Jean Aubertin

  • S'engager dans une AMAP

    ,

    • Actes sud
    • 8 Mars 2017

    En vous racontant l'histoire de ce concept révolutionnaire et en vous guidant au travers des différentes étapes nécessaires à la création d'une AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne), cet ouvrage dévoile les richesses insoupçonnées de cet étonnant partenariat entre un paysan et des consommateurs.

  • A travers plus de 60 recettes, retrouvez la gourmandise de la cuisine au beurre !
    Exhausteur de goût, condiment ou créateur de texture, le beurre est un produit phare de la cuisine française. Il est remis ici au goût du jour avec des recettes simples et modernes, écoresponsable.
    Des beurres parfumés (aux anchois, aux fanes de radis, etc.) à tartiner aux sauces au beurre (Béchamel, roux, mousseline), en passant par le croustillant du poulet rôti, l'onctuosité d'une purée au beurre et la gourmandise d'un moelleux au chocolat, le beurre retrouve ici ses lettres de noblesse en toute simplicité !
    Découvrez également tous les secrets du beurre : comment le fabrique-t-on, l'importance des races de vache laitière, les saisons du beurre, les outils du beurre, ainsi qu'un tour de France des beurres.

  • L'État entretient nécessairement des relations étroites avec la sécurité privée. Le secteur privé contribue en effet à la protection des personnes et des biens contre la délinquance. Le législateur l'a récemment souligné en insérant des dispositions relatives à la sécurité privée dans la loi « pour une sécurité globale préservant les libertés ». Mais si l'État et la sécurité privée sont des partenaires, ils ne sont pas sur un pied d'égalité, en raison de la prééminence de la puissance publique. Au demeurant, les relations entre les partenaires ont parfois été perturbées par des crises de défiance. La sécurité privée est aujourd'hui une profession réglementée soumise au contrôle d'un établissement public rattaché au ministère de l'Intérieur. Les études réunies dans cet ouvrage mettent en lumière les forces et les faiblesses du dispositif actuel ainsi que ses perspectives d'évolution.

  • La nature en partage : autour du protocole de Nagoya

    , ,

    • Institut recherche developpement
    • 7 Octobre 2021

    Accord international majeur pour une gouvernance mondiale de la biodiversité, le protocole de Nagoya devait permettre d'en finir avec l'exploitation sans contrepartie des ressources naturelles et des savoirs des pays du Sud. Son objectif était d'assurer une plus grande justice et équité entre fournisseurs et utilisateurs de ressources génétiques, de rendre visibles les apports et savoirs des communautés autochtones et locales et de "décoloniser" la recherche, tout en assurant la conservation de la biodiversité.
    Trente ans après la Convention sur la diversité biologique qui lui a donné naissance, les auteurs s'interrogent sur les traductions juridiques et pratiques de ce cadre vertueux mis en oeuvre depuis moins de dix ans. S'il a permis de reconnaître la pluralité des savoirs et d'établir une traçabilité des ressources, il a également contribué à imposer une vision marchande de la nature et des savoirs, à exacerber les revendications identitaires et à complexifier l'accès à la biodiversité à l'heure d'une recherche mondialisée.
    L'ouvrage présente un dialogue interdisciplinaire à partir de retours d'expérience de chercheurs et d'acteurs de la conservation (communautés locales, gestionnaires de collections et de parcs naturels). Au-delà du protocole de Nagoya, il invite à s'interroger sur les relations entre les sociétés et la nature à la lumière de l'urgence écologique. Il s'adresse à tous ceux qui s'intéressent à la gestion des ressources naturelles et des savoirs associés.

  • Chemins de Guyane

    Rémi Aubertin

    • Ibis rouge
    • 1 Novembre 2006

    La découverte d'une région par ses paysages Spécificité géographique d'une région, le paysage n'en est pas moins une vision particulière de chaque individu, voire d'une société. Il est, dans ce sens, une élaboration culturelle individuelle ou collective de l'esprit. Toujours lié à un lieu précis, l'espace du site développe ainsi plusieurs points de vue que chacun peut appréhender à sa façon. On en dresse ainsi des typologies, permettant un classement plus aisé ou une compréhension plus fine. Département français blotti entre le Brésil et le Surinam, la Guyane donne à voir son paysage dans les pages de ce livre. Particulier et peu connu, le paysage guyanais s'inscrit dans un cheminement au fil de la route, découvert au hasard, car ses sites se cachent quelque peu.

    Atlas de paysages autant que petit précis typologique dressé par une série de cartes et dessins, « chemins de Guyane » est mené par le récit épistolaire de lettres échangées entre les membres d'une famille guyanaise dont certains découvrent le pays. C'est une invite à la découverte des sites du littoral nord-amazonien.

  • Les transports, vecteurs de la sécurité et de la défense

    Aubertin Christophe

    • Mare & martin
    • 5 Avril 2018

    Le 4è séminaire de l'Association française de droit de la défense et de la sécurité (AFDSD) a eu lieu, le 30 mars 2017, à la Faculté de droit de l'Université Paris-Descartes, avec le soutien du Centre Maurice Hauriou. Le présent ouvrage réunit les actes de ce séminaire consacré aux transports, vecteurs de la sécurité et de la défense.

    Le choix de ce thème actuel et prospectif ne doit rien au hasard. Que ce soit sur terre, en mer ou dans les airs, les transports de personnes ou de marchandises sont, à la fois, des atouts et des défis pour la sécurité nationale. Ils contribuent, certes, à la lutte contre l'insécurité en facilitant le mouvement des forces armées et des forces de l'ordre. Mais, ils révèlent aussi leur vulnérabilité lorsqu'ils sont pris pour cibles par des terroristes ou d'autres criminels. Or, les solutions valables pour un type de transport ne sont pas toujours transposables à un autre. En outre, la sécurité des infrastructures, implantées sur le territoire national, diffère de celle des moyens de transport qui, quant à eux, peuvent se déplacer également au-delà des frontières. Le droit de la sécurité et de la défense applicable aux transports présente ainsi de multiples facettes.

    Lors du séminaire annuel de 2017, les intervenants ont entendu mettre en lumière la richesse et la variété des problèmes posés. En réunissant leurs contributions, cet ouvrage est porteur de la même ambition.

  • Les agents privés de sécurité

    , ,

    • Mare & martin
    • 14 Novembre 2019

    La sécurité privée n'est pas délocalisable. Elle constitue, au contraire, une industrie de main d'oeuvre composée de femmes et d'hommes dévoués à leur entreprise autant qu'au service de la collectivité. L'agent privé de sécurité présente plusieurs particularités. En exerçant une activité réglementée, l'agent n'est pas un salarié comme un autre.

    Salarié, il se met au service d'une entreprise. Il s'inscrit, par voie de conséquence, dans une relation économique. Il se voit confier une prestation valorisable dont le succès ou l'échec aura un impact sur son employeur. Sur le fondement de son contrat de travail, il reçoit une rémunération dont la pérennité dépend de la bonne santé de l'entreprise.

    Au service de la sécurité, l'agent sert un double intérêt. Le plus souvent, la prestation a une dimension privée (client privé et prestataire privé par exemple). Sous cet angle, il participe à la satisfaction d'un intérêt particulier. Dans cette hypothèse, mais plus encore lorsqu'il intervient en relation avec les forces publiques de sécurité, l'agent s'intègre dans un continuum de sécurité qui en fait un acteur à part entière de la satisfaction de l'intérêt général.

  • Les missions de la sécurité privée

    ,

    • Mare & martin
    • 11 Février 2021

    Sous le contrôle de la puissance publique, les acteurs privés apportent aujourd'hui leur contribution à la sécurité globale. Aussi l'ouvrage envisage-t-il à la fois l'étendue et le cadre des activités de sécurité privée. Celles-ci n'ont cessé de se développer en se diversifiant. Elles vont des missions confiées à des agents armés aux prestations de conseil en sûreté, en passant par les services de surveillance enrichis par le recours aux nouvelles technologies.
    L'encadrement de la profession a accompagné ce déploiement en s'efforçant de combiner des caractéristiques opposées. Il doit être non seulement assez strict pour assurer la sanction d'éventuels manquements, mais aussi d'une souplesse suffisante pour permettre à la sécurité privée de développer ses partenariats avec la puissance publique.

  • Sous la forme d'instantanés, Jean-Paul Aubertin nous compte sa vie à Kaboul où il s'investit pleinement dans les lycées franco-afghans. Tâche difficile mais exaltante où il se prend de passion pour les enseignants et les personnels avec lesquels il travaille.
    Il nous compte son quotidien dans sa petite maison traditionnelle d'une ruelle défoncée et sans nom de Sherpoor.
    A pied, à vélo ou derrière la vitre d'un minibus, il jette un regard tendre et curieux sur un monde singulier et nous propose des portraits vivants et colorés d'hommes et de femmes de Kaboul, de ses faubourgs et de sa campagne environnante.
    Un voyage passionnant dans un pays traumatisé auquel le bonheur se refuse chaque jour un peu plus.

  • Pourquoi certains aliments ou pratiques alimentaires, qu'il s'agisse du pâté chinois, de l'agneau de Charlevoix, de la poutine ou des rituels du temps des sucres, en arrivent-ils à être dotés d'une valeur patrimoniale? Les auteurs étudient ce phénomène de patrimonialisation, en cherchant à comprendre les voies par lesquelles elle se concrétise, en interrogeant les lieux communs et les évidences qu'elle génère, mais aussi les significations nouvelles qu'elle produit.

  • à la manière des botanistes du xviiie siècle, philippe jacquin-ravot a dessiné à l'aquarelle avec une incroyable précision, des arbres, 36 arbres.
    mais ces arbres hyperréalistes, tracés avec des pinceaux très fins en s'aidant d'une loupe à fort grossissement, sont figurés sans racines, la tête en bas... devenant ainsi des "abstractions d'arbres" suspendues dans le vide du papier, 36 exemples d'arborescences que légendent les noms commun et scientifique des essences végétales représentées
    amandier, arbousier, aubépine, etc. inventaire de formes mimant la classification des botanistes, cette série est avant tout un somptueux hommage à l'arbre.

    le présent ouvrage s'intéresse à toutes les "oeuvres-processus" qui ont accompagné la réflexion de pjr sur les systèmes et codes de représentation, autant de cycles exploratoires qui ont exigé de l'artiste une longue immersion dans le sujet.
    outre 36 exemples d'arborescences, ont ainsi été présentés au fil des pages et dans leur intégralité 8x8=64 vues d'un crâne (64 dessins au crayon d'un même crâne sous 64 angles différents), les diapos de mon père, une inquiétante familiarité (7 peintures à l'huile reproduisant minutieusement 7 images souvenirs de l'histoire familiale), tentative d'épuisement du corps humain 1 (4 miniatures érotiques d'après photo-graphies) et les dessins réalisés à l'occasion de l'exposition monographique de pjr au musée museum départemental de gap.

  • Aires protégées ; espaces durables ?

    Aubertin/Rodary

    • Institut recherche developpement
    • 8 Juin 2011

    Autrefois enclaves marginales de protection de la nature, les aires protégées, apparues dès la fin du XIXe siècle, représentent aujourd´hui 12 % des surfaces émergées et concernent l´ensemble des territoires de la planète. Dans le contexte du développement durable, on attend à présent qu´elles répondent à la fois à des objectifs de conservation de la biodiversité et de développement social. La « durabilité » de ces espaces est en effet au coeur des politiques actuelles de gestion de l´environnement. Quelles sont, dans ce contexte, les nouvelles formes juridiques et territoriales des aires protégées ? Comment s´inscrivent-elles dans les infrastructures naturelles régionales et les réseaux écologiques transnationaux ? Quels outils de valorisation économique peuvent-elles offrir ? Autrement dit, dans quelle mesure les diverses aires protégées - parcs nationaux, réserves naturelles, réserves de biosphère, aires marines, corridors, terres indigènes, etc. - s´affirment-elles comme des espaces d´expérimentation du développement durable ? Pour répondre à ces questions, cet ouvrage alliant études régionales et globales analyse les tendances actuelles de la conservation. À travers le regard d´économistes, d´écologues, de juristes, d´anthropologues et de géographes, il propose une approche inédite des tensions qui se cristallisent autour d´une nature à réinventer.

  • Denise Aubertin, l'irréductible

    ,

    • Editions de l'oeil
    • 1 Novembre 2017

    Je me mis à sculpter des livres. Je frottais des livres ouverts sur le balcon boueux, les laissais passer la nuit sous la pluie et dans le vent, j'en faisais séjourner dans la cuisine, tout près du fourneau, pour qu'ils soient aspergés de graisse, puis, par-dessus les pages maculées d'une «crasse symbolique», j'écrivais mon journal, à l'aide d'images que je m'appropriais. Bientôt, je devais trouver la solution d'un moyen d'expression très personnel. » Denise Aubertin

  • Commentaire de la nouvelle loi sur l'enregistrement et le timbre / par Émile Aubertin,...
    Date de l'édition originale : 1871 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • 5e sonate

    Aubertin Valery

    • Gerard billaudot
    • 1 Juin 2018
  • La petite elfe en colère

    Claude Aubertin

    • Le lys bleu
    • 6 Janvier 2020

    Versofi, la jeune elfe de haute naissance, se trouve embarquée sans le vouloir dans une série d'évènements qui bouleverseront sa vie et la destinée de l'empire elfique. Séparée de sa famille et poursuivie par ses ennemis, elle doit compter sur de rares amis de rencontre pour échapper aux assassins qui la traquent. Confrontée à une adversité inattendue, elle saura faire preuve des qualités nécessaires à sa survie et à l'accomplissement de son destin.

  • Sophie l'obscure

    Claude Aubertin

    • Le lys bleu
    • 10 Décembre 2019

    Sophie l'Obscure est le récit de l'enlèvement d'une jeune auvergnate par des extra-terrestres qui ressemblent à des escargots géants avec tentacules, les Escargolides. Ces derniers sont attaqués par deux autres races extra-terrestres mais comme ils sont extrêmement pacifiques et ne savent pas se défendre, ils viennent chercher Sophie pour leur servir de chef de guerre. Après un voyage mouvementé, Sophie est débarquée sur la Grande Coquille, planète capitale des Escargolides et y rencontre l'empereur Tanazor. Ce dernier, ne désirant pas endosser la responsabilité de la guerre, lui confie temporairement les rênes du pouvoir et se fait congeler en attendant la fin de la guerre. Sophie utilise un outil stellaire, une sorte de désintégrateur géant contre les météorites et détruit la planète des Feils, commettant un génocide planétaire. Elle menace ensuite les Gasch qui signent la paix puis elle refuse de restituer le pouvoir à Tanazor et devient la première Impératrice de la galaxie !

  • La nature en partage : autour du protocole de Nagoya

    , ,

    • Museum national d'histoire naturelle
    • 7 Octobre 2021

    Accord international majeur pour une gouvernance mondiale de la biodiversité, le protocole de Nagoya devait permettre d'en finir avec l'exploitation sans contrepartie des ressources naturelles et des savoirs des pays du Sud. Son objectif était d'assurer une plus grande justice et équité entre fournisseurs et utilisateurs de ressources génétiques, de rendre visibles les apports et savoirs des communautés autochtones et locales et de décoloniser la recherche, tout en assurant la conservation de la biodiversité.
    Trente ans après la Convention sur la diversité biologique qui lui a donné naissance, les auteurs s'interrogent sur les traductions juridiques et pratiques de ce cadre vertueux, entré en vigueur en 2014. S'il a permis de reconnaître la pluralité des savoirs et d'établir une traçabilité des ressources, il a également contribué à imposer une vision marchande de la nature et des savoirs, à exacerber les revendications identitaires et à complexifier l'accès à la biodiversité à l'heure d'une recherche mondialisée.
    L'ouvrage présente un dialogue interdisciplinaire à partir de retours d'expérience de chercheurs et d'acteurs de la conservation (communautés locales, gestionnaires de collections et de parcs naturels). Au-delà du protocole de Nagoya, il invite à s'interroger sur les relations entre les sociétés et la nature à la lumière de l'urgence écologique. Il s'adresse à tout public intéressé par l'économie de la biodiversité et la justice environnementale.

  • Reve de magie

    Claude Aubertin

    • Philippe hugounenc
    • 22 Février 2021
empty