Marcel J. Rheault

  • La rivalité Québec-Montréal ne date pas d'hier et a pris plusieurs formes au cours de l'histoire, mais la querelle universitaire qui s'étendra sur près de 70 ans est certainement l'une des plus significatives.
    Lorsque l'Université Laval est fondée à Québec en 1852 en tant qu'institution diocésaine, l'évêque de Montréal, Mgr Bourget, s'adresse à Rome pour obtenir une université dans son propre diocèse. Cette demande est refusée et l'affaire prend une tournure personnelle entre les évêques. Progressivement, le mélange de la religion, de la politique et de l'enseignement s'amplifie et divise profondément les francophones du Québec. Le climat se détériore tellement qu'il faudra plusieurs interventions à Rome pour tenter de calmer les esprits et amener une paix relative entre les opposants, paix qui ne sera assurée qu'avec la création de l'Université de Montréal en 1920.
    Avec le souci du détail et la verve qui le caractérisent, Marcel J. Rheault relate et décortique les jeux de pouvoir qui résultent de ce conflit universitaire.
    Docteur en médecine de l'Université de Montréal et maître ès sciences de l'Université de Washington à Seattle, Marcel J. Rheault a été chirurgien général à l'Hôtel-Dieu de Montréal et professeur titulaire à l'Université de Montréal. Au moment de prendre sa retraite, il s'inscrit au Département d'histoire de l'Université de Montréal et obtient une maîtrise en 2000. Conférencier fort apprécié, il a publié de nombreux travaux sur l'histoire de la médecine au Québec.

  • Les médecins du Bas-Canada, tant francophones qu´anglophones, ont joué un rôle capital lors des Rébellions de 1837 et 1838. Côtoyant à la fois le peuple et le pouvoir en place, ils étaient à même de constater et de subir les décisions injustes des autorités coloniales. Leur patriotisme engagé, leurs revendications et leur présence à la tête du mouvement rebelle ont été quelques-uns des éléments déclencheurs des hostilités.Marcel Rheault et Georges Aubin ont voulu mettre en évidence les actions courageuses de ces disciples d´Esculape. Les auteurs repassent d´abord les étapes de l´organisation de la médecine depuis la défaite des plaines d´Abraham jusqu´à la période préinsurrectionnelle. Ils tentent ensuite de comprendre la mentalité des médecins de l´époque, leur action politique et leur influence sur leurs compatriotes.L´ouvrage est complété par une biographie de chacun des médecins patriotes qui tient compte surtout de leurs actions lors des événements.

empty