Karine Tissot

  • Les Objets de l'art contemporain est une publication bilingue (français/anglais) réunissant 60 textes rédigés par l'historienne de l'art Karine Tissot et publiés dans la Tribune des Arts entre 2004 et 2011. Durant 7 ans, chaque mois, elle a mis en lumière une oeuvre, un artiste ou une exposition présentée au Mamco (Musée d'art moderne et contemporain de Genève) afin de l'expliquer au plus grand nombre. A l'heure actuelle, il apparaît que l'art ne prend plus les seules formes classiques du tableau, de la sculpture ou du dessin. Il est devenu également installation, vidéo, dispositif. «Objet» est sans doute la seule définition qui peut englober toutes ces productions. Richement illustré par plus de 100 images, le livre s'adresse à tout amateur d'art qui souhaite saisir des clés de compréhension de l'art de notre temps. Parmi les 65 artistes dont il est question, y figurent des noms internationalement reconnus tels que: John M Armleder, Christo, Robert Filliou, Sylvie Fleury, Gordon Matta-Clark, Joseph Kosuth, Roman Opalka, Nam June Paik, Daniel Spoerri, Felice Varini. Et d'autres, de toutes provenances, comme : Adel Abdessemed, Botto e Bruno, Nina Childress, Fabrice Gygi, Peter Kogler, Mrzyk et Moriceau, Patrick Neu, Karim Noureldin, Yvan Salomone, Franz Erhard Walther pour n'en citer que quelques-uns.

    Textes: Karine Tissot, historienne de l'art.
    Introduction: Christian Bernard, directeur du Mamco.

  • Tami ichino. ondes

    Karine Tissot

    D'un format généreux, richement illustré, rendant compte exclusivement de la production en peinture des dix dernières années de Tami Ichino, la publication, trilingue (français/anglais/japonais), s'organise autour de 3 textes, croisements de regards de différentes provenances autour de l'univers singulier de Tami Ichino.

  • Hadrien Dussoix

    Karine Tissot

    • Infolio
    • 30 Avril 2014

    Place aux effets de matière chez Hadrien Dussoix, que ce soit sur la toile, dans une sculpture, ou dans une installation. Avec ou sans peinture à proprement parler, les compositions de l'artiste genevois en deux ou en trois dimensions, faites de différentes textures, avec une rudesse parfois abrupte, se conjuguent sur le mode du collage:
    Superposition, télescopage de matériaux, chevauchements en tout genre. Pendant dix ans, sa pratique a en effet esquivé l'embarras du choix en préférant sortir du dilemme par la confrontation des matières et des interactions avec l'espace. Ce livre fait état de 10 ans de pratique de peinture, sculpture et installations qui poussent l'expérimentation toujours un peu plus loin. Un texte d'auteur rédigé par Karine Tissot et traduit en anglais éclaire la démarche et l'univers forts de ce jeune artiste.

  • Cet ouvrage réunit 50 textes rédigés par l'historienne de l'art Karine Tissot et publiés dans La Région Nord vaudois entre 2014 et 2017. Durant quatre ans, régulièrement, elle a mis en lumière une oeuvre, un artiste ou une question relative à l'art contemporain afin de l'expliquer au plus grand nombre. Partant souvent de l'actualité du monde de l'art, qu'elle se réfère ou non à la programmation qu'elle développe au Centre d'art contemporain (CACY) depuis 2013, elle sensibilise le lecteur à la question de notre monde par le prisme de l'art. Parmi les artistes dont il est question, on relèvera des noms connus ici ou à l'international comme Peter Aerschmann, Luc Andrié, Edouard Chapallaz, Mio Chareteau, Frédéric Clot, Thomas Flechtner, Franziska Furter, Andrea Mastrovito, Karim Noureldin, Tatzu Nishi, Gregory Stauffer, Bernard Voïta, Eric Winarto pour n'en citer que quelques-uns.

  • Marie Velardi

    ,

    • Infolio
    • 26 Septembre 2019

    Artiste d'origine italienne, basée à Genève, Marie Velardi tend à rendre visible l'invisible. L'impermanence, le passage du temps, les temporalités croisées qui ont une réelle influence sur la vie de l'être humain, sont autant de faits qu'elle observe en s'appuyant sur les recherches les plus actuelles avant de les traduire dans une forme plastique appropriée. Elle participe de cette manière à la famille des artistes dont le mouvement se dit écologique depuis la fin du XXe siècle. Une position liée à la concentration des problématiques environnementales contemporaines, telles que la pollution, le réchauffement climatique, ou l'extinction des espèces pour ne citer que quelques exemples.
    Cette publication, présentée en deux volumes, rend compte de la densité de ses travaux (volume 1) et du travail singulier Terre-Mer (volume 2) développé ces cinq dernières années sur la relation entre la terre et la mer, et le déplacement du trait de côte, dans le passé ou à venir.

  • Afin d'accompagner les enfants dans leur découverte du patrimoine suisse, la collection Les Guides à pattes propose des ouvrages à la fois pédagogiques et ludiques pour présenter les plus importants sites archéologiques et leur musée. Dans ce premier volume consacré à la Préhistoire, le jeune lecteur est guidé par la chienne Mati, accompagnée de ses petits chiots turbulents. Ensemble, ils découvrent le mode vie des habitants de la région des Trois-Lacs à l'époque du Néolithique et de l'âge du Bronze. De nombreuses thématiques sont abordées dans cet ouvrage, telles que l'habitat palafittique, les pratiques artisanales, l'organisation sociale ou les croyances de ces populations. Menhirs, pierre polie, tissage, constructions sur pilotis, travail du bronze... Bienvenue chez les Lacustres!

    En collaboration avec le Laténium, parc et musée d'archéologie de Neuchâtel.

  • Artiste iranien très connu dans son pays où il est l'un des plus importants représentants de l'art contemporain, Abbas Rostamian est, hélas! encore trop peu connu en Suisse, bien qu'il y vive depuis près de dix ans.
    Outre la beauté de ses peintures et la force de son trait, la chose étonnante est que l'artiste ne peint pas du tout de la même manière quand il est sur le sol suisse ou quand il est sur le sol iranien.
    Abbas Rostamian honore l'arbre au travers d'une série de peintures réalisées sur toile depuis 2006. Il contribue ainsi à la fascination de cet être végétal qui, depuis la nuit des temps, a revêtu une signification particulière auprès de différentes cultures. Chacune de ses toiles traduit des gestes à la fois précis et amples dont le savoir-faire est inscrit dans la tradition de la miniature persane. Une impression de force et d'irréalité est induite par le traitement vibrant du motif noir et blanc, parfois apposé sur un fond doré. Profondément marqué par les arbres de son pays d'origine, Abbas Rostamian rend hommage à leur incroyable longévité. En Iran, les arbres les plus datés et, partant, les plus respectés, se situent essentiellement dans les régions désertiques. À trois heures d'Ispahan, ville d'origine du peintre, dans la seule province de Yazd, plus de 50 vieux arbres d'espèces différentes ont été identifiés et seraient âgés entre 800 et 1500 ans.

  • Petit livre bilingue (français/anglais) constitué d''une centaine de belles pages, De la géométrie sur les murs (A propos de la collection de Claudine et Sven Widgren) offre trois regards critiques sur la collection privée d'un couple de Genevois passionné d'art contemporain, mais surtout de peinture géométrique abstraite.
    Des oeuvres de On Kawara, Olivier Mosset, John M Armleder ou Claude Rutault, mais également Christian Floquet, Hernandez Pijuan, Günther Forg ou Helmut Federle ont co-existé 40 ans durant dans l'intimité d'un appartement avant d'être léguées, pour une partie, au Musée d'art moderne et contemporain de Genève.
    L'exposition Le Banquet, Une collection d'amateurs à Genève montrée au Mamco du 20 février au 5 mai 2013 offre l'occasion de cette publication.

  • Depuis un demi-siècle, Gérard Pétremand a constamment renouvelé sa technique et sa pratique de la photographie.
    Formé à Paris auprès d'Edouard Boubat et de Jean-Philippe Charbonnier à la revue Réalités, il travaille pour des magazines et des éditions d'art, puis touche au domaine du design, du cinéma et de la télévision, avant de collaborer avec de grandes agences internationales de publicité. Sa recherche personnelle est nourrie par l'art contemporain. Etabli à Genève, il connaît une belle renommée internationale.
    De nombreux prix couronnent son parcours (2000 Prix Européen de la photographie-Prix Kodak, 2001 Prix de la jeune photographie-voies off Arles, Grand Prix 5e Award 2000 Zurich.).

  • Dans ce 8e volume de la série «Époque romaine», le castor Pollux, un vrai bricoleur, mène les enfants à la découverte d'Eburodunum, la ville antique d'Yverdon-les-Bains. Ils y feront la rencontre de nombreux artisans, à l'image du potier Lucius Aemilius Faustus. Les enfants apprendront que, dans une ville située au croisement de voies commerciales, il était possible d'avoir un atelier prospère. Pollux conduira également les enfants sur un chantier naval et leur apprendra les secrets de fabrication des fameuses embarcations romaines découvertes à Yverdon-les-Bains. Les lecteurs deviendront incollables en construction navale et pourront mettre en pratique les leçons de notre ami castor, en construisant leur propre petit navire. Allez, au travail!

empty