Marie-Pierre Julien

  • Ce livre est issu des réflexions du groupe de recherche Matière à Penser (MàP) qui, depuis quinze ans, prend au sérieux la dimension matérielle des objets et des corps pour alimenter la réflexion anthropologique.
    Le sujet est contre les objets... tout contre ! Ainsi, loin de s'opposer aux objets au point de les espérer immatériels, les êtres humains déploient quotidiennement des savoir-faire qui, dans la proximité et la confrontation à la matière, deviennent des savoir-être. Dans un contexte de recherche où beaucoup de travaux contribuent à comprendre l'action du sujet sur la matière, mais oublient de questionner le retour de cette action sur la matière puis sur le sujet lui-même, les auteurs du présent ouvrage ont fait le choix de s'interroger moins sur le tissage des tapis, l'art de la guerre, le ramassage d'objets, l'autopsie de cadavres et l'assainissement liquide des villes, que sur les tisseuses, les guerriers, les rippers, les médecins légistes et les égoutiers.
    La notion de sujet, revisitée par les sciences sociales et humaines, est discutée ici afin de montrer le rôle fondamental joué par la culture matérielle dans la construction des êtres humains.

  • Les saisons sont à la mode, et pourtant... Les innovations techniques de ces dernières décennies (transformation des modes de transports, d'élevages ou de cultures, transformations génétiques des espèces elles-mêmes) nous ont permis, en grande partie, de nous affranchir des contraintes saison-nières. En ce début de XXIe siècle, Les questions climatiques et celles de La transition écologique nous interpellent sur l'importance de tenir compte des saisons.

    Entre contrainte et choix, désir d'affranchissement et volonté de les respecter, notre rapport aux saisons n'a pas fini d'interroger. Comment se pratiquent les variations saisonnières dans nos quotidiens alimentaires ? Quelles récurrences et ruptures engagent-elles ? Comment la saisonnalité s'articule-t-elle à d'autres rythmes sociaux et comment affecte-t-elle les rapports aux espaces et temporalités humaines?
    />
    Ce livre explore plusieurs des dimensions liées à la saisonnalité dans le domaine alimentaire. Par la diversité des sources présentées, par son caractère pluridisciplinaire, cet ouvrage met en lumière la richesse des pratiques de saisonnalité, ici et ailleurs, hier et aujourd'hui.

  • Cet ouvrage de cours synthétique traite l'ensemble des items d'urgences-réanimation et d'anesthésie du programme deDFASM. Cette quatrième édition reste fidèle à l'esprit des précédentes éditions qui leur a valu leur succès : chaque chapitre,consacré à un item, est rédigé suivant un plan identique, original, clair et très didactique qui facilite l'apprentissage. Cette quatrième édition comporte une complète mise à jour en parfaite conformité avec le programme de DFASM, avecl'intégration des conférences de consensus, des référentiels et des recommandations officielles les plus récentes dessociété savantes. De nombreux flashcodes renvoient directement aux recommandations et aux conférences de consensus dela HAS citées ou commentées. Chaque item comprend les éléments systématiques suivants, mis à jour et enrichis : - les conférences de consensus, d'experts et les recommandations existantes ; - des schémas, des algorithmes et de l'iconographie ; - des encadrés sur les notions importantes ; - des repères permettant d'identifier les sujets déjà tombés au concours de l'internat et aux ECN depuis 1995, clairementindiqués en regard du thème tombé avec leur date et un court résumé des Annales ; - des renvois transversaux vers les autres items du programme (intra- et interdisciplinaires) ; - les « zéros » aux questions ; - une « Fiche dernier tour » qui propose un résumé de l'item pour une révision complète et rapide de celui-ci. Cette nouvelle édition propose pour chaque chapitre des séries supplémentaires de QCM corrigés.

  • Dix chercheurs en sciences sociales analysent ce corps à corps avec l'objet, à partir de terrain aussi divers que le sport, le confucianisme, le travail dans les égouts, l'élaboration de parfums, le triage des déchets Emmaüs, le logement d'une pièce, ou le déménagement. Ils partent de l'idée que tous nos gestes prennent appui sur des objets et incorporent leur dynamique. Le rapport avec la culture matérielle est donc aussi structurant pour l'être humain que le discours, mais il l'est de manière muette, et tend de ce fait à échapper aux regards scientifiques.


  • stylos, feuilles, amphithéâtres, bancs, téléphones portables, fabriqués de mains d'hommes et corrélats de l'action individuelle et collective, sont, par exemple, des éléments de la culture matérielle (material culture en anglais) des étudiants en france.
    l'expression " culture matérielle ", contrairement à celle de culture adoptée aussi par des non-spécialistes, ne va pas de soi. existe-t-il une culture matérielle et une culture immatérielle ? ou s'agit-il de réunir sous ces termes des chercheurs aux origines diverses (historiens, archéologues, primatologues, anthropologues, muséologues, ergonomes) intéressés par les objets matériels ? l'enjeu dépasse ces questions théoriques à l'usine, au supermarché, au musée ou dans le logement, les sujets et les cultures se construisent dans l'action sur des cultures matérielles spécifiques.


empty