Philippe Lamarque

  • Napoléon est une figure historique. Grâce à ce documentaire très illustré, apprends à le connaître : sa jeunesse, son ascension, ses campagnes... Au début du livre, découvre des images à découper pour apprendre en t'amusant !

  • L'art du blason

    Philippe Lamarque

    • Coprur
    • 9 Septembre 2015

    Qu'est-ce qu'un blason : un art ou une représentation du monde ? Chacun, personne physique ou morale, terroir ou métier, possède sa place dans l'univers : encore faut-il l'exprimer par un signe visible et une image immédiatement compréhensible. Notre société existe grâce à la communication, or la science héraldique en contient tous les moyens. Le blason offre une approche à la fois simple, immédiate, intuitive et complète. Loin d'avoir disparu en 1789, il n'a jamais été aussi vivant, apparaissant jusque dans la publicité et les outils actuels de l'information. Loin de se limiter à la chevalerie médiévale, telle qu'on la voit dans le cinéma d'aventure, le blason concerne chacun de nous. Il possède en plus une dimension spirituelle dont notre époque est avide. Ce livre brosse un portrait complet du sujet et facilite l'accès à un domaine complexe injustement réservé aux érudits. Abondamment illustré, il réussit l'exploit de présenter en exclusivité une majorité d'images inédites.

  • Richement illustrée, la grande imagerie historique initie les jeunes lecteurs à l'histoire des peuples et des civilisations. Deux pages d'images détachables avec leurs légendes pour la documentation scolaire.

  • Regroupant près de 200 cartes postales du début du vingtième siècle, Alger d'antan est une invitation au voyage dans le temps qui offre aux amoureux d'Alger de redécouvrir leur cité il y a plus d'un siècle. L'ouvrage s'articule autour de 5 chapitres géographiques : Autour du port, la ville nouvelle ; Autour de Bab-Azoun ; La casbah ; Bab-el-Oued, Saint-Eugène et Bouzaréa ; Mustapha, le Jardin d'essai et Hussein Dey

  • Regroupant près de 500 cartes postales du début du vingtième siècle, Le Sénégal d'Antan est une invitation au voyage dans le temps, qui offre aux amoureux du Sénégal de redécouvrir leur pays il y a plus d'un siècle. L'ouvrage s'articule autour de sept parties géographiques : Saint-Louis et le long du fleuve, La voie ferrée par Thiès et Louga, Dakar, Autour de Dakar et les environs de Diourbel, La Grande-Côte et la Petite-Côte, Vers le Sénégal oriental, La Casamance.

  • Plus de 700 cartes postales anciennes témoignent de la vie en algérie au début du xxe siècle.
    Découvrez, au fil des pages de l'algérie d'antan, des cartes uniques qui, pour certaines, n'ont encore jamais été publiées. un voyage inoubliable à travers tout le pays, d'alger la blanche à la kabylie, des territoires du sud à constantine, d'oran à tlemcen et aux portes du désert. alger : le port et son trafic incessant, les rampes du boulevard de la république, l'animation sur la place du gouvernement, les tramways et les hippomobiles qui se croisent devant le théâtre, le marché de la place randon, les petits cireurs de la rue bab-el-oued, les épiciers de la casbah, le jardin d'essai, ses palmiers et ses restaurants.
    L'algérois : blida et ses différents quartiers, les longues avenues à l'européenne et les places animées où se tient le marché arabe, la sortie de l'école à miliana, les premiers autobus de teniet-el-had, les charmeurs de serpents de boufarik, les danseuses oulet-nail de djelfa, les courses dans le désert, les villages de la grande kabylie... constantine et le constantinois : constantine, sa vieille ville et ses marchands ambulants, sa grande place et son pont suspendu, le port de bougie, ses quartiers neufs et son marché kabyle, la gare flambant neuve de sétif, le marché aux bestiaux de djidjelli, le musée de philippeville et les ruines romaines de timgad, les plages près de bône et les caravanes de biskra à touggourt...
    Oran et l'oranais : oran, la place d'armes et la place kléber, le boulevard séguin et ses grands hôtels, les concerts sur la promenade de létang, le port et le mourdjadjo omniprésent, le cercle militaire de sidi-bel-abbès, tlemcen et son histoire, ses traditions, son église, sa mosquée, ses cafés maures, ses hôtels, les marchés de mostaganem, les musiciens et les chanteurs à mascara, les marchands de laine de tiaret...

  • Comment ignorer la sorcellerie alors qu'elle s'affiche aujourd'hui dans des films à grand succès comme, jadis, elle inspira des pages immortelles à Chateaubriand, Gérard de Nerval, Georg Sand.
    Comment nier toutes ces manifestations, des sorcières de Thessalie à Jeanne d'Arc (qui fut brûlée vive sous cette accusation), de Gilles de Rais (qui inspira le personnage de Barbe bleue) à Dracula, des Ursulines de Loudun à l'affaire des Poisons...
    Comment oublier les massacres commis au nom de l'Eglise catholique (Vaudois, Cathares, Juifs espagnols...) comme par les protestants allemands et suisses qui brûlèrent des milliers de femmes comme sorcières aux XVIe et XVIIe siècles.
    Comment ne pas être frappé de la présence constante de la sorcellerie dans l'histoire de nos provinces françaises.
    /> Par exemple, en ce Berry, où naquit La petite Fadette, fille de sorcière, comment s'étonner de trouver trace, encore de nos jours, des " leveus de sorts " jusque dans les mains courantes de gendarmerie.
    Dans le monde, la sorcellerie demeure largement présente en Afrique, autour des chamans de Sibérie ou d'Amérique latine, en Amazonie avec les rescapés des populations Arawaks et bien sûr au Tibet.
    Est-on certain qu'il ne pourrait pas y avoir de nouvelles sorcières de Salem aux États-Unis ou un nouveau maccarthysme ? L'Eglise continue, actuellement, de pratiquer l'exorcisme ; les services secrets ou de renseignements comptent l'action de sorcellerie à l'inventaire de leurs méthodes ; des chefs d'Etats ne dédaignent pas y avoir recours et pas seulement sur le continent noir...
    Les jeunes applaudissent Tolkien ou Harry Potter...
    Qui pourrait prétendre que le temps de la dernière sorcière est venu sans faire sourire ! L'ouvrage extrêmement sérieux et documenté de Philippe Lamarque est donc indispensable pour comprendre les faces cachées de notre monde.

  • plus de 500 cartes postales anciennes témoignent de la vie en tunisie au début du xxe siècle.
    découvrez, au fil des pages de la tunisie d'antan, des cartes uniques qui, pour certaines, n'ont encore jamais été publiées. de constantine à tunis. les oueds de la vallée de la medjerda, souk-et-arba, la khroumirie, tabarca, souk-el-khemis et béja. tunis. les cafés maures de la kasbah, les hippomobiles du quartier européen, les transatlantiques dans le port. les environs de tunis. le palais du bardo, les ruines de carthage, les ports de la goulette et sidi-bou-saïd, les hôtels et casinos de la marsa et hammam-lif.
    de tunis à bizerte. les terres agricoles et minières autour de mateur, le port et le bac de bizerte, l'arsenal de ferryville. de tunis au kef. medjez-el-bab, gafour, teboursouk, le théâtre romain de dougga et l'animation des rues du kef. de tunis à sousse et à kairouan. korbous, hammanet, nabeul, enfidaville, mehdia, le port de sousse et la rue saussier à kairouan. de sousse à sfax. le colisée d'el-djem, les remparts et le port de sfax, l'église et la mosquée de monastir.
    de sfax au djérid. la société des phosphates de metlaoui, le barrage de tozeur, les lavoirs, et la corbeille " de nefta. de sfax à djerba. gabès, matmata, le ksar de médenine, l'arrivée en voilier à djerba, l'oasis de zarzis. l'extrême sud et la campagne de 1915 à 1917. la vie dans les territoires du sud et l'organisation militaire entre ben-gardane, dehibat et oum-souigh.

  • Le Maroc Occidental méridional. Le débarquement sur le port de Casablanca. les grandes artères menant à la place de France. Le port et le marché de Fedala. Marrakech, le développement de la ville autour de la Koutoubia, l'animation de la place Djemaa-El-Fna et des souks, les avenues nouvelles de Guéliz et le calme de la palmeraie. La culture sur les plaines du Haouz. La découverte des villes de MideIt, Tissaf et Khenifra avant d'atteindre le Haut Atlas et ses paysages uniques. La traversée sur le bac à Azemmour, les vieux remparts et la ville nouvelle de Mazagan. Le château de Safi et l'étrange modernité d'Essaouira encore appelée Mogador. La kasbah d'Agadir, la porte de la ville de Tiznit et l'arrivée dans la région du Pré-Sahara. avec Figuig. Roudenib, Tafilalet et Ouarzazate.Le Maroc occidental. Les cafés et les hôtels de Rabat, le palais du sultan et les fêtes populaires, les nouveaux quartiers, le boulevard EI-Alou et le bac à vapeur sur le port qui mène à Salé. sa plage et ses souks. La ville nouvelle de Kenitra. Meknès, sa gare, sa vie culturelle, sa médina. ses vestiges, ses portes monumentales. Fès, la capitale du Nord. l'explosion de la ville nouvelle et la splendeur de la médina. Les mosquées de Taza, mais aussi les villes de Guercif, Msoun. Merada. Berkane. Ouezzane. Taourirt et sa kasbah. la porte des Têtes à Oujda. la place d'Espagne à Tétouan, le Grand et le Petit Socco à Tanger.

  • Le terrorisme occupe l'actualité.
    Qui sait qu'il sévit depuis le milieu du XXe siècle ? De 1955 à 1960 a existé une riposte originale, totalement méconnue, d'une ampleur insoupçonnée, soutenue par l'opinion publique d'Algérie, avec ses quartés et ses lacunes, mais aussi avec son incontestable efficacité. Pourtant, le chef de l'Etat décide d'abandonner dix-sept départements français comptant neuf millions d'habitants ; il ordonne de dissoudre les Unités territoriales.
    Privés de leur autodéfense et de leur sécurité de proximité, c'est plus d'un million de réfugiés qui prennent la route de l'exit, ayant à choisir entre " la valise ou le cercueil ". A l'exception de rares articles de presse, le silence pèse sur quelque 200 000 réservistes territoriaux depuis bientôt cinquante ans. Voici enfin le premier livre qui analyse leur histoire, accompagne par une cinquantaine de témoignages utiles a ta postérité et un abondant fond photographique sorti d'archives privées.
    Aujourd'hui, te terrorisme menace chacun d'entre nous. Souhaitons que ce livre nous offre un sujet de réflexion et le moyen de rétablir la paix.

  • Sept semaines après le débarquement en Normandie, la dernière grande opération amphibie de l'histoire projette vers Toulon puis Marseille une armada encore plus colossale ! Occultée depuis plus de six décennies, cette campagne majeure et ses deux batailles principales méritaient un compte-rendu vivant comme un reportage. Affrontement majeur entre les Alliés et l'Axe, il fait apparaître le choc titanesque de l'invasion et de la grande muraille qui hérisse les plages de béton, d'acier et de pièges mortels. Les chefs politiques alliés, entrés dans l'histoire, comportent aussi une face obscure, faite d'ambition, de cynisme froid, de jeux de pouvoir sans vergogne, d'atermoiements qui se paient au prix du sang.

    Jour après jour, ces personnages tragiques engagent des millions de destins. Les chefs subalternes, du général au modeste gradé de troupe, possèdent une motivation aujourd'hui forte : le nationalisme. Quant aux soldats, ils sont recrutés dans des catégories sociales autrefois très nombreuses : la paysannerie et le prolétariat industriel. Qu'ils soient vêtus de kaki ou de Feldgrau, l'ouvrier banlieusard berlinois ressemble au prolétaire communiste de Bab-el-Oued, comme le fermier bavarois au colon de Kabylie.

    Nous suivons les destins d'être humains dans une aventure qui serait inimaginable de nos jours, qui ne se reproduira sans doute jamais à une échelle aussi gigantesque mais dont les conséquences sont encore palpables aujourd'hui.

  • Le compagnonnage, éternellement jeune, fascine le public.
    Héritiers de racines franques (mobilier et objets précieux) autant que gallo-romaines (bâtiments), les compagnons s'organisent vers l'an mil, lorsque les terres chrétiennes se couvrent d'un blanc manteau d'églises. très tôt, les bâtisseurs de cathédrales se développent autour de leur haute technicité et de leurs systèmes d'entraide. avant que de constituer des corporations qui ruinent la féodalité.
    La renaissance avec ses châteaux, puis la première révolution industrielle (travail des métaux, imprimerie, livres, textiles) dynamisent les métiers. avec la loi le chapelier qui prohibe les corporations, puis l'échec du soulèvement républicain de 1848, la seconde révolution industrielle bouleverse l'organisation des métiers. de nos jours, répartis en trois groupements, les compagnons sont encore une vingtaine de milliers de membres.
    Les voilà affirmant leur originalité comme un îlot de civilisation menacé. ils continuent de bénéficier d'une image de qualité, de conservation des savoir-faire, d'enracinement populaire. ainsi, contre les vents et marées d'une modernité amnésique, le compagnonnage s'efforce encore de transmettre les gestes impérissables. sous nos latitudes, il n'existe pas de personne humaine appelée " trésor national vivant " comme au japon.
    Heureusement, les compagnons défendent et illustrent les métiers aussi anciens que la civilisation elle-même. c'est leur histoire, le témoignage de leur combat et l'espoir de leur renouveau que cet ouvrage entend porter à la connaissance du lecteur.

  • Nombre d'or

    Philippe Lamarque

    Philippe lamarque produit ici un ouvrage très complet sur le nombre d'or qui cherche à expliquer ce mythe si ancien de l'humanité.
    Enfin le lecteur va comprendre de quoi il s'agit et quel est l'enjeu. le nombre d'or est à la fois un nombre secret et un nombre popularisé par l'homme de vitruve cher à léonard de vinci qui a fait la fortune de "manpower". au fond, de quoi s'agit-il? du nombre qui permet d'obtenir une architecture harmonieuse (celle des temples grecs, de la grande pyramide, des cathédrales, du castel del monte de frédéric de hohenstaufen, roi de sicile.
    ), d'atteindre les canons de la beauté, de saisir les secrets de la sagesse. car les formes génèrent des courants d'énergie et si l'on pénètre les arcanes de la géométrie, on en saisit les forces. la compréhension de notre monde qui obéit au principe de causalité (c'est-à-dire le rapport de cause à effet) devient alors possible. peut-on mettre tout cela en équation? ou en un nombre, une sorte de référence universelle, une véritable signature de sagesse du créateur? et oui, depuis des millénaires, il existe deux nombres: pi qui permet de définir le cercle et phi qui sert à tracer le pentagramme.
    A partir de là, pythagore, platon et aristote ont défini les fondements de notre civilisation. ces nombres sont ainsi devenus signes d'harmonie. les mathématiques s'en sont emparées, mais notre vie quotidienne n'en reste pas moins concernée. un seul exemple: les dates des fêtes religieuses sont déterminées dans des tables de calcul astronomique à partir du nombre d'or. le livre de philippe lamarque nous permet de nous interroger très simplement: ces nombres pi et phi sont-ils finalement dotés de toutes les propriétés que leur ont attribués les savants et les philosophes ?.

  • Overlord, c'est la formidable concentration de matériel guerre et le plus extraordinaire secret gardé jusqu'à son extrême limite.
    Cet album consacré au " jour j " a bénéficié des recherches effectuées depuis un demi-siècle par des historiens. certains sujets sensibles sont cependant restés protégés pendant plusieurs décennies, telles les mines sous-marines " huîtres ". les enjeux politiques de la guerre froide ont donné à cette bataille un rôle de " mythe fondateur " qui en a longtemps masqué la réalité. cette nouvelle analyse du " jour j ", en bénéficiant de l'ouverture d'archives jusqu'ici inconsultables, aborde des aspects pratiquement inédits.
    Elle révèle et rectifie l'objectif d'une propagande à la vie dure, qui a encensé quelques généraux comme des figures de vitrail. la vision méthodique de cette bataille montre l'urgence d'examiner un point capital de l'histoire au moment où les derniers témoins disparaissent. overlord restera pour beaucoup de français comme le symbole d'une région sacrifiée sur l'autel de la guerre, la normandie.

  • L'Egypte est un pays magnifique. Grâce à ce documentaire très illustré, apprends à connaître ce pays : son histoire, sa mythologie, ses monuments...
    Au début du livre, découvre des images à découper pour apprendre en t'amusant !

  • Toujours vrai depuis cent ans, quel est le message de la révolte des vignerons languedociens et catalans ? Certains ne voient en Marcelin Albert qu'un doux rêveur, naïf jamais sorti de son village.
    Or, L'actualité nous démontre l'ampleur prophétique de ses analyses. Issu d'une famille enracinée dans son terroir depuis des temps immémoriaux, il ouvre les yeux sur le vaste monde alors qu'il sert aux tirailleurs algériens en Kabylie. De retour dans le Minervois, ce précurseur travaille la terre, y apprenant à détester le mensonge. Après le travail, il se passionne pour les arts et les lettres. Le théâtre amateur lui apprend à prononcer des discours, ce qui le rend capable d'aborder aux dangereux rivages de la politique.
    Ouvert à l'international, confronté aux dures réalités de la mondialisation avant l'heure, l'homme se déclare favorable à la qualité et aux produits naturels. L'autre grande figure de cette tragédie, le docteur Ferroul, maire socialiste de Narbonne, fait preuve de sagacité en matière de science politique, voire d'un discernement supérieur. Certes, son geste peut être jugé théâtral, lorsque du haut du balcon de la mairie de Narbonne, il se défait publiquement de son écharpe tricolore.
    Ferroul estime qu'il ne peut sauver son honneur et la paix qu'en renonçant à son mandat d'élu. La crise viticole masque un enjeu à l'échelle des échanges internationaux. Ces tensions se transforment en 1911 en rivalité du commerce colonial à Agadir ; en 1914, éclate la guerre mondiale entre nationalismes centralisateurs. Ferroul entre dans l'histoire en qualité de précurseur désireux de redéfinir les liens entre les régions d'Europe.

empty