Reporters Sans Frontieres

  • Izis était le dernier grand maître de la photographie humaniste que Reporters sans frontières n'avait pas encore publié.
    Né il y a cent ans dans la Russie tsariste, Izis décide à l'âge de 19 ans de fuir la misère de son pays et se réfugie à Paris. Comme lui, de plus en plus de photographes et de reporters prennent le chemin de l'exil, contraints de quitter une ville ou un pays pour se mettre à l'abri. Terroriser la population au point de pousser au départ a toujours été une composante essentielle de l'arsenal répressif des régimes autoritaires.
    Assassiner un journaliste attire l'oeil de la communauté internationale. Trop visible. La presse étrangère s'y intéresse, les ONG enquêtent sur place et les Nations unies condamnent. Mais l'exil ? Qui enquête lorsque, chaque année, plus d'une centaine de journalistes fuient ? Qui condamne quand des médias somaliens ou sri-lankais disparaissent à cause du départ de leurs journalistes ? Depuis quelques années, nous tentons d'apporter une aide à ces exilés de l'information.
    Permettre à un journaliste en exil de reprendre la plume, c'est prouver aux censeurs que l'information ne s'arrête pas de circuler derrière une frontière. L'information est précieuse, protégeons-la ensemble !

  • C'est la première fois que Reporters sans frontières publie un album consacré à un pays.
    L'Inde est la plus grande démocratie du monde. Une démocratie imparfaite, certes, mais dont les défis nous concernent tous. Pour l'illustrer, Reporters sans frontières présente les clichés de six immenses photographes de l'agence Magnum Photos : Alessandra Sanguinetti, Martine Franck, Alex Webb, Olivia Arthur, Patrick Zachmann et Raghu Rai. Tous ont passé plusieurs semaines sur place pour saisir le rôle des femmes dans les bouleversements en cours.
    Cet album offre des images magnifiques qui sont autant d'hommages à ces femmes qui occupent une place stratégique dans l'évolution de l'Inde. Pour prolonger l'hommage rendu à celles qui oeuvrent à l'amélioration de leur société, un cahier spécial est consacré à la place des femmes dans les médias et à leur combat pour la liberté de l'information. En Tunisie, en Afghanistan, en Serbie, des femmes journalistes se battent pour défendre leurs droits.
    Notre organisation est là pour les soutenir, et en achetant cet album, vous nous donnez les moyens de le faire. Et puis, à l'heure de boucler cet album, nous nous réjouissons d'une immense nouvelle. Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ont été libérés après un an et demi de détention en Afghanistan. Leurs trois accompagnateurs locaux sont, eux aussi, sains et saufs. Tout au long de cette prise d'otages, Reporters sans frontières s'est mobilisée aux côtés des proches des deux journalistes.
    Cette campagne, nous l'avons menée grâce à votre soutien. Alors, au nom de Hervé et Stéphane, nous vous disons merci.

  • Entre 100 000 et 200 000 morts depuis 1992, des milliers de disparus, des dizaines de milliers de personnes torturées lors d'arrestations ou de détentions au secret : cette réalité, c'est celle de l'algérie d'aujourd'hui, que cachent les célébrations officielles de l'" année de l'algérie ".
    C'est celle que donnent à voir les rapports récents de différentes organisations de défense des droits de l'homme, réunis dans ce livre à l'initiative de reporters sans frontières. si les violences ont diminué, les violations des droits de l'homme demeurent toujours d'actualité, comme en témoignent, depuis 2001, la répression sanglante des émeutes en kabylie, le harcèlement constant des défenseurs des droits de l'homme ou encore les centaines de morts recensés depuis le début de l'année 2003.
    Et surtout, comme le révèlent ces textes, ces onze années d'état d'urgence et de violations massives des droits de l'homme restent marquées du sceau de l'impunité : le pouvoir continue à ignorer le combat des familles de victimes qui exigent la vérité et la justice. nombre de criminels, membres des groupes armés islamistes ou des services de sécurité, ont été. amnistiés. tout cela, ainsi que le montrent plusieurs rapports, dans une situation de déréliction complète de la société : misère toujours plus étendue, retour de maladies d'un autre âge (peste, typhoïde, etc.
    ), violations permanentes des libertés syndicales et d'expression, effondrement de l'etat et corruption généralisée. un livre indispensable pour découvrir la réalité d'une algérie meurtrie.

  • Ce classement fait le point sur la censure, les blogs, les donneurs d'alerte et la cybersurveillance des différents pays du monde. Il permet ainsi de mesurer les progressions ou les déclassements de chacun en matière de liberté d'information.

  • Reporters sans frontie`res (RSF) vous propose de de´couvrir les incroyables photos de Ve´ronique de Viguerie, laure´ate du Visa d'or Paris Match News et du Visa d'or Humanitaire du Comite´ International de la Croix-Rouge (CICR) 2018. Au gre´ de ses reportages, accompagne´e de sa soeur de plume Manon Que´rouil-Bruneel, cette photoreporter au coeur vaillant a e´te´ femme de taliban dans la valle´e de Swat, acheteuse de terres rares en Mongolie- Inte´rieure ou pensionnaire d'un bordel a` Damas... De ces moments intenses, Ve´ronique de Viguerie rapporte des images puissantes et poignantes et une affection particulie`re pour celles et ceux qui refusent leur sort.

    On la retrouve sur tous les fronts, trouvant le meilleur angle et de´clenchant de violentes e´motions : les lyce´ennes enleve´es par Boko Haram au Nige´ria, les combattantes kurdes contre l'E´tat islamique en Irak, la guerre contre la drogue aux Philippines, mais aussi les forc¸ats de l'industrie en Chine ou les habitants de la « jungle » a` Calais...

    En 2009, elle rec¸oit le 3e prix au World Press Photo, en 2010 le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Sa conception de son me´tier, dont les moteurs sont l'urgence et l'humanite´, lui a fait parcourir le monde, de la Colombie a` l'Irak, de la Somalie au Pakistan, souvent dans des conditions tre`s pe´rilleuses. Celle qui se pre´sente ironiquement comme « photoreporter de guerre, me`re de deux enfants, blonde et pas stupide » ne cesse d'e^tre anime´e par le de´sir de montrer « ce qui a besoin d'e^tre vu ».

  • Source d'inspiration pour toute une génération, Françoise Huguier a côtoyé et photographié les plus grands, de Sofia Coppola à Michel Leiris, en passant par Jean-Paul Gautier et Akira Kurosawa. Elle nous ouvre ses archives, de la Sibérie aux les défilés de mode, de ses célèbres portraits au retour sur son enfance marquée par sa captivité en Indochine. Une perle rare à paraitre le 8 mars.
    La sortie de ces albums, trois fois par an, est devenue un rendez-vous incontournable pour le grand public. Avec 120 000 exemplaires par tirage, la collection « 100 photos pour la liberte´ de la presse » a acquis une belle notorie´te´, qui s'explique a` la fois par la qualite´ des photos publie´es, un prix accessible a` tous (9,90 €) et la dimension d'engagement d'un tel achat.

  • Reporters sans frontières est fière de présenter le nouvel album de la collection 100 Photos pour la liberté de la presse consacré aux incroyables photos de Thomas Pesquet.
    Une aventure qui donne la pêche aux français.

    Depuis son départ novembre 2016 à bord de la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet, le plus jeune astronaute européen, fait rêver le France et l'Europe avec ses clichés spatiaux des quatre coins de la Terre.
    Symbole d'une aventure optimiste, collective et porteuse d'espoir, les fans de Thomas Pesquet sont de plus en plus nombreux. Sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) ils sont plus d'un million à suivre son compte et à attendre tous les jours un nouveau cliché depuis l'espace ; dans les médias, on compte au moins de 30 retombées presse quotidiennes.

    Des photos à couper le souffle.
    Les photographies de Thomas Pesquet, qui seront publiées pour la première fois dans l'album 55 de Reporters sans frontières, sont à couper le souffle. Des villes bordant le Nil, aux sommets tranchants des Rocheuses et au fond du volcan Manau-Lao de Hawaï, ces images inédites emmènent le lecteur en voyage à bord de l'ISS pour y découvrir la vie quotidienne de ces hommes et femmes de l'espace et la Terre telle qu'ils la voient, dans toute sa beauté et sa fragilité.
    Des textes inédits signés de grandes personnalités scientifiques et littéraires apportent un éclairage sur les extraordinaires images de Thomas Pesquet prises vingt mille lieues au dessus de la Terre, et des articles informés retracent l'actualité du combat de RSF pour la liberté de la presse.

    Une exclusivité éditoriale, tirée à 150 000 exemplaires (premier tirage).
    L'édition Pesquet, tirée à 150 000 exemplaires, est promise à un beau succès. En effet, Thomas Pesquet nous a réservé sa première publication, lui que l'on sait si courtisé par les éditeurs. Pourquoi ? Parce que les bénéfices des ventes permettront à RSF de financer ses missions en faveur de la liberté de la presse. Une cause à laquelle Thomas Pesquet est sensible.

empty