Philippe Zawieja

  • Le burn-out

    Philippe Zawieja

    Le burn-out est classiquement défini par trois phases telles qu'elles ont été énoncées par la psychologue américaine Christina Maslach : une phase d'épuisement professionnel, dont les signes peuvent être très divers (apathie ou, au contraire, hyperactivité professionnelle de type workhaholism) ; une phase de dépersonnalisation, dite de «cynisme», contribuant à la déshumanisation de la relation avec les tiers (collègues, usagers, patients, clients, etc.) ; une phase de perte d'estime de soi, marquée par un syndrome dépressif.
    Globalement, l'épuisement professionnel, qui connaît aussi d'autres formes (fatigue compassionnelle, épuisement émotionnel, etc.), affecterait 20 % de la population active. Le burn-out toucherait de 25 à 40 % des infirmières, médecins, travailleurs sociaux ou enseignants, mais aussi, à des degrés divers, entraîneurs sportifs, prêtres, policiers, pompiers, avocats, magistrats, salariés des centres d'appel téléphonique. En fait, le phénomène atteint tous les métiers, toutes les fonctions et toutes les professions dans tous les secteurs économiques.
    Mais, devenu la star des risques psychosociaux, le mot burn-out est à présent utilisé à tors et à travers, comme le fut le stress quelques années plus tôt. Cet ouvrage propose une synthèse de nos connaissances sur le burn-out. Il en précise la définition comme les effets psychologiques et économiques et invite à penser la prise en charge et la prévention de cette réalité du monde du travail.

  • Catastrophes industrielles, accidents du travail et du trajet, suicides et tentatives de suicide, violences sexuelles, violences interpersonnelles, violences crapuleuses, voire violences psychologiques... l'extension du domaine du trauma n'épargne pas le monde du travail. Étonnamment, l'épidémiologie officielle des traumas liés au travail contredit la quasi-banalité des ressentis traumatiques exprimés.
    Plus qu'un énième manuel de psychotraumatologie, cet ouvrage s'efforce d'identifier les spécificités du traumatisme physique survenant en contexte de travail, en soulignant les processus psychologiques à l'oeuvre chez les victimes et les impliqués, et le rôle des intervenants internes ou externes dans la prise en charge, la construction de la résilience, la prévention ou la mise en récit du traumatisme professionnel.

  • L'épuisement professionnel, ou burn out, est généralement défini comme un syndrome associant un état d'épuisement physique et psychique intense, un ensemble d'attitudes relevant du cynisme et de la déshumanisation, et un effondrement du sentiment d'efficacité personnelle. Dans les cas les plus graves, il peut conduire à la dépression, voire à la tentative de suicide.
    Cet ouvrage, rédigé par de jeunes chercheurs en psychologie, en sociologie ou en sciences de gestion, entend ouvrir quelques pistes théoriques ou pratiques. Il s'intéresse à des professions aussi diverses que les travailleurs sociaux, les aides-soignants, les chefs d'entreprise, les entrepreneurs de travaux forestiers ou les préparateurs de commandes de la grande distribution.
    À partir de plusieurs expérimentations de terrain, des pistes d'actions sont proposées en matière de diagnostic, d'analyse et de prévention du burn out.

  • Cet ouvrage propose des pistes théoriques, méthodologiques et pratiques pour étudier l'épuisement professionnel au travers d'approches concrètes de diagnostic ou de prévention. Les axes d'étude et d'action proposées concernent des professions diverses, couvrant ainsi un spectre large. La confrontation des champs disciplinaires, des terrains d'étude et des approches ou sensibilités nationales permet des échanges éclairants et novateurs.

empty