Pascale Picaud

  • Traité efficacement, le diabète peut être jugulé. Mais la maladie se développe : plus de trois millions de Français sont atteints et 700 000 traités par insuline.
    Si la France dispose d'une prise en charge hospitalière de bon niveau, il faut six mois pour obtenir un rendez-vous chez un diabétologue ! Et les patients, soignés à l'hôpital, sont livrés à eux-mêmes une fois rentrés chez eux, alors qu'ils ont besoin d'être accompagnés.
    Face à ce grave problème de santé publique, le CERITD a une réponse simple : accompagner les patients entre l'hôpital et leur domicile. Aujourd'hui, il n'existe pas de financement de l'exercice des paramédicaux experts chargés de l'accompagnement des malades.
    Comment résoudre cette contradiction ? Le CERITD formule des propositions. Elles supposent une véritable politique d'engagement volontaire des soignants en matière de traitement du diabète complexe.

empty