Louis Bertholom

  • Cette immersion dans l'enfance autour de l'élaboration du cidre souligne son attachement viscéral à un passé lumineux et à la Bretagne paysanne.

    Entre prose et poésie, il clame haut et fort son ancrage en Cornouaille et fait un éloge de la lenteur avec une volonté de fustiger notre époque actuelle qui a perdu, outre le sens des valeurs, une bonne part de dignité.

  • Des chapelles aux bistrots de campagne, des greniers aux caves à cidre d'antan, passant champs, chemins et routes, s'interrogeant autour des cabanes, des marais, des bords de mer, des tombes et des sous-bois, l'auteur nous livre une longue et sensible méditation qui nous fait voyager dans le temps et l'espace jusqu'aux États-Unis et la Floride où, avec le recul, il prend conscience de l'implacable érosion du temps.
    Il évoque avec truculence les années soixante, à proximité du lieu de résidence d'été de monsieur Pompidou à Fouesnant; qu'il croise fortuitement.
    Un témoignage passionné, prégnant, teinté d'humour, empli d'humanité.

  • Tes amis évoquent tes audaces et parfois tes frasques, d'autres te découvrent, certains entonnent tes refrains, se disent ou te lisent. L'oeuvre est abondante.
    Toi, l'éveilleur de conscience, l'insoumis, premier barde authentique d'après-guerre à oser élever la voix et défricher la brèche dans laquelle d'autres te suivront pour rendre à la culture bretonne son honneur et dissiper le mépris dont elle était l'objet.
    Tes amis et admirateurs, célèbres ou anonymes, ont pris à leur tour leur plume pour te souvenir en toute simplicité. Avec l'appui de quelques archives, ce livre d'hommages n'a d'autre but que de mieux te faire connaître et de ne pas t'oublier, toi, le plus grand braillard du Poher.
    En ces temps d'inquiétude, rien ne nous empêchera désormais de poursuivre l'utopie germée avec ta parole, car, si les poètes sont éternels, tu resteras plus que jamais dans la mémoire collective et dans nos tripes.

empty