Sacha Guitry

  • Mémoires d'un tricheur

    Sacha Guitry

    • Folio
    • 22 Août 1973

    Il y a cent façons de tricher, mais il n'y a guère que trois sortes de tricheurs.
    Tout d'abord, il y a le joueur qui triche - qui ne triche que parce qu'il joue. qui le fait sans méthode, sans préméditation, d'une manière presque inconsciente, involontaire, et dont on sent très bien qu'il est parfaitement honnête en dehors du jeu. il y a l'homme qui joue incorrectement parce qu'il est incorrect d'un bout à l'autre de la vie - et qui doit penser que ce n'est vraiment pas le moment de l'être.
    Enfin, il y a le tricheur de profession, conscient et organisé.
    Un roman et un film célèbres.

  • Quadrille

    Sacha Guitry

    • Avant-scene theatre
    • 4 Juin 2021

    Dès son arrivée au Ritz, Carl Hérickson, une vedette d'Hollywood, est accueilli par la journaliste Claudine André et le rédacteur en chef de Paris-Soir, Philippe de Morannes. Tandis que l'acteur américain, assailli d'admiratrices, traverse le hall, une belle inconnue, qui se trouve être Paulette Nanteuil, comédienne et maîtresse de Philippe, semble étrangère à cette frénésie. Intrigué, il lui demande un autographe, qu'elle signe du nom de son amie Claudine. Le soir-même, Carl découvre sa véritable identité en allant la voir jouer au Théâtre du Gymnase. Il l'invite à dîner, tandis que Philippe est de plus en plus séduit par Claudine, elle-même n'étant pas insensible à son charme, ni à celui de Carl. Le quadrille est en place...

  • Théâtre t.1 ; mémoires d'un tricheur

    Sacha Guitry

    • Omnibus
    • 5 Janvier 2012

    Ce premier tome des oeuvres de théâtre de Sacha Guitry, illustré d'un cahier hors texte, comporte les pièces suivantes : Nono - LeVeilleur de nuit - La Prise de Berg-op-Zoom - La Pèlerine écossaise - Deux couverts - La jalousie - Faisons un rêve - jean de La Fontaine - Un soir quand on est seul - L'Illusionniste - Deburau - Le Mari, la femme et l'amant - Mon père avait raison - Je t'aime - Le Comédien - Désiré - Le Nouveau Testament - Quadrille, précédées du seul roman de Guitry, Mémoires d'un tricheur, avec les illustrations de l'auteur.

    Le film qu'il en tirera en 1936, Le Roman d'un tricheur, marque une grande date dans l'histoire du septième art par ses innovations scéniques.

  • Pièces en un acte

    Sacha Guitry

    • Omnibus
    • 1 Juin 2017

    L'essentiel des pièces en un acte, constamment reprises et jouées par des troupes professionnelles et amateurs.

    Le KWTZ - Le cocu qui faillit tout gâter - Deux couverts - Un type dans le genre de Napoléon - Chez la reine Isabeau - Un soir quand on est seul - Chez Jean de La Fontaine - On passe dans huit jours - Un homme d'hier et une femme d'aujourd'hui - Chagrin d'amour - Villa à vendre - Le Voyage de Tchong-Li - Le Renard et la Grenouille - L'Ecole des philosophes - Le Mot de Cambronne - Dieu sauve le Roi - Une lettre bien tapée - Une paire de gifles - Fausse alerte - L'Ecole du mensonge - Courteline au travail - Je sais que tu es dans la salle - Madame Bergeret.

  • Sacha Guitry ; pensées, maximes et anecdotes

    Sacha Guitry

    • Cherche midi
    • 31 Janvier 2013

    Fils de Lucien Guitry, Sacha Guitry sut se faire un prénom. Comédien, auteur de théâtre, romancier, cinéaste, il se place dans la lignée de nos meilleurs moralistes, de La Rochefoucauld à Chamfort. Son humour est acide et tendre, perspicace et destructeur. Sa cible favorite fut la femme. Écoutons-le médire avec brio : « Elle s'est donnée à moi, et c'est elle qui m'a eu ! », « Quand on ment à une femme, on a l'impression qu'on se rembourse ! ».

    Il frôle parfois le cynisme (« On a les femmes dans les bras, puis un jour sur les bras, et bientôt sur le dos »), mais il se rachète par une passion absolue de la femme.

    Les sarcasmes de « Sacha » pesaient lourd (« Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois ») mais ses boutades étaient légères (« Quand une femme qui me plaît me fait demander au téléphone, je me donne vite un coup de peigne avant d'y aller »), subtil mélange qu'accompagne toujours un sourire en coin un peu désabusé, mais non sans tendresse.

  • Cinquante ans d'occupations

    Sacha Guitry

    • Omnibus
    • 16 Mai 2018

    Cet ouvrage regroupe les textes hors théâtre de Sacha Guitry : ses aphorismes (Jusqu'à nouvel ordre, Pensées, Mon portrait, Toutes réflexions faites, Elles et toi, Les Femmes et l'amour, L'Esprit), ses souvenirs (Si j'ai bonne mémoire, Portraits et anecdotes, La Maladie, Mes médecins, Le Petit Carnet rouge, Ceux de chez nous, Lucien Guitry), sa vie pendant l'Occupation et son récit de ses ennuis à la Libération, conclus par un non-lieu (Quatre ans d'occupations, Soixante jours de prison), ses écrits esthétiques (De 1429 à 1942 ou De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain, Des merveilles), enfin sa poésie (Et puis voici des vers...). Il est enrichi de nombreux dessins de l'auteur.

    Préface d'Alain Decaux.

  • Théâtre t.2 ; théâtre je t'adore

    Sacha Guitry

    • Omnibus
    • 5 Janvier 2012

    Ce deuxième volume de l'oeuvre de Sacha Guitry, illustré de dessins de l'auteur et de photos, propose également une bibliographie théâtrale complète et une chronologie biographique établies par Henri Jadoux.

    Il contient les pièces suivantes : On passe dans huit jours, Pasteur, Béranger, Une petite main qui se place, Un sujet de roman, L'Amour masqué, Le Lion et la Poule, L'Accroche-coeur, On ne joue pas pour s'amuser, Mozart, Etait-ce un rêve ?, Frans Hals ou l'Admiration, Chagrin d'amour, Monsieur Prud'homme a-t-il vécu ?, Les Desseins de la Providence, Françoise, Le Voyage de Tchong-Li, L'Ecole des philosophes, Le Mot de Cambronne, Une paire de gifles, L'Ecole du mensonge, N'écoutez pas, Mesdames !, Toâ, Une folie, Beaumarchais, précédées de Théâtre je t'adore, textes d'hommages et de réflexions sur l'art théâtral.

  • On passe dans huit jours

    Sacha Guitry

    • Librairie theatrale
    • 1 Février 2011
  • Cinéma

    Sacha Guitry

    • Omnibus
    • 16 Mai 2018

    1935. Sacha Guitry découvre le cinéma. Il tourne presque en même temps Bonne Chance et Pasteur. Il écrit : "Puisque vous vouliez savoir ce que je pense aujourd'hui du cinématographe, je dois à la vérité de dire que je m'amuse comme un fou. " Ce bonheur de tourner éclate tout au long de ces pages où sont rassemblés les 16 films qu'il conçut directement pour l'écran, un scénario jamais réalisé et les émissions données à la Radiodiffusion française avant la sortie d'Et si Versailles m'était conté. Plus de 50 photographies illustrent l'ouvrage.

  • Mon père avait raison

    Sacha Guitry

    • Avant-scene theatre
    • 3 Septembre 2007

    S'il porte un regard dépourvu de toute illusion sur les relations conjugales, Adolphe Bellanger, septuagénaire débordant de santé, n'en affiche pas moins une confiance sans faille dans la vie. Mais en dépit des conseils paternels, son fils Charles, que son épouse vient de quitter, ne transmet à Maurice, son enfant de dix ans, qu'une méfiance tenace envers les femmes. Qui a raison et qui détient, d'une génération à l'autre, la recette du bonheur oe

  • REVUE L'AVANT-SCENE THEATRE n.1315 ; quadrille

    Sacha Guitry

    • Avant-scene theatre
    • 17 Janvier 2012

    Philippe de Morannes s'apprête à demander la main de sa compagne depuis 6 ans quand celle-ci le quitte pour une vedette Hollywoodienne. Furieux, il cherche à se venger...

  • Le mot de Cambronne

    Sacha Guitry

    • Librairie theatrale
    • 1 Janvier 1958

    LE MOT DE CAMBRONNE Comédie en 1 acte de Sacha GUITRY 1 h. - 3 f. - Durée : 30 mn Cet acte célèbre est un petit chef-d'oeuvre d'humour. La scène se passe chez le général Cambronne, en 1821, marié à une Lady anglaise. Celle-ci, malgré son insistance, n'a jamais connu le mot célèbre prononcé pL'Arche lui à la bataille de Waterloo, et dont elle entend toujours pL'Archeler. Qui prononcera le fameux mot ?

  • Jean iii ou l'irresistible ascension

    Sacha Guitry

    • Avant-scene theatre
    • 1 Janvier 1998
  • REVUE L'AVANT-SCENE THEATRE n.1247 ; faisons un rêve

    Sacha Guitry

    • Avant-scene theatre
    • 9 Septembre 2008

    Une charmante jeune femme a rendez-vous chez un riche avocat avec son mari, un méridional naïf et bon vivant. Leur hôte tardant à paraître, ce dernier finit par perdre patience et s'éclipse, prétextant une entrevue avec un homme d'affaires pour rejoindre sa maîtresse. L'avocat, agréablement surpris du succès de son plan, sort de la pièce voisine où il se cachait, guettant l'occasion de déclarer sa flamme à la jeune femme. Ils décident de se retrouver le soir même...

  • Une lettre bien tapée

    Sacha Guitry

    • Librairie theatrale
    • 1 Janvier 1958

    UNE LETTRE BIEN TAPÉE Comédie en 1 acte de Sacha GUITRY (1885 - 1957) 1 h. - 1 f. - Durée : 15 mn Dans un hôtel de province, un homme d'affaires demande une dactylo, on lui envoie une jeune et jolie personne, qui prend beaucoup d'intérêt à la lettre qu'on lui dicte. Obligé d'attendre la réponse un jour ou deux, que faire pour tromper le temps ? Sacha Guitry trouve la solution.

  • 1935. Sacha Guitry découvre le cinéma. Il tourne presque en même temps Bonne chance et Pasteur. Il écrit : " Puisque vous vouliez savoir ce que je pense aujourd'hui du cinématographe, je dois à la vérité de dire que je m'amuse comme un fou. Mme de Noailles m'a dit un jour : "Ce que nous avons de plus persistant, c'est l'enfance." Eh bien ! Je suis dans l'état d'un enfant à qui on vient de mettre entre les mains un merveilleux joujou... " Ce bonheur de tourner éclate tout au long de ces pages où sont rassemblés les 17 films qu'il conçut directement pour l'écran, un scénario jamais réalisé et les émissions données à la Radiodiffusion française peu avant la sortie de Si Versailles m'était conté... Plus de 50 photographies illustrent ce volume exceptionnel.

  • REVUE L'AVANT-SCENE THEATRE n.1181 ; mémoires d'un tricheur

    Sacha Guitry

    • Avant-scene theatre
    • 1 Juin 2005
  • Pensées, maximes et anecdotes

    Sacha Guitry

    • Cherche midi
    • 13 Octobre 2011

    Fils de Lucien Guitry, Sacha Guitry sut se faire un prénom. Comédien, auteur de théâtre, romancier, cinéaste, il se place dans la lignée de nos meilleurs moralistes, de La Rochefoucauld à Chamfort. Son humour est acide et tendre, perspicace et destructeur. Sa cible favorite fut la femme. Ecoutons-le médire avec brio : "Elle s'est donnée à moi, et c'est elle qui m'a eu !" "Quand on ment à une femme, on a l'impression qu'on se rembourse !" Il frôle parfois le cynisme ("On a les femmes dans les bras, puis un jour sur les bras, et bientôt sur le dos"), mais il se rachète par une passion absolue de la femme. Les sarcasmes de "Sacha" pesaient lourd ("Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois"), mais ses boutades étaient légères ("Quand une femme qui me plaît me fait demander au téléphone, je me donne vite un coup de peigne avant d'y aller"), subtil mélange qu'accompagne toujours un sourire en coin un peu désabusé, mais non sans tendresse.

empty