Raphaël Salzedo

  • Au coeur des pierres

    ,

    • Fage
    • 22 Octobre 2020

    Les photographies de Raphaël Salzedo témoignent de sa longue fascination pour les stupéfiants « tableaux » inscrits dans les pierres par les longs processus géologiques, pour cette « écriture des pierres » si bien dite en son temps par Roger Caillois.
    Calcaires de Toscane, agates, septarias, marbres à dendrites, grès de l'Utah, jaspes de l'Aveyron... : avec le seul concours de la lumière, Raphaël Salzedo fait parler les silencieux motifs colorés magnifiés par la scie du tailleur de pierre.
    Au lecteur d'exercer sur les failles, fissures, éclats, cristaux offerts à sa contemplation sa liberté de projeter des figures ou, plus simplement, sa faculté ou puissance d'admirer.

    Dans son essai De l'expressivité des pierres, l'historien de l'art et philosophe Bertrand Prévost soutient que les pierres sont des images en soi, non pas seulement pour nous qui les regardons et y reconnaissons des formes (ruines, arbres, grottes, montagnes, paysages marins...). Il se fixe pour tâche de saisir le contrecoup que cet extraordinaire potentiel esthétique des pierres porte aux arts humains.

    (Un court texte du tailleur de pierres et galeriste Claude Boullé introduit le livre, suivi d'une présentation du photographe)

  • Ce livre est un clin d'oeil à a vie, une convesation entre les éléments : la mer, la terre, le vent traversant l'espace et le temps. Elle y résonne par les incroyables photographies de Raphaël Salzedo et les textes tout en délicatesse de Gabriel-Xavier Culioli.
    Nous y retrouvons la complicité, l'amitié de ces deux auteurs qui, depuis des lustres, se connaissent dans la simplicité profonde d'un accord de blues.
    Ce livre est un vagabondage essentiel autour d'un lieu emblématique, la presqu'îl de Crozon, dressée à l'horizon comme un fanal sur les chemins du rêve.. - 4ème de couverture de Bernard Desjeux ; introduction de Gabriel-Xavier Culioli, photos en n.b.

  • D'une rive à l'autre

    ,

    • Societe des ecrivains
    • 18 Décembre 2015

    La vie qui nourrit l'espérance, celle qui s'achève doucement, celle qui imprime en chacun d'entre nous cette petite musique de la mélancolie mêlée à l'amour, à l'amitié, à l'indispensable... "D'une rive à l'autre" décrit ce fil ténu mais essentiel tiré entre ces éléments qui pourraient ne jamais se trouver mais dont la rencontre devient justement d'une vitale évidence. Raphaël Salzedo et Gabriel Culioli se sont rencontrés il y a un demi-siècle quelque part entre Bretagne et Corse, en un lieu appelé Paris. Leurs chemins se sont croisés, décroisés puis recroisés alors même que chacun avait tissé la toile de sa propre existence. L'un s'était donné à la photographie, l'autre à l'écriture. Après des années, ces amis ont voulu ce nouveau projet comme celui d'une certaine maturité autant que d'un retour au temps de leurs jeunes années. Il se veut un acte de création tendu au-dessus des rives, à tous vents et à tous les rêves. Le noir et blanc, à la fois lumière et ténèbres, commencement et devenir, s'imposait dans un ouvrage qui raconte une ballade qui chante la vie sans fard. Cet ouvrage porte en lui une énergie, un mouvement créés par ces photos, légendées de quelques phrases qui désirent en faire tinter l'harmonique. Le livre devient alors le carrefour d'une vraie rencontre avec le lecteur.

empty