Jean-Marie Cassagne

  • Ce dictionnaire est le premier à recenser de façon exhaustive les 6 000 noms de voies de la capitale. Chaque entrée évoque dans un style vivant et synthétique les personnages, lieux et faits historiques dont les noms de rues gardent la mémoire. Les dénominations successives qu'a connues chaque voie sont également détaillées ainsi que leur origine, occasion d'une plongée dans l'histoire des lieux et de la ville. Une véritable somme au format pratique et au prix accessible.

  • Qui ne s'est jamais demandé d'où venait le nom de son village ? D'origine latine, germanique ou gauloise, les noms de lieux ont tous une histoire, parfois drôle, souvent surprenante.
    Ils peuvent évoquer l'environnement primitif du village : bois, rivières et collines constituaient des points de référence évidents pour nos ancêtres. Parfois, c'est le propriétaire d'une villa gallo-romaine qui a laissé son nom au village né sur son domaine. La végétation est également très présente dans les toponymes, rappelant l'existence d'immenses forêts de hêtres, de chênes ou de châtaigniers. Les activités humaines ne sont pas oubliées, avec l'évocation des travaux des champs, de l'artisanat ou des petits métiers. Et certains toponymes sont issus d'erreurs de copistes, sources d'humour involontaire.
    On peut ainsi reconstituer, à travers ces noms de lieux, tout un monde rural disparu dans lequel nous puisons nos racines.
    Issu de recherches rigoureuses, cet ouvrage s'adresse au grand public et permettra au lecteur de redécouvrir, d'une manière inattendue, la grande et la petite histoire de son département.

  • linguiste de formation, jean-marie cassagne est actuellement directeur des études au cours international de français de rochefort, dépendant de la gendarmerie. il a déjà publié une trentaine de livres ; entre autres des ouvrages d'humour, de toponymie et de linguistique.

  • Qui ne s'est jamais demandé d'où venait le nom de son village ? D'origine latine, germanique ou gauloise, les noms de lieux ont tous une histoire, parfois drôle, souvent surprenante.
    Ils peuvent évoquer l'environnement primitif du village : bois, rivières et collines constituaient des points de référence évidents pour nos ancêtres. Parfois, c'est le propriétaire d'une villa gallo-romaine qui a laissé son nom au village né sur son domaine. La végétation est également très présente dans les toponymes, rappelant l'existence d'immenses forêts de hêtres, de chênes ou de châtaigniers. Les activités humaines ne sont pas oubliées, avec l'évocation des travaux des champs, de l'artisanat ou des petits métiers. Et certains toponymes sont issus d'erreurs de copistes, sources d'humour involontaire.
    On peut ainsi reconstituer, à travers ces noms de lieux, tout un monde rural disparu dans lequel nous puisons nos racines.
    Issu de recherches rigoureuses, cet ouvrage s'adresse au grand public et permettra au lecteur de redécouvrir, d'une manière inattendue, la grande et la petite histoire de son département.

  • Qui ne s'est jamais demandé d'où venait le nom de son village ? D'origine latine, germanique ou gauloise, les noms de lieux ont tous une histoire, parfois drôle, souvent surprenante.
    Ils peuvent évoquer l'environnement primitif du village : bois, rivières et collines constituaient des points de référence évidents pour nos ancêtres. Parfois, c'est le propriétaire d'une villa gallo-romaine qui a laissé son nom au village né sur son domaine. La végétation est également très présente dans les toponymes, rappelant l'existence d'immenses forêts de hêtres, de chênes ou de châtaigniers. Les activités humaines ne sont pas oubliées, avec l'évocation des travaux des champs, de l'artisanat ou des petits métiers. Et certains toponymes sont issus d'erreurs de copistes, sources d'humour involontaire.
    On peut ainsi reconstituer, à travers ces noms de lieux, tout un monde rural disparu dans lequel nous puisons nos racines.
    Issu de recherches rigoureuses, cet ouvrage s'adresse au grand public et permettra au lecteur de redécouvrir, d'une manière inattendue, la grande et la petite histoire de son département.

  • Features a collection of colloquialisms that entertains students while providing insight into French-language idioms, customs, and humor. Grouped according to theme, the idioms in this work are illustrated with humorous cartoons that provide keys to understanding the literal and real meanings.

  • Enrich Your French Conversation With Colourful Everyday Sayings. To really talk like a native speaker of French, you have to know the language's idioms. But sometimes idioms are confusing on the surface. This book uses fun illustrations to show the humour of taking idioms literally and explains what these common phrases really mean. This enhanced edition contains a 90-minute MP3 disc with 101 dialogues, spoken by native speakers, so you can hear how these are used and practise your own use of these colourful expressions.

  • Qui ne s'est jamais demandé, en parcourant les routes ardéchoises, ce que signifiait le nom d'un village ou d'un hameau aperçu sur un panneau ? Certains de ces toponymes sont aisés à décrypter. On voit ainsi que Beauregard renvoie à une hauteur d'où la vue porte au loin. Ou que Vacheresse évoque de verts pâturages. Il est un peu plus difficile de distinguer dans le nom de Monistrol le latin monasteriolum (petit monastère). Ou dans Teyssonnières une terre à blaireau ; de l'ancien français tesson (blaireau). Ou encore dans Fromentoux une terre à froment, donc un champ de blé. Et seuls les spécialistes discerneront immédiatement dans Gourdon la racine oronymique pré-celtique gord- (= rocher à pic, falaise) ou dans La Beaume le mot gaulois balma (grotte, caverne). Il faudra même recourir aux manuscrits du Moyen Âge pour comprendre que La Chaise représente une corruption du latin casa (maison) ou que Dalayrac est un antique Alariacum (= domaine foncier d'Alrius), devenu le village d'Alayrac. Ce livre de toponymie ardéchoise vous propose une promenade à travers les langues et l'histoire.

  • Les acteurs Vous apprenez l'italien ? Vous souhaitez maîtriser l'essentiel de la conjugaison italienne ? Alors So sai sa. est fait pour vous ! Vous y trouverez une présentation claire et concise du système verbal italien et de ses difficultés.

    La mise en scène - 45 fiches sur tous les temps de la langue d'usage courant - 106 exercices pour s'entraîner L'entracte - Liste de verbes - Tableaux récapitulatifs - Corrigé des exercices - Pages pour vos notes personnelles

  • L'histoire des noms de lieux des Bouches-du-Rhône remonte à la plus haute Antiquité, en ces temps où les hommes ont commencé à désigner par un terme précis la ville ou le domaine qu'ils habitaient. Au fil des siècles, ces noms ont évolué selon la langue de nos ancêtres et se sont peu à peu fixés pour aboutir à leur forme actuelle.
    Pourtant, par-delà la forme sous laquelle nous les connaissons aujour d'hui, une oreille aguerrie saura reconnaître l'origine et le sens de ces noms. Il sera alors possible de comprendre pourquoi tel lieu porte le nom qui le caractérise aujourd'hui et quel sens les hommes d'hier entendaient lui donner en le nommant ainsi.
    C'est donc à un voyage dans le temps que nous convient Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, spécialistes de l'étymologie française, à la recherche du sens profond des noms des lieux que nous habitons aujourd'hui et dont nous sommes si familiers.

  • Cette grammaire de l'italien, originale par sa structure, s'adresse à un large public d'autodidactes, de lycéens et d'étudiants de l'enseignement supérieur qui souhaitent s'initier à la pratique de l'italien ou réviser et enrichir leurs connaissances.
    L'objectif est double : fournir au lecteur, quel que soit son niveau, les règles indispensables au maniement d'une langue correcte ; faciliter l'apprentissage de l'italien grâce à des exercices variés et corrigés. Les nombreux exemples sont tirés de dictionnaires unilingues, de grammaires, de romans ou de la presse du XXIe siècle. Ils favorisent la mémorisation des différents automatismes et l'acquisition du vocabulaire contemporain courant.
    La bibliographie, enrichie par rapport à la première édition, atteste que l'ouvrage tient compte des nouveaux usages enregistrés par la langue italienne. L'index en fin de volume permet de retrouver facilement un point de grammaire précis. Pour tous ceux qui étudient l'italien, avec ou sans l'aide d'un professeur, Les clés de l'italien moderne est un ouvrage de référence, clair et de consultation aisée, qui fait le tour des principales difficultés du système grammatical italien.

  • Pour les curieux d'histoire, pour les passionnés de patrimoine, pour tous ceux qui s'interrogent sur l'origine du nom de leur village... voilà un livre qui saura vous éclairer. Certaines explications vont de soi quand la géographie ou la nature font immédiatement sens mais certaines vont puiser dans les trames de l'histoire. Vayrac par exemple avec son nom qui claque aux oreilles comme une promesse d'ailleurs était une grande ferme au temps des romains d'un certain Varius puis s'ajoute sa terminaison en -ac de la langue d'oc. Est-ce que Cantaloube signifie qu'on chantait au loup ? Belcastel est-il un beau château anglais ? Et à Bretenoux y avait-il des Bretons ?
    Découvrez la signification des villes, villages et hameaux du Lot : Cahors, Gourdon, Figeac, Saint-Céré, Gramat, Martel... mais aussi Bio, Théron, Rixou, Peyrilles, Malvy....
    Un livre d'aujourd'hui qui se lit comme une porte sur l'histoire. Un livre à garder et à offrir.

  • À travers leur abécédaire, Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak nous emmènent à la découverte des rues de La Rochelle. Facile à feuilleter et à emporter, ce guide illustré sera de toutes vos balades ! Chaque voie, chaque place, chaque rond-point possède sa notice, renvoyant aux plans placés en début et fin de l'ouvrage. Le texte est abondamment illustré de photographies, mais aussi de cartes postales.

  • Qui ne s'est jamais demandé d'où venait le nom de son village ? D'origine latine, germanique ou gauloise, les noms de lieux ont tous une histoire, parfois drôle, souvent surprenante. Ils peuvent évoquer l'environnement primitif du village : bois, rivières et collines constituaient des points de référence évidents pour nos ancêtres. Parfois, c'est le propriétaire d'une villa gallo-romaine qui a laissé son nom au village né sur son domaine. La végétation est également très présente dans les toponymes, rappelant l'existence d'immenses forêts de hêtres, de chênes ou de châtaigniers. Les activités humaines ne sont pas oubliées, avec l'évocation des travaux des champs, de l'artisanat ou des petits métiers. Et certains toponymes sont issus d'erreurs de copistes, sources d'humour involontaire. On peut ainsi reconstituer, à travers ces noms de lieux, tout un monde rural disparu dans lequel nous puisons nos racines. Issu de recherches rigoureuses, cet ouvrage s'adresse au grand public et permettra au lecteur de redécouvrir, d'une manière inattendue, la grande et la petite histoire de son département.

  • Italianissimo, combine l'étude des règles grammaticales et l'acquisition d'un vocabulaire indispensable à une bonne connaissance de la langue italienne.
    Les nombreux exemples et exercices proposés dans cet ouvrage vous aideront à assimiler différents mécanismes et vous permettront d'éviter les erreurs de traduction courantes. italianissimo est donc aussi bien une méthode d'apprentissage de l'italien contemporain qu'un outil de révision ou d'enrichissement. divisé en seize unités, l'ouvrage est structuré dans sa progression grammaticale et lexicale.
    Chaque unité comprend trois ou quatre chapitres de grammaire et un chapitre de conjugaison qui visent à l'essentiel. toutes les unités s'achèvent par un exercice de thème grâce auquel vous pourrez contrôler vos acquis et vous familiariser avec un vocabulaire de base ordonné selon des critères thématiques. le livre est complété par le corrigé des exercices, un lexique franco-italien qui facilite la traduction des phrases de thème et un index qui répertorie par ordre alphabétique les notions développées dans chacune des unités.
    Italianissimo est un ouvrage de référence clair et pratique qui s'adresse aux lycéens, aux étudiants (bts, classes préparatoires, universités, écoles de commerce) et aux adultes autodidactes.

  • Bagatelle, la roquette, rochechouart, sorbonne, alfortville, bouville, maisons-alfort, les sablons, saint-maur-des-fossés .
    Tous les noms de lieux de paris et de la périphérie expliqués pour découvrir et redécouvrir ce superbe coin de la france si visité par les touristes. les auteurs, jean-marie cassagne et mariola korsak vous permettent de connaître, en vous distrayant, la grande et la petite histoire de l'ile-de-france avec une étymologie de chaque toponyme, et une définition historique précise. un lexique dont vous ne pourrez vous passer.

  • Tous les noms de lieux de ce beau département expliqués pour découvrir et redécouvrir ce superbe coin de la France si visité par les touristes. Les auteurs, Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak vous permettent de connaître, en vous distrayant, la grande et la petite histoire de la Dordogne avec une étymologie de chaque mot, et une définition historique précise. Un lexique dont vous ne pourrez vous passer.

  • L'Avenir, Avesnes le Sec, Blanc Four, Haubourdin, Marcq en Baroeul, Uxem, Villers Plouich, Wandignies Hamage.
    Tous les noms de lieux du Nord expliqués pour découvrir et redécouvrir ce superbe coin de la France si visité par les touristes. Les auteurs, Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak vous permettent de connaître, en vous distrayant, la grande et la petite histoire du Nord avec une étymologie de chaque toponyme, et une définition historique précise. Un lexique dont vous ne pourrez vous passer.

  • Le livre parcourt le Cantal, de Mauriac à Salers, de Chavaroche à la Franconèche, sans oublier Aurillac bien sûr. Il vous livre tous les détails des origines de ces noms de lieux qui marquent les paysages, et donnent à comprendre les communautés humaines.

    On jongle d'une racine celte, latine ou germanique à l'autre, on décrit précisément l'histoire. Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak vous entraînent à quatre mains dans les dessous des noms, ils mettent leur savoir linguistique à portée de tous.

  • Saviez-vous que le nom de la commune de La Brosse vient du celtique brous/broustek qui désigne un lieu plein de buissons ? Que Le Chalumeau a été fondé sur un terrain humide où poussaient des roseaux (calamus en latin) ? Que le toponyme La Chaume ne signale pas des maisons couvertes de paille, mais plutôt bâties sur une hauteur dénudée (du latin calmis) ? Que La Croûte trahit l'existence de grottes à proximité (du latin crypta) ? Que Les heaumes n'évoque pas le souvenir d'une bataille du passé, mais la présence d'ormes (du latin ulmus). Que le toponyme ortie ne fait pas allusion à la présence d'urticacées, mais de jardins (du latin hortus) ? Et enfin que Le rabot n'est pas un village de menuisiers, mais évoque un terrain bosselé ?

empty