands moments de mutation (histoire) ; enfin, elle a des pouvoirs propres, qui la distinguent du langage et des autres manifestations symboliques humaines (esthétique).
    Toutes les images - faites à la main ou produites automatiquement, immobiles ou mouvantes - sont prises en considération dans cette enquête où l'auteur s'est efforcé de n'oublier aucune théorie, aucune approche, et qui prend en compte les développements les plus récents.

  • Cet essai est consacré à la question de la couleur, en elle-même et dans les arts visuels. Il aborde le sujet sous différents angles : scientifique (description du processus physique, perception par l'oeil et effets biologiques), historique (perception et symbolisme de la couleur à travers les âges), psychologique (l'imaginaire de la couleur) et esthétique (harmonie des couleurs, monochrome...) en invoquant tous les arts visuels : peinture, cinéma et photographie. Un essai savant, écrit par un spécialiste des arts visuels, qui a connu une précédente édition en 1994 (en rupture depuis plusieurs années).

  • Les théories des cinéastes

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 9 Février 2015

    Le pari de ce livre est que, non seulement les cinéastes ont en général une réelle conscience de leur art et de leur métier, mais que beaucoup d'entre eux ont donné à cette réflexion la forme d'une véritable théorie.
    On s'aperçoit à la lecture de cet ouvrage que les théories des cinéastes sont souvent très rigoureuses, toujours imaginatives, et que les entreprises théoriques des années vingt à nos jours, proposées par des cinéastes de tout genre, donnent une ouverture extrêmement suggestive sur les principales questions liées au cinéma.
    Questions de société, d'idéologie et de politique ; questions d'art et d'esthétique ; questions de réalisme et de théorie de la représentation ; questions de langage et de sémiotique ; questions anthropologiques et historiques ; questions de poétique et de réalisation : il n'est guère de domaine de l'activité intellectuelle qui ait échappé à cette grande construction souterraine, que ce livre décrit sous le nom de « théorie des cinéastes ».
    La théorie du cinéma, lorsqu'elle est faite par ses praticiens, est infiniment vivante et utile.

  • L'interprétation des films

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 16 Août 2017

    Interpréter un film est la manière la plus naturelle et la plus personnelle d'y réagir. Mais l'interprétation est souvent critiquée pour sa subjectivité, qui la rend invérifiable. Le propos de ce livre est de montrer que cette activité inventive peut aussi être pratiquée avec profit, autant que l'analyse ou la critique.
    Il a existé plusieurs tentatives pour donner forme théorique rigoureuse aux procédures d'interprétation, toujours à propos d'oeuvres écrites. Ce livre expose les principales de ces traditions, de l'exégèse et de l'herméneutique jusqu'à la déconstruction, et montre comment elles ont été, souvent sans le savoir, utilisées pour l'interprétation des films. On verra également qu'elles répondent à de nombreux problèmes de théorie du film, auxquels elles permettent d'apporter des réponses fécondes. Il s'agit en fin de compte de réhabiliter une attitude mal considérée et cependant essentielle, en montrant qu'elle n'est pas condamnée à l'erreur ni à l'arbitraire, mais qu'elle est la source même de toute compréhension.

  • L'image (3e édition)

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 20 Avril 2011

    C'est le sens même de l'image, de ses fonctions, de son utilisation mais aussi de son rôle dans nos sociétés modernes qui est décrypté dans cette synthèse originale. Cette nouvelle édition s'articule autour de six disciplines (physique, anthropologie, psychologie, sociologie, histoire, et esthétique) et aborde les grandes problématiques de l'image.

  • Le cinéma et la mise en scène

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 7 Mai 2015

    « Metteur en scène », « cinéaste », « réalisateur » : trois désignations à peu près interchangeables dans la langue courante, mais qui s'enracinent dans trois conceptions très différentes de la création cinématographique. La notion de « mise en scène » vient du théâtre, et perdure dans une option toujours présente de soumission de l'art du film au récit et au drame ; à l'opposé, les cinéastes n'ont cessé de chercher à inventer une approche proprement cinématographique de la scène et du scénique au point que la « mise en scène » a pu être brandie comme l'étendard d'un cinéma qui se vouait à « recréer le monde à partir de ce qu'il est » (M. Mourlet). Enfin, la mise en scène est aussi une technique, dont on met ici en évidence le lien fondamental avec la fiction.
    Ce livre de référence, où la réflexion s'appuie constamment sur des exemples voulus les plus variés possible, propose une véritable grille de lecture de la création cinématographique, de ses visées et des choix qui s'offrent à elle pour relever les défis du « montrer à l'écran ».

  • Les théories des cinéastes (2e édition)

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 24 Août 2011

    Les cinéastes ont une réelle conscience de leur art et de leur métier, et beaucoup d'entre eux ont donné à cette réflexion la forme d'une véritable théorie. La théorie du cinéma lorsqu'elle est faite par ses praticiens, est infiniment vivante et utile. Elle donne une ouverture extrêmement suggestive sur les principales questions liées au cinéma : Questions de société, d'idéologie et de politique ; d'art et d'esthétique ; de réalisme et de théorie de la représentation ; de langage et de sémiologique ; de poétique et de réalisation ; ou encore questions anthropologiques et historiques.

  • Esthétique du film

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 10 Septembre 2008

    Ce manuel est devenu le classique des études cinématographiques. traduit en onze langues, il offre aux étudiants et aux cinéphiles un panorama complet de l'esthétique du cinéma et de l'audiovisuel, sous tous ses aspects : comme art, comme langage, comme écriture, comme récit et comme spectable.
    Résolument interdisciplinaire, ce livre s'appuie sur l'histoire de l'art, la théorie littéraire, la sémiologie et la psychanalyse. il est conçu comme une introduction à ces disciplines et ne nécessite aucune connaissance spécialiste préalable.
    à l'occasion de la 3e édition, un important travail de mises à jour, notamment bibliographique, a été mis en oeuvre.
    Jacques aumont, alain bergala et michel marie enseignent tous les trois à l'université de paris 3 sorbonne nouvelle ; marc vernet à l'université denis diderot.

  • L'image

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 30 Juin 2005

    L'image en tant que telle est devenue un sujet d'enseignement au même titre que l'écrit, tout en restant un domaine fascinant et partiellement énigmatique.
    Ce livre aborde, autour de cinq questions, les grandes problématiques de l'image.
    Qu'est-ce que voir une image ? Comment se caractérise-t-elle en tant que phénomène perceptif oe Qui regarde l'image ? Quel spectateur suppose-t-elle oe Quel est le dispositif qui règle le rapport du spectateur à l'image oe Comment l'image représente-t-elle le monde réel ?
    Comment produit-elle des significations oe Quels sont les critères qui nous amènent à considérer certaines de ces images comme artistiques oe Grâce à une analyse claire et précise, ce livre donne, en un seul volume, une synthèse originale des savoirs contemporains sur l'image.

    Jacques AUMONT est professeur à l'Université de Paris 3 Sorbonne Nouvelle et directeur d'études à l'EHESS. Il a publié une dizaine d'ouvrages sur le cinéma, la peinture et les images en général dont les derniers en date sont De l'esthétique au présent (1998), Amnésies. Fictions du cinéma d'après J.-L Godard (1999) et Les Voyages du spectateur : de l'imaginaire au cinéma (2004).
    La part de l'oeil. Les performances de l'oeil. Du visible au visuel. Du visuel à l'imaginaire. La part du spectateur. L'image et son spectateur. L'illusion représentative. Le spectateur comme sujet désirant. La part du dispositif. La dimension spatiale du dispositif. La dimension temporelle du dispositif. Dispositif, technique et idéologie. La part de l'image. L'analogie. L'espace représenté. Le temps représenté. La signification dans l'image. La part de l'art. L'image abstraite. L'image expressive. L'image auratique. L'image : une civilisation ?

  • Le cinéma et la mise en scène (2e édition)

    Jacques Aumont

    • Armand colin
    • 25 Août 2010

    « Metteur en scène » , « cinéaste » , « réalisateur » : trois désignations à peu près interchangeables dans la langue courante, mais qui s'enracinent dans trois conceptions très différentes de la création cinématographique.
    La notion de « mise en scène » vient du théâtre, et perdure dans une option toujours présente de soumission de l'art du film au récit et au drame ; à l'opposé, les cinéastes n'ont cessé de chercher à inventer une approche proprement cinématographique de la scène et du scénique au point que la « mise en scène » a pu être brandie comme l'étendard d'un cinéma qui se vouait à « recréer le monde à partir de ce qu'il est » (M. Mourlet). Enfin, la mise en scène est aussi une technique, dont on met ici en évidence le lien fondamental avec la fiction.
    Ce livre de référence, où la réflexion s'appuie constamment sur des exemples voulus les plus variés possible, propose une véritable grille de lecture de la création cinématographique, de ses visées et des choix qui s'offrent à elle pour relever les défis du « montrer à l'écran ».

  • Ce livre s'appuie sur l'histoire de l'art, la narratologie, la sémiologie et la psychanalyse, ainsi que sur de multiples exemples de films, pour présenter l'essentiel des aspects théoriques et esthétiques du cinéma. L'ouvrage s'articule autour de cinq questions, développées en détail à travers cinq chapitres : la perception et la forme, le récit, la signification, le dispositif et le spectateur, l'art. Dans un dernier chapitre, une réflexion plus prospective sur le numérique rappelle que nous vivons une ère hautement évolutive.
    Paru initialement en 1983, ce volume résolument interdisciplinaire a été, pour des générations d'étudiants, l'un des « classiques » des études cinématographiques. Remettant l'ouvrage sur le métier une quarantaine d'années plus tard, les quatre auteurs, théoriciens attentifs à la réalité sociale et vivante du cinéma, l'ont enrichi afin que cette 5e édition d'Esthétique du film prenne en compte les changements survenus, tant dans le cinéma lui-même que dans son étude. Une référence fondamentale toujours indispensable aujourd'hui.

  • L'analyse des films

    ,

    • Armand colin
    • 19 Août 2020

    Depuis sa première édition il y a 25 ans, l'Analyse des films est devenu un classique des études cinématographiques. Après avoir défini l'activité analytique, l'ouvrage présente successivement l'analyse du fait narratif et du récit, l'analyse plastique et sonore, et enfin le rapport à l'histoire. Jacques Aumont et Michel Marie y démontrent que l'analyse prend tout son sens si elle débouche sur une réflexion générale, qui dépasse le cas particulier de l'oeuvre étudiée. Ils se sont efforcés de décrire et de commenter les meilleures analyses publiées en français et dans d'autres langues, et d'en retenir les acquis méthodologiques. Les divers outils d'analyse sont illustrés à l'aide de tableaux, de schémas ou de photogrammes, et portent sur des films puisés dans toute l'histoire du cinéma. Cette quatrième édition enrichie d'exemples récents de l'Analyse des films est plus que jamais « une bible et un sésame » pour tous les étudiants en cinéma et les cinéphiles.

  • Traduit dans plus de 10 langues, Esthétique du film est l'ouvrage de référence sur le cinéma depuis plus de 30 ans pour tous les étudiants en cinéma et tous les cinéphiles. Considérant celui-ci à la fois comme un art, un langage, un spectacle et une forme de récit, l'ouvrage s'appuie sur de nombreux exemples cinématographiques ainsi que sur une analyse à la fois sémiotique, littéraire et sociologique, pour présenter l'essentiel des aspects théoriques, esthétiques et techniques du cinéma : le film comme représentation visuelle et sonore (espace filmique, techniques de la profondeur, notion de « plan », représentation sonore), le montage (principes et fonctions) et la narration (cinéma narratif et film de fiction, réalisme au cinéma). Une 4e édition entièrement refondue et actualisée.

  • Dictionnaire théorique et critique du cinéma

    ,

    • Armand colin
    • 30 Juin 2005

    Nouvelle présentationLe cinéma est devenu, depuis près de 30 ans, objet d'enseignement, de recherches et d'études. Un vocabulaire particulier s'est progressivement imposé, constitué à la fois de termes non spécifiques utilisés dans un sens inédit et de concepts nouveaux propres à analyser le langage cinématographique.Ce dictionnaire regroupe près de 400 articles sur les notions relevant de l'esthétique, de la sémiologie ou encore de l'histoire de l'art, permettant une approche critique et théorique du cinéma. Il propose également des notices sur les théoriciens et critiques incontournables mais aussi sur les cinéastes comme Eisenstein, Hitchcock ou encore Pasolini et Godard qui, au-delà de leur oeuvre, ont largement contribué à développer et à enrichir la réflexion sur le 7e art. Chaque entrée offre une définition claire et précise illustrée d'exemples, suivie de corrélats et d'indications bibliographiques.Un index thématique ainsi qu'un index des noms propres complètent très utilement cet ouvrage de référence.Jacques Aumont est professeur à l'université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, directeur d'études à l'EHESS et dirige, à la Cinémathèque française, le Collège d'histoire de l'Art cinématographique. Il a publié plusieurs ouvrages sur le cinéma, la peinture et les images en général dont les plus récents sont : De l'esthétique au présent (1998) et Amnésies. Fictions du cinéma d'après J.-L Godard (1999).Michel Marie est professeur à l'université de la Sorbonne Nouvelle-Paris où il dirige l'UFR « Cinéma et Audiovisuel ». Directeur de la collection « Armand Colin Cinéma », il y a publié en tant qu'auteur avec Jacques Aumont : L'Analyse des films. Il est par ailleurs l'auteur de La Nouvelle Vague, une école artistique (1997) et d'une étude critique surÀ bout de souffle (1999).

  • L'analyse des films (3e édition)

    ,

    • Armand colin
    • 19 Août 2015

    Depuis sa première édition il y a 25 ans, l'Analyse des films est devenu un classique des études cinématographiques.

    Après avoir défini l'activité analytique, l'ouvrage présente successivement l'analyse du fait narratif et du récit, l'analyse plastique et sonore, et enfin le rapport à l'histoire. Jacques Aumont et Michel Marie y démontrent que l'analyse prend tout son sens si elle débouche sur une réflexion générale, qui dépasse le cas particulier de l'oeuvre étudiée. Ils se sont efforcés de décrire et de commenter les meilleures analyses publiées en français et dans d'autres langues, et d'en retenir les acquis méthodologiques. Les divers outils d'analyse sont illustrés à l'aide de tableaux, de schémas ou de photogrammes, et portent sur des films puisés dans toute l'histoire du cinéma.

    Entièrement refondue et repensée, enrichie d'exemples récents, cette troisième édition de l'Analyse des films est plus que jamais « une bible et un sésame » pour tous les étudiants en cinéma et les cinéphiles.

  • Esthétique du film

    , , ,

    • Armand colin
    • 1 Mars 2005

    Ce manuel est devenu un classique des études cinématographiques. Il offre aux étudiants et aux cinéphiles un panorama de l'esthétique de cet art visuel et sonore sous tous ses aspects : le cinéma comme langage et comme écriture, le cinéma comme récit, la question du personnage et du réalisme, le cinéma comme art du montage et le cinéma comme spectacle, avec les problèmes d'identification qui en découlent. Cet ouvrage est résolument interdisciplinaire, s'appuyant sur l'histoire de l'art, la théorie littéraire, la sémiologie et la psychanalyse. Il est conçu comme une introduction à ces disciplines et ne nécessite aucune connaissance spécialiste préalable. Illustrations, bibliographie détaillée, commentée et actualisée.Jacques Aumont, Alain Bergala et Michel Marie enseignent tous les trois à l'université de Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Marc Vernet est délégué général de la BiFi, à Paris.
    Typologie des écrits sur le cinéma. Théories du cinéma et esthétique du cinéma. Le film comme représentation visuelle et sonore. Le montage. Cinéma et narration. Cinéma et langage. Le film et son spectateur.

empty