Nathalie Thamin

  • "Figure de proue de la conception occidentale d'un monde globalisé, le concept de mobilité est aussi très largement exploité dans différents paradigmes théoriques en sciences humaines et sociales. Les auteures, sociolinguistes, tracent le profil de cette notion. Partant des discours tenus à propos de leur propre discipline, elles portent leur regard sur son émergence dans le discours social avant de chercher ses filiations conceptuelles scientifiques. Pour approfondir leurs constats, elles ont invité des chercheur/es de disciplines affines à éclairer la notion par un objet d'étude relatif à leur domaine. L'ouvrage se conclut par des propositions concrètes destinées à rendre opératoire la mobilité pour les sciences du langage, en l'inscrivant au centre d'une linguistique désireuse d'appréhender les langues et les discours comme des entités foncièrement dynamiques au sein d'un système complexe."

  • Cet ouvrage thématise la mobilité, ainsi que d'autres concepts liés, comme la circulation, la globalisation, le projet migratoire et académique, en les éclairant du point de vue géographique, sociologique, sociolinguistique et de sémiologie littéraire. Les études rassemblées dans le présent volume se focalisent sur les mouvements migratoires observés dans l'espace francophone (Maghreb, France, Canada), en particulier au départ de l'Algérie.
    Quels outils méthodologiques et théoriques permettent de caractériser les mobilités contemporaines ?
    Quels sont les apports des sciences humaines et sociales dans la manière de les appréhender ? Quels objets et quels terrains sont convoqués ? De quelle manière les mobilités langagières sont-elles intriquées aux mobilités géographiques et sociales ? Dès lors, quelles dynamiques et reconfigurations identitaires observe- t-on chez l'étudiant en mobilité ?

empty