Tourisme & Voyages

  • A Grenoble, il y a le musée dauphinois et des rêves d'automates, un paquebot de la connaissance et des secrets défense, des arbres vénérés et une eau de grande pureté, une maison maure en béton et un magasin d'art contemporain, le petit sourire de Stendhal et les quinze mousquetaires de Lesdiguières, le souvenir des jeux olympiques et des skis qui roulent dans la rue, un tramway nommé avenir et un centre d'éthique scientifique, un chemin de fer qui grimpe au ciel et la mémoire de la résistance, des luthiers éclairés et un musée d'art lumineux...
    Soit vingt-cinq reportages qu'un écrivain, Jean-Yves Loude, une soixantaine d'adolescents du quartier de la Villeneuve et un plasticien, Némo, ont réalisés pour offrir la ville de Grenoble au monde, aux visiteurs curieux et à de jeunes lecteurs africains privilégiés. " Je t'offre ma ville " En effet, cette création s'inscrit dans le cadre du partenariat entre Grenoble et Ouagadougou, capitale du Burkina Faso.
    Des adolescents du nord et du sud croisent leurs regards sur leur propre ville en se plaçant en situation d'enquêteurs actifs et de rédacteurs créatifs, tout en vivant une expérience singulière de collaboration avec deux professionnels de l'écriture et des arts plastiques. Une approche littéraire très différente des ouvrages touristiques habituels, tant par le choix des sujets, le ton de l'échange, le traitement visuel (plus de cent dessins), le regard porté sur les paysages urbains, les forces créatives, les phénomènes de société les plus dynamiques.
    Un ouvrage similaire sur Ouagadougou, réalisé dans les mêmes conditions, répond au livre de Grenoble.

  • A Ouagadougou, l'empereur annonce son départ tous les vendredis ; les griots s'exclament "Ya sida, ceci est la vérité !"; la forêt est classée ; la ville roule sur deux roues ; le marché central s'appelle "Tourner à n'en plus finir" ; tout s'échange au marché des ânes, même les idées de génie ; le cinéma est à la fête tous les deux ans ; il y a une sculpture à chaque carrefour ; les bronziers font des merveilles ; les restaurants populaires offrent du poulet braisé et des haricots chauds ; la bière de mil refuse d'entrer en bouteille et le pagne est dans tous ses états...
    Soit vingt-cinq reportages qu'un écrivain, Jean-Yves Loude, cent quarante adolescents du quartier de Tanghin et un plasticien, Némo, ont réalisés pour offrir la ville de Ouagadougou au monde, aux visiteurs curieux et à de jeunes lecteurs grenoblois privilégiés. "Je t'offre ma ville" En effet, cette création s'inscrit dans le cadre du partenariat entre Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, et Grenoble, capitale des Alpes.
    Des adolescents du nord et du sud croisent leurs regards sur leur propre ville en se plaçant en situation d'enquêteurs actifs et de rédacteurs créatifs, tout en vivant une expérience singulière de collaboration avec deux professionnels de l'écriture et des arts plastiques. Une approche littéraire très différente des ouvrages touristiques habituels, tant par le choix des sujets, le ton de l'échange, le traitement visuel (plus de cent dessins), le regard porté sur les paysages urbains, les forces créatives, les phénomènes de société les plus dynamiques.
    Un ouvrage similaire sur Grenoble, réalisé dans les mêmes conditions, répond au livre de Ouagadougou.

empty