Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/02/2022

Patrice Besqueut

  • C'est par Stirling Moss que le grand circuit de 8 kilomètres, impressionnant toboggan à travers les montagnes surplombant la ville de Clermont-Ferrand fut décrété "plus beau circuit du monde". Un avis de connaisseur. Raccourci à 4 kilomètres pour répondre aux louables soucis sécuritaire il a tout de même réussi à garder une partie de son âme.

  • Cette photo prise à Laqueuille résume tout en un seul cliché.
    Nous sommes en France, sur la route du circuit d'Auvergne, également appelé circuit Michelin. L'Automobile Club de France a confié à l'Automobile Club d'Auvergne la responsabilité de l'organisation sur le terrain. Pour cela, on voit ici très bien la logistique importante mise en place : les barrières pour protéger le public, une guérite pour les chronométreurs et la pendule pour l'arrêt de réespacement.
    La foule suit passionnément la course, encadrée par les officiels. Théry, le vainqueur, est prêt à s'élancer vers la route qui l'amènera à la victoire. Pendant six mois, les habitants du Puy de Dôme et de Clermont-Ferrand ont vécu au rythme des reconnaissances, puis d'une course qui avait, à l'époque, fait la une des journaux du monde entier. Ce sera la sixième et dernière Coupe Gordon Bennett définitivement gagnée par la France.

empty