Littérature générale

  • L'aveuglement

    José Saramago

    Un homme devient soudainement aveugle. C'est le début d'une épidémie qui se propage à une vitesse fulgurante à travers tout le pays. Mis en quarantaine, privés de tout repère, les hordes d'aveugles tentent de survivre à n'importe quel prix. Seule une femme n'a pas été frappée par la « blancheur lumineuse ». Saura-t-elle les guider hors de ces ténèbres désertées par l'humanité ?

  • La lucidité

    José Saramago

    Panique électorale : à l'heure du dépouillement, 83 % des électeurs ont voté blanc.
    Le chaos s'installe, le gouvernement crie à la conspiration et déclare l'état de siège, le pouvoir se lance dans une chasse aux sorcières et la presse se déchaîne contre les coupables désignés. seul dans la panique, un commissaire affronte la troublante vérité...

  • Quelques jours après la naissance de Jésus, les enfants meurent par dizaines à Bethléem. Joseph, lui, a sauvé son fils, laissant accomplir le terrible crime de victimes innocentes. Ainsi débute la vie du prophète, dans la faute et la culpabilité du père, dans la cruauté d'un Dieu aux volontés absolues qui a fait d'un jeune garçon ordinaire l'instrument de sa domination sur le monde.

  • Salomon, le magnifique éléphant d'Asie, vit depuis deux ans à Belém.
    Le roi Joao III décide de l'offrir à l'archiduc Maximilien d'Autriche. De Lisbonne à Vienne, en passant par les plateaux de la Castille, la Méditerranée, Gênes et la route des Alpes, Salomon traverse ainsi l'Europe, au gré des caprices royaux et des querelles militaires, soulevant sur son passage l'enthousiasme des villageois émerveillés.

  • Raimundo silva est un quinquagénaire à la vie bien réglée, correcteur exemplaire dans une maison d'édition, jusqu'au jour où, saisi par quelque démon, il apporte une modification à un manuscrit.
    D'un mot, un non à la place d'un oui, il change le sens du livre en même temps que l'histoire du portugal.
    Suite à cet incident, l'existence de raimundo va à son tour être bouleversée. tout en se découvrant une passion pour sa nouvelle chef de service, et influencé par celle-ci, il va entrer en littérature. dès lors, mêlant récit amoureux et fresque historique, deux histoires s'interpénètrent et mettent en relief, non sans humour, un portugal superbe et une lisbonne atemporelle où la fiction se fait réel et vice versa.

  • La lucarne

    José Saramago

    Dans le Portugal du milieu du XXe siècle, l'auteur s'invite dans un immeuble où se côtoient des habitants de tous les horizons. Des couples qui se haïssent, une femme entretenue, une jeune fille ambitieuse qui devient sa rivale, quatre couturières amoureuses de Beethoven et de Diderot, un cordonnier philosophe et son locataire...

  • Dans un pays inconnu, plus personne ne meurt. Les hôpitaux regorgent de malades, les entreprises de pompes funèbres et les compagnies d'assurance font faillite, les familles conduisent les membres les plus encombrants aux frontières, l'Église est menacée de disparition : sans mort, pas de purgatoire, de Paradis ni d'Enfer... Mais un beau jour la mort revient sauver les hommes.

  • Cain

    José Saramago

    Victime de l'injustice de Dieu, Caïn est condamné à l'errance. Il part à l'aventure dans l'espace et le temps bibliques, s'insurgeant contre les évènements dont il est témoin. Il arrête le bras d'Abraham, assiste impuissant à la colère de Moïse, observe les massacres de Jéricho, tente d'adoucir les souffrances de Job. Et lorsqu'il monte dans l'arche de Noé, il décide de mettre fin aux agissements de ce Dieu rancunier, cruel et corrompu.

  • L'autre comme moi

    José Saramago

    Tertuliano Máximo Afonso, professeur d'histoire, découvre, dans un film loué par hasard, son double parfait. Horrifié, il visionne d'autres films qui confirment sa découverte. Avec l'aide de sa maîtresse, il part à la recherche d'António Claro, cet autre lui-même. Mais deux êtres semblables ne peuvent coexister... Et du désordre de l'identité naît la tragédie.

  • Le soleil embrase le latifundium, l'ombre de la garde nationale plane sur sa glèbe. João Mau-Tempo découvre que la solidarité unit plus fortement les fourmis laborieuses que les paysans. Il mesure alors l'aliénation des siens. Entré dans la clandestinité, qualifié de dangereux perturbateur, il est emprisonné et torturé. Son combat n'est pas vain : une jeune femme libre marche sur ses traces.

  • La caverne

    José Saramago

    À soixante ans, Cipriano Algor a tort de penser que son existence ne connaîtra plus de grands bouleversements. Potier, il partage son temps entre son atelier et la maison qu'il partage avec sa fille, Marta, et son gendre, Marçal. Quand les dirigeants du centre commercial qu'il approvisionne en vaisselle lui annoncent qu'ils se passeront désormais de ses services, sa vie se brise en mille morceaux...

  • Tous les noms

    José Saramago

    M. José, un célibataire d'une cinquantaine d'années vit seul dans un modeste appartement attenant au Conservatoire général de l'état civil où il travaille. Petit fonctionnaire zélé et soumis, il consigne des noms, des dates de naissance et de décès, de sorte que sa vie est grise et vide. Un jour, il tombe par hasard sur la fiche d'une jeune femme inconnue, à laquelle il s'intéresse peu à peu de façon obsessive. Son désir de la retrouver le mène à toutes sortes d'aventures rocambolesques ; il cesse d'être un obscur rond de cuir, allant même jusqu'à oser braver ses chefs. Jusqu'au jour où il apprend que la jeune femme s'est suicidée. Désespéré, il se rend au cimetière pour retrouver sa tombe. Lui apparaît alors un extraordinaire berger qui s'amuse à échanger les plaques funéraire. A son insu, M. José a un allié en la personne de son chef. Celui-ci comprenant le sens de la recherche de son subordonné décide de modifier le classement des archives, de mêler les noms des morts à ceux des vivants, et par la même de sortir les morts de l'oubli.

  • Ricardo Reis est l'un des nombreux pseudonymes du poète Fernando Pessoa. Il en a fait un personnage à part entière, lui a conféré une vie et une oeuvre propres. José Saramago s'empare de cette étrange figure. Au lendemain de la mort de Fernando Pessoa, Ricardo Reis revient à Lisbonne. Exilé au Brésil durant seize ans, il découvre une ville chargée de mystères, où les vivants côtoient les morts, où le rêve et la réalité se mêlent. À Lisbonne, Ricardo Reis n'a qu'une seule idée en tête : trouver sa véritable identité.

  • Menus souvenirs

    José Saramago

    Une famille de paysans pauvres, une grand-mère analphabète, un père acharné au travail, un oncle qui vend des cochons à la foire aux bestiaux. et surtout un enfant qui court dans les oliveraies et passe de longues heures sur les rives du Tage, contemplant la beauté du ciel nocturne. Voici le Portugal d'antan qui renaît dans les menus souvenirs que José Saramago a arrachés à l'usure des années.

  • H est un peintre conventionnel et sans véritable talent. Frustré, il souffre de la banalité de ses toiles et de sa vie. Aussi, quand on le charge de faire le portrait de S, chef d'entreprise, il décide d'exécuter secrètement un second tableau tout en rédigeant un journal. À travers une forme d'expression qui n'est pas la sienne, H va se remettre en question et s'interroger sur le sens de son art...

  • Le dieu manchot

    José Saramago

    • Points
    • 29 Février 2008

    Balthazar Sept-Soleils et Blimunda Sept-Lunes, lui soldat, elle sorcière, se sont rencontrés à Lisbonne, ville des plaisirs et de la religion, des sacrifices et de la sensualité. Ils sont témoins des grands événements portugais du XVIIIe siècle : l'édification du gigantesque palais-couvent à Mafra, celle de la machine volante du moine Bartolomeu de Gusmäo, les bûchers de l'Inquisition, les tentations alchimiques...

    Epique, blasphématoire, Le Dieu manchot est une grande fable baroque sur fond d'intrigues et d'épidémies, où les opprimés et les laissés-pour-compte sont les héros de l'Histoire.

  • Quasi objets

    José Saramago

    Quasi objets réunit des textes à la prose sèche et sobre, mais à la charge poétique intense, oú nous retrouvons les paysages, les attitudes, les gestes, les mots empruntés à notre univers mais que josé saramago détourne sous la forme de fantaisies qui sont le prolongement de notre réel.

    Ces récits allégoriques illustrent les grands thèmes de l'oeuvre de josé saramago, qui lui ont valu d'être reconnu et traduit dans le monde entier : l'obsession de la fuite du temps, la question de l'identité, le voyage comme parcours, expérience et apprentissage, et enfin la complexité des rapports entre la vérité et la fiction, entre l'être et son désir, entre la nature et le fantastique.

  • Le radeau de pierre

    José Saramago

    " La Péninsule Ibérique s'est éloignée soudain, tout entière et d'un seul tenant, de dix mètres à la fois " : un gigantesque navire terrestre se détache du continent européen pour retrouver, dans un périple nomade, ses origines, le berceau de sa nostalgie - l'Afrique.
    Embarqués dans cette étrange dérive qui bouleverse l'ordre des choses, les habitants tentent de ne pas céder à la panique. Une épopée baroque, fantastique.

empty