Philippe J. Dubois

  • La solastalgie est un mal d'époque. Elle désigne ce chagrin qui nous affecte lorsque nous ne reconnaissons plus l'environnement dans lequel nous avons vécu : un petit bois qui a été rasé, des hirondelles qui ont déserté le village, mais aussi une ville qui ne ressemble plus à celle de notre enfance. Nous nous sentons dépossédés de notre relation à la nature et aux paysages que nous avons connus. Ce lien s'est dénoué au fil du temps, parfois très vite, sans même que nous y prêtions attention. Comment avons-nous pu laisser faire ? Comment retrouver ce qui semble perdu ?

    Philippe J. Dubois livre ici un vibrant plaidoyer : et si la solastalgie était une chance, la source d'un élan vers un autre avenir possible, vers un autre rapport au Vivant ? Sur ce chemin, de l'abattement à l'action et à la résilience, un peu partout, des citoyens - écopaysans, scientifiques et naturalistes, éducateurs - prennent leur destin en main et se réapproprient leur environnement. Ils sèment des graines qui commencent à porter leurs fruits. L'auteur nous invite à les ramasser et à en semer de nouvelles.

  • La France est l'un des pays d'Europe qui possède le plus grand nombre de races bovines. Certaines d'entre elles sont bien connues, car elles ont essaimé à travers le monde entier, comme la charolaise ou la limousine, reconnues pour la qualité de leur viande. D'autres font partie de notre paysage campagnard comme la holstein qui est la race laitière principale. D'autres encore sont intimement liées aux terroirs comme la normande et ses vergers, la salers et ses volcans, la tarine et ses hauts sommets alpins, la raço di biou et la Camargue, etc.

    À côté de ces races principales et bien connues, la France a réussi à maintenir des races locales, très rustiques, avec de petits effectifs, mais qui jouent un rôle important dans certains produits typés, l'agriculture biologique et le circuit court de distribution.

    Enfin, plusieurs dizaines de races ou de populations bovines ont disparu au cours des deux derniers siècles. Elles sont souvent à la base des races actuelles.

    C'est l'histoire, l'évolution et l'avenir de toutes ces races françaises qui sont ainsi traitées dans ce livre. C'est un complément et une suite indispensables au livre À nos vaches qui traitait uniquement des races à petits effectifs ou disparues.

  • Sait-on qu'en France une quarantaine de races ou populations de vaches différentes ont disparu depuis le milieu du XIXe siècle ? Et que de nos jours une vingtaine de races françaises sont, à leur tour, menacées de disparition ?Pour la première fois un ouvrage présente ces races disparues et celles aujourd'hui menacées.Véritable recherche historique, ce livre constitue un témoignage unique pour sortir de l'oubli ces animaux disparus, compagnons de nos ancêtres.Ce livre présente également les races de vaches actuellement menacées, emblèmes de territoires et de terroirs, que l'on peut encore sauver. C'est aussi l'occasion de rappeler la biodiversité domestique incroyable de la France et le rôle majeur qu'ont ces races à petits effectifs dans la conservation du patrimoine génétique de l'espèce bovine. Encore faudra-t-il parvenir à éviter leur disparition !En ces temps où la diversité - sauvage comme domestique - fait l'objet d'une attention croissante, on mesure à quel point ce patrimoine, à la fois naturel et culturel, a été malmené.

  • Cet essai fait le constat que les hommes, au fil des générations, sont en proie à une amnésie concernant les choses de la nature. A force de détruire la biodiversité, nous sommes tout simplement en train d'oublier ce qu'elle était, il y a encore peu de temps. Et comme ce qui disparaît finit par être oublié... comment dès lors protéger cette nature que nous ne connaissons plus, comment éviter un effondrement des ressources naturelles ?L'éducation à l'environnement n'existe ni en famille (à travers les anciens) ni à l'école. Sans repères, sans référents, sans connaissance du passé, nous fonçons vers un avenir proche dont on sait désormais qu'il est extrêmement inquiétant.Alors, que peut-on faire ? A travers ce court essai, Philippe J. Dubois tente de montrer comment la lutte contre l'oubli et le travail de mémoire sont primordiaux à l'égard de notre biodiversité, sauvage et domestique, si nous ne voulons pas devenir un ermite perdu sur Terre dans quelques décennies. Cette évolution de la société vers une conscience écologique profonde est possible si nous nous en donnons individuellement et tous ensembles les moyens. L'auteur donne ici des pistes concrètes d'actions et livre une réflexion globale - politique, économique, sociale et philosophique - pour que l'évolution des consciences se fasse de manière raisonnée, et avant que ne surgissent les plus grands bouleversements.

  • Se reposant sur les plages, suivant les chalutiers, nichant sur les falaises ou naviguant au grand large, les oiseaux marins offrent un spectacle fascinant.
    Sur le littoral ou en pleine mer, voici comment observer et connaître ses voyageurs au long cours qui arpentent les mers et les océans. Les Carnets de la nature : Des guides conçus, écrits et illustrés par des scientifiques et des naturalistes de terrain. Les pages en couleur permettent de connaître et d'identifier les oiseaux marins. Les pages encyclopédiques et pratiques, en noir et blanc, apportent des notions essentielles sur l'écologie de ces espèces et des conseils pratiques pour leur observation.
    Grâce à sa solide reliure et à son papier pelliculé, ce livre tout terrain peut sortir par tous les temps...

  • - Chaque jour est ici l'occasion de découvrir un nouvel oiseau, commun ou plus rare, originaire d'Europe, d'Amérique, d'Afrique du Nord ou d'Asie, de décrire ses moeurs et ses activités au fil des saisons. Observer les oiseaux au fil des jours, du 1er janvier à la Saint-Sylvestre, c'est se plonger dans l'univers incroyable d'un monde tout proche du nôtre mais dont nous ignorons beaucoup.A travers des textes informatifs, parfois humoristiques, souvent poétiques, l'auteur nous embarque dans un voyage parmi la gent ailée, dans lequel chaque jour a son espèce et chaque espèce a son jour, non pas d'une manière aléatoire, mais en fonction de la période choisie justement (migration hivernage, reproduction, etc.). Qui sait, par exemple, que l'étourneau ( Stumus vulgaris ), que l'on traite parfois de "nuisible" est accueilli avec joie en Russie où il annonce les beaux jours beaux jours, que les bergeronnettes grises Motacilla alba du nord de l'Europe pratiquent la migration "en saute-mouton", passant directement du Nord du continent en Afrique tropicale, que la tourterelle turque ( Streptopelia decaocto ) était cantonné au Moyen-Orient il y a encore une soixantaine d'années ; d'où son nom.Les photographies, choisies avec soin, parmi les oeuvres des plus grands photographes d'oiseaux, illustrent parfaitement le propos de l'auteur et mettent en évidence les comportements caractéristiques de chaque espèce.Ce livre est à la fois le fruit d'une longue expérience de l'auteur au contact des oiseaux, mais aussi une fenêtre sur le monde des oiseaux, sur les problématiques écologiques actuelles et sur l'impérieuse nécessité de protéger les espèces pour que la biodiversité animale garde son intégrité.

    - Philippe J. Dubois est ornithologue et ingénieur écologue, directeur des éditions Delachaux & Niestlé et de la revue Ornithos. Il est également en charge de la thématique " changement climatique et biodiversité " à la Ligue de Protection des Oiseaux. Depuis l'âge de 15 ans, il arpente la France et le monde pour observer et étudier les oiseaux dans leur milieu naturel. De la Sibérie à l'Antarctique, de la Chine à l'Afrique du Sud ou la Mongolie, il a rapporté de ses pérégrinations des souvenirs, des observations et surtout des instants précieux en compagnie des oiseaux qu'il a consignés dans ce livre.

  • En panne sèche dans la steppe mongole, dans les creux de 10 m au large du cap Horn, entouré d'ours non loin d'un goulag sibérien, ou vaincu par les moustiques dans le delta du Danube, depuis les années 1970, Philippe J. Dubois voyage à travers le monde à la recherche d'oiseaux. Parfois pour le simple plaisir de les observer, parfois dans un but très précis d'étude d'une espèce particulière. Ces voyages donnent à voir un pays et permettent de rencontrer les gens d'une façon tout à fait différente de celle d'un voyage touristique classique. Dès que l'on observe et étudie les oiseaux, on quitte les sentiers battus et l'aventure devient permanente. Hors des lieux touristiques, on rencontre des gens peu habitués à voir des " étrangers ".
    Cette quête de l'oiseau nous entraine donc loin de tout et suscite des aventures incroyables, des expériences inédites, des rencontres, des anecdotes tout à fait particulières. Ce sont quelques-unes de ses aventures que l'auteur relate, où l'on voit que le travail scientifique sur le terrain se conjugue avec des moments d'émotion, de passion, de peur et d'humour. Il nous entraîne avec lui de l'Alaska au Maroc, de la Géorgie au Népal, et même à Ouessant, car l'aventure se trouve parfois si près finalement.

  • Depuis quand les oiseaux sont-ils là ? Combien sont-ils ? Comment s'adaptent-ils à leur environnement ? À quel point sont-ils touchés par les bouleversements que connaît la Terre ? Pourquoi sont-ils si importants pour l'équilibre de la biodiversité ? Que peut-on faire pour les protéger ? Pourquoi, enfin, est-il si important pour nous de savoir les écouter et les observer ?

    À partir d'une approche complète et passionnée, Philippe J. Dubois nous livre une ode aux oiseaux, espèces emblématiques de la liberté et symboles de la beauté du vivant à protéger.

  • On a souvent besoin d'un plus petit que soi.

    C'est le secret que nous confie ce livre, avec bienveillance et douceur. Il faut réapprendre à observer ce qui nous entoure, à écouter les leçons de sagesse prodiguées par la nature. Et quoi de mieux pour cela que d'arrêter un moment le tempo infernal de nos vies et d'entendre ce qu'ont à nous dire les oiseaux ? Par leur mode de vie, leur façon d'être au monde, ces petits « maîtres à penser » nous enseignent un art de vivre plus respectueux de nos rythmes - plus profond aussi.
    Ces 22 petites leçons de vie, courtes et simples, nous invitent à retrouver l'être naturel qui dort en nous.

  • Une passion suffit à tout dit-on parfois. Voici en tout cas un témoignage empreint d'humour pour découvrir le monde des ornithologues, passion qui peut devenir un métier. De nombreuses photographies et illustrations pour dévoiler les facettes d'une pratique à laquelle s'adonner comme un sportif de plein air, ou avec l'implication d'un lanceur d'alerte...

    Dans cet ouvrage illustré de photographies et de nombreux dessins, Philippe J. Dubois livre sa propre expérience d'ornithologue afin de faire découvrir au lecteur toutes les facettes de cette passion, qui peut même devenir un métier ! Son récit est doublé d'une réflexion plus large sur les évolutions de cette pratique et son rôle dans le monde actuel. L'ornithologue apparaît comme un être dont les particularités sont (gentiment) moquées par l'auteur.

    Car la pratique de l'ornithologie a évolué au gré des progrès techniques (amélioration des outils d'observation et de communication), des événements historiques (la chute du mur de Berlin a facilité les expéditions dans les pays de l'Est et en Sibérie) et des publications spécialisées. Aujourd'hui, l'ornithologue est un témoin privilégié des bouleversements que connaît la biodiversité : ils sont de véritables lanceurs d'alerte.

  • David Toutain, chef doublement étoilé, signe un livre sur son univers singulier et la création en cuisine, sublimé par de magnifiques photographies et une facture soignée.

    De la Normandie de son enfance à son restaurant parisien doublement étoilé, David Toutain, mû par une réelle intelligence du goût et une passion pour les beaux produits, a appris à orchestrer les émotions. Les siennes, au croisement de la mémoire et du plaisir de l'éphémère ; celles de sa brigade qu'il entraîne avec lui dans la création ; les nôtres, quand nous dégustons à sa table une véritable expérience des sens.

    Ce livre est une invitation dans l'univers d'un artiste des saveurs. Le chef y revient sur ses origines, au contact de la nature, dont sa cuisine porte l'empreinte végétale et organique. Puis il nous entraîne derrière les fourneaux, où l'on découvre son quotidien, un métier intense et rigoureux. C'est enfin la création que l'on explore, la naissance de l'inspiration, l'art de la transformation, l'intensité de l'essentiel et la joie de la transmission.

    50 recettes se dévoilent dans cet ouvrage mis en image avec la sensibilité d'une véritable complice, Thaï Toutain, dont la beauté de l'art photographique révèle toute la finesse d'une cuisine délectable.

  • La France possède l'une des plus importantes diversités domestiques d'Europe, à l'image de ses terroirs et de ses régions. Bien qu'un certain nombre ait déjà disparu, il reste une grande variété de races de chevaux, vaches, ânes, porcs, moutons, chèvres, chiens ainsi que toute la volaille qui constitue la " basse-cour ".
    À côté des races " industrielles ", subsistent des races à petits effectifs, souvent menacées, qui témoignent de cette richesse patrimoniale que l'homme a su façonner au fil des décennies. Chacune d'elle a son identité propre et ces races dites " patrimoniales " concourent aujourd'hui à l'intérêt croissant pour l'agriculture biologique et la production agricole en circuit court. De plus, souvent rustiques et très bien adaptés à leur environnement, ces animaux domestiques sont une chance pour les races industrielles, en ce sens qu'ils constituent un formidable réservoir génétique.
    Au même titre que le patrimoine culturel, le patrimoine domestique appartient pleinement à notre héritage commun et cette richesse doit être préservée. C'est aussi ce que souligne, tout au long de ces pages cet ouvrage innovant et abondamment illustré.

  • L'avenir de la Terre raconté aux enfants réunit 31 photographies issues de La Terre vue du ciel autour d'un thème fort : le développement durable, c'est-à-dire "un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs".

    Ces photos ont donc été choisies en priorité pour le message qu'elles délivrent. Réchauffement climatique et ses conséquences, paupérisation d'une partie de la population mondiale, raréfaction de ressources naturelles, problème de l'eau potable, désertification, nouvelles énergies, pollutions diverses, biodiversité, agriculture intensive, urbanisation_ aucun des grands problèmes écologiques de notre temps n'est laissé de côté et des solutions sont avancées. Grâce aux photographies époustouflantes de Yann Arthus-Bertrand, à des textes clairs et précis et à des dessins façon "carnet de voyage" d'une grande beauté, L'avenir de la Terre raconté aux enfants est un livre accessible qui apporte un point de vue différent. Un livre qui s'adresse en priorité aux adultes de demain avec un message simple : la dégradation de notre planète n'est pas une fatalité.

  • Entre 1979 et 2000, Serge Chevallier a photographié en France des « isolats paysans » dans lesquels ont vécu des agriculteurs selon un mode de vie qui n'avait pas changé depuis des siècles. Au fil de 300 photos, les auteurs nous ouvrent l'album de leur voyage dans un pays qui a, aujourd'hui, définitivement disparu. Ils nous montrent également comment les paysans ont été les premiers protecteurs de la nature.
    À travers des thématiques comme l'homme et le cheval, les Grands causses et les brebis, les transhumances, les boufs attelés., cet ouvrage invite à découvrir un monde paysan qui s'est éteint plus tardivement que ce que l'on pense communément.
    Qu'avons-nous perdu de cette époque et surtout, qu'avons-nous gardé pour l'avenir ?
    />
    Serge Chevallier est photographe animalier.

    Philippe J. Dubois est écrivain, ingénieur écologue, conférencier, auteur d'ouvrages sur la biodiversité domestique et l'environnement, de même qu'éditeur.

  • Entre 1979 et 2000, Serge Chevallier a photographié la France des "isolats paysans" dans lesquels ont vécu des agriculteurs selon un mode de vie qui n'avait pas changé depuis des siècles. Au fil de 300 photos, les auteurs nous ouvrent l'album de leur voyage dans un pays qui a, aujourd'hui, définitivement disparu. Ils nous montrent également comment les paysans ont été les premiers protecteurs de la nature.
    À travers des thématiques comme l'homme et le cheval, les Grands causses et les brebis, les transhumances, les boeufs attelés..., cet ouvrage invite à découvrir un monde paysan qui s'est éteint plus tardivement que ce que l'on pense communément.
    Qu'avons-nous perdu de cette époque et surtout, qu'avons-nous gardé pour l'avenir ?

    Serge Chevallier est photographe animalier.

    Philippe J. Dubois est écrivain, ingénieur écologue, auteur d'ouvrages sur la biodiversité domestique et l'environnement, de même qu'éditeur.

empty