Michael Paraire

  • Alors, Amour, qu'est-ce que tu deviens ? Où étais-tu parti ? Tu te cachais dans un puits, comme la raison dans le conte de Voltaire ? Ne te voyant plus, absorbé comme tu l'es aujourd'hui, dans la société du spectacle, dilué dans la marchandisation, et dissous dans l'acide corrupteur de la société de consommation, je t'ai cherché dans les vieux livres et je n'ai pas été déçu..C'est là que je t'ai retrouvé.
    Au fond de la bibliothèque des temps, eu milieu des oeuvres des plus grands philosophes et des meilleurs poètes, à l'abri des volumes énormes reliés plein cuir. Tu te cachais là où on t'avait oublié, j'ai voulu t'en faire sortir. Aimable lecteur, je te souhaite de trouver le même plaisir à lire ces citations que j'ai eu à les chercher.

  • Les femmes philosophes sont les égales des hommes philosophes. Elles n'ont rien à leur envier du point de vue de l'usage de la raison ni de celui de l'argumentation. Pourtant, aucune histoire de la philosophie ne leur accorde la place qu'elles méritent. Elles demeurent dans l'ombre des penseurs masculins : Mary Wollstonecraft est éclipsée par Godwin, Germaine de Staël par Benjamin Constant, Flora Tristan par Marx, Rosa Luxemburg par Lénine, Hannah Arendt par Heidegger, Simone de Beauvoir par Sartre.
    Mais la prédominance des préjugés sexistes ne suffit pas à expliquer cet oubli. Il y a plus : les femmes philosophes sont des dissidentes. Elles s'opposent non seulement à l'ordre politique dominant mais aussi à l'autoritarisme dans leur propre camp. Elles sont les dissidentes des dissidents parce qu'elles ont fait le choix de dire non à leurs camarades de combat lorsqu'il leur a semblé que ceux-ci se trompaient.
    Depuis l'Histoire des femmes philosophes (1690) de Gilles Ménage, aucune présentation d'ensemble n'avait été consacrée aux femmes philosophes. Ce petit ouvrage entend réparer cette injustice. Il souhaite faire connaître le rôle avant-gardiste des femmes dans la construction de la philosophie moderne. Olympe de Gouges, Mary Wollstonecraft, Germaine de Staël, Flora Tristan, Louise Michel, Rosa Luxemburg, Alexandra Kollontaï, Simone Weil, Hannah Arendt, Simone de Beauvoir.

  • Depuis trois millénaires en Occident, des hommes et des femmes ont cherché à construire des visions rationnelles du monde qui les entourait. Ces systèmes se sont succédé sans jamais cesser de se situer les uns par rapport aux autres. L'ensemble constitue une chaîne d'idées qui ont mené à ce qu'aujourd'hui nous tenons pour vrai, en attendant les questions et les explications suivantes... La philosophie est une matière difficile, mais elle n'est pas inaccessible. Comprendre les grands philosophes propose de l'aborder en exposant les concepts et les principes-clés des pensées qui ont marqué leur temps, à l'aide d'un vocabulaire simple et clair. Les plus passionnés des élèves de terminale tireront donc grand profit des éclaircissements de ce livre, tout comme ceux qui en pousseront l'étude à l'université ou dans les grandes écoles. Ce qui n'exclut pas de la lecture tous ceux qui voudront consolider ou constituer une large mais précise culture philosophique. Liste des philosophes présentés : Héraclite, Parménide, Platon, Aristote, Epicure, Les Stoïciens, Les Sceptiques, Augustin, Thomas d'Aquin, Montaigne, Descartes, Spinoza, Leibniz, Hobbes, Hume, Montesquieu, Rousseau, Kant, Hegel, Comte, Proudhon, Marx, Engels, Nietzsche, Freud, Bergson, Husserl, Einstein, Russell, Wittgenstein, Bachelard, Heidegger, Sartre, Beauvoir, Arendt, Marcuse, Lévi-strauss, Foucault.

  • A l'heure où l'idée de l'égalité entre les sexes semble marquer le pas, cet ouvrage propose un exposé à la fois chronologique ey synthétique de la pensée des femmes qui ont construit l'histoire de la philosophie contemporaine. L'ouvrage tente de montrer quel fut l'apport théorique et pratique de ces femmes que les historiens classiques de la philosophie ont totalement méconnues. Loins de ne s'intéresser qu'à la cause féminine, mais en la prenant toujours en compte, ce livre affirme que chaque femme philosophe porte en elle le projet d'une société, une représentation du monde particulière. La diversité, mais aussi la cohérence rationnelle de ces représentations finissent de démontrer la fausseté de conceptions qui veulent enfermer la femme dans l'irrationalisme, le fatalisme ou la sentimantalité naïve. Ces femmes philosophes donnent une belle leçon de sagesse aux hommes philosophes qui ont souvent manqué d'humilité et de tolérance dans les réponses qu'ils ont apportées aux problèmes du monde.

  • Michel Onfray se croit anticonformiste, mais il n'est qu'un mandarin adulé, un auteur simplement prolifique qui prétend tout lire des autres avant de les clouer au pilori de ses psychanalyses existentielles. En réalité, une fois passée au crible d'une lecture détaillée, son oeuvre s'avère fautive, partiale et répétitive. Comme on pourra le lire dans ce livre, elle vit sur une imposture intellectuelle qui se nourrit de contre - sens philosophiques, tire sa vitalité de la dénaturation des faits historiques et d'une lecture mythologique des textes.
    Onfray est habité par l'obsession d'être exceptionnel, au coeur d'une solitude revendiquée. Si l'individu absolu qu'il croit être n'existe que dans ses rêves 'aristocrate nietzschéen, en revanche, ce qu'il est devenu, au fil de ses pages, c'est un antidote contre l'action collective, un vaccin préservant le système dominant de tout changement politique et social. Au lieu de tenir son poste de penseur au milieu des groupes en lutte, il semble jouir de sa position de donneur de leçons, délivrant des certificats de bonne ou de mauvaise conduite, qu'il accorde au tribunal d'un anarchisme qui n'est que de salon.
    Ayant épousé la philosophie postmoderne en secondes noces, il découd, déboulonne, déconstruit l'acte même de penser rationnellement et scientifiquement. Onfray est là pour nous faire perdre du temps. C'est une machine à désespérer et à diviser dont ce livre décrit les mécanismes et le fonctionnement.

  • Les maîtres de guerre et leurs nouveaux chiens de garde ne parlent plus de nos jours que d'individualisme, de communautarisme, de guerre juste et célèbrent les inégalités économiques et culturelles mondiales comme des horizons indépassables de notre temps.
    A l'opposé de ces déclarations honteuses, Le Manifeste de l'égalité tente de faire revivre l'idéal d'une vision égalitaire du monde en la confrontant aux grands enjeux historiques, politiques et sociaux d'aujourd'hui. Ce petit essai est suivi d'une anthologie thématique de grands textes sur l'égalité tirés de déclarations ou de manifestes célèbres. Elle donnera l'occasion, au lecteur qui le souhaite, de découvrir ou de redécouvrir les débats essentiels qui accompagnent nécessairement la réflexion sur l'égalité.
    Les grands domaines, juridique, politique, économique, social, moral y sont tous abordés sous un angle à la fois antidogmatique et unitaire. Un ouvrage qui redonnera espoir à celles et ceux qui pensent que l'histoire n'est pas finie et qu'un monde meilleur est encore possible.

  • Ce livre a été écrit dans un vocabulaire simple et clair afin que personne ne soit exclu du plaisir tiré de la connaissance de la pensée des grands philosophes ainsi que des grandes problématiques de la philosophie en général. Il répond à trois objectifs : donner l'envie et les moyens d'accéder aux grands textes de philosophie réputés inaccessibles du fait de leur difficulté, offrir une vue d'ensemble de l'histoire de la philosophie et de tous les thèmes qui ont pu être abordés par un penseur qui a marqué son temps, permettre grâce à la précision des références et des définitions citées, de construire une réflexion personnelle rigoureuse, qu'elle s'inscrive dans le cadre scolaire pour le Bac, dans celui des études supérieures, ou bien dans le cadre privé de la réflexion sur soi et sur le monde.

  • L'oeuvre de Rodin et celle de Maillol s'inscrivent sous le signe d'un dialogue éternel entre l'art du mouvement et celui du repos, le dynamique et le statique, le romantique et le classique. C'est ce que nous révèle le contraste de leurs grandes sculptures, exposées face à face, La Porte de l'enfer et Harmonie, Les Trois Ombres et Les Trois Nymphes, Le Penseur et La Pensée, Iris et La Montagne, L'Appel aux armes et La Douleur ou bien encore L'Homme qui marche et Pomone aux bras tombants.
    Réunir ces deux génies de la sculpture dans un même ouvrage, c'est donc se donner les moyens de comprendre, en profondeur, leurs choix artistiques. Car Rodin et Maillol ont emprunté, chacun, des chemins esthétiques contraires. Le premier a opté pour l'esthétique du sublime, faite de démesure, d'expressions terribles, violentes, torturées, de souffrance, de quête de l'infini et de transcendance tandis que le second s'est orienté vers l'esthétique classique du beau, dominée par un idéal de mesure, de douceur et de quiétude.
    En l'inscrivant dans la perspective du temps long de l'histoire de l'art, cet ouvrage propose donc d'éclairer le sens profond du projet artistique des deux grands sculpteurs. Il reproduit, en plus d'un dialogue entre leurs oeuvres, un dialogue entre leurs idées, exposées à partir de livres d'entretiens passionnants, où se révèle une extraordinaire qualité de pensée. Car ces deux immenses artistes étaient aussi des hommes d'une vaste érudition, chacun possédant une philosophie personnelle, c'est-à-dire, une vision spécifique du monde.

  • Philosophes du socialisme naissant, fondateurs des premiers groupes anarchistes, Proudhon, Bakounine et Kropotkine furent des révolutionnaires déterminés, comme le montrent les biographies présentées dans ce livre. Authentiques penseurs et hommes d'action, ils ont joué chacun en leur temps un rôle éminent dans l'organisation des luttes internationales contre l'oppression religieuse, la dictature politique et l'exploitation économique. Réunis par thèmes pour la première fois, 140 textes de ces trois auteurs peuvent être lus comme les éléments à la fois originaux et complémentaires d'une pensée philosophique et politique solidement construite. Redonner à lire, en ce début de XXIe siècle, la cohérence et la radicalité de la réflexion des fondateurs du communisme libertaire; recréer les conditions d'un dialogue constructif entre tous les courants désireux de rassembler leurs forces pour construire, une alternative crédible au capitalisme contemporain; tels sont les objectifs théoriques et pratiques de cet ouvrage.

empty