Laurent Poma

  • "Pousser la porte d'un brocanteur, d'un antiquaire du XXe siècle ou d'une boutique vintage revient à entrer dans un autre monde. Une parenthèse enchantée, hors du temps. Ah, le plaisir de chiner.! Ouvrir grand les yeux. Chercher, farfouiller, fouiner. Entre 1001 petites merveilles, dignes d'une caverne d'Ali Baba, se dire : ""C'est ça !"" Prendre l'objet du désir, le toucher, le soupeser. S'émouvoir de l'empreinte du passé. Des mains qui l'ont caressé, utilisé, aimé. Repartir, sa trouvaille sous le bras, avec cette impression grisante d'être un découvreur de trésors.
    Autre aspect, non des moindres à notre époque, en donnant à ces objets et vêtements vintage une deuxième chance, une seconde vie, nous faisons un geste vert. Un acte écologique qui, selon les adresses, peut aussi se révéler économique. ""Bruxelles Brocantes"", c'est un retour dans le passé, proche ou lointain, en gardant les pieds bien ancrés dans le présent de notre capitale. Une balade subjective, destinée à vous ouvrir l'appétit de la brocante !"

  • La plupart des cinéastes belges ont choisi Bruxelles pour cadre de l'un ou l'autre de leurs films. Mais sait-on que bien de réalisateurs français ont aussi trouvé des charmes à la capitale de l'Europe ?

  • Livre de photographies contemporaines bilingue (Fr + Nl) rendant hommage à la Senne, le long de son parcours erratique à travers les 3 régions de la Belgique.

empty