Sandra Le Guen

  • Deux ours, deux univers, une bouteille à la mer. Et s'ils décidaient de se rencontrer ?

  • Foulard noué sur son cou ridé, la tortue va d'abord chercher James, le petit dernier, puis l'intrépide Juno et enfin Majé, leur frère aîné. Au cours de sa promenade, la petite troupe partage des instants précieux : flâneries, découvertes, confidences, câlins. Les enfants l'attendent impatiemment. Mais rien ne presse pour Tortue-express.

  • Aujourd'hui, Mabelle, Mox et Mouche, 3 petits hérons, partent à l'aventure. Ils vont affronter leur Ennemi juré, et ça va pas rigoler ! Comme l'aventure, c'est loin, il faut partir le ventre plein. Comme l'aventure, c'est long, il faut un gros pull et un goûter. Comme l'aventure, c'est dangereux, il faut des jumelles et une épée...

  • La baleine sourit. La baleine est attendue. Elle aime tellement être taxi. D'une rive à l'autre, elle fait traverser Juno, puis son grand-frère, Majé. Ensemble, ils glissent lentement sur l'océan, pendant neuf mois. Les enfants ont besoin du taxi-baleine. Cela ne durera pas : ils grandissent si vite.

  • Quand Albert doit préparer son gros chien pour un concours de beauté... la semaine s'annonce... chargée !

    « Ce matin là, j'avais un truc super important à dire à Marcel et Camélia !
    - Mon chien est une princesse... et ça me stresse !
    Ils m'ont regardé les yeux écarquillés.
    - Zou est une princesse ? Qu'est-ce que tu racontes, Albert ?
    Marcel et Camélia ne me croyaient pas... Il faut dire qu'ils connaissent Zou. L'immense Zou debout... L'énorme Zou assise... Et surtout, l'incroyable Zou couchée, plissée, ratatinée. Quand elle est endormie, elle ressemble à un moelleux au chocolat géant écrabouillé par terre.
    Marcel et Camélia connaissent aussi les poils de Zou... Les croquettes de Zou... La bave de Zou... Pas grand-chose à voir avec une princesse, j'avoue. »

  • Une jolie histoire pour aborder cette grande étape de la vie des tout-petits : se séparer de son doudou !
    Lou aime son doudou par-dessus tout.

    D'ailleurs, son doudou, Lou l'emmène partout.

    Il sent bon le chocolat chaud du matin, le dentifrice et l'herbe du jardin.
    Il sent aussi le yaourt à la fraise, le parfum de maman et un peu la sauce bolognaise.

    Aussi, quand papa et maman décident de le laver parce qu'il sent trop mauvais, Lou ne comprend pas... Et se sent toute perdue !

  • Au parc, Barnabé est assez grand pour monter tout seul tout en haut du bateau pirate.
    Mais aujourd'hui, des enfants l'arrêtent !
    - Stop! La tétine, c'est pour les trop petits, pas pour les pirates !
    - Chfui pas drobti, chfuibas un bébé ! Leur répond Barnabé.
    - On comprend rien à ce que tu dis, la preuve que t'es trop petit !
    Pour arrêter la tétine, pourquoi ne pas faire comme un vrai pirate? Cacher ses tétines dans un coffre fort, en voilà une bonne idée !
    Un bel album, illustré avec finesse et émotion, pour saisir l'instant où un enfant devient... un peu plus grand !

  • Paulette porte encore des couches...
    Mais plus pour longtemps.
    Aujourd'hui, c'est mardi.
    Elle se sent prête à utiliser le pot !

  • Un éclat de rire et un long souffle envoient valser des petites graines au fil des saisons. Elles se posent et entraînent les enfants dans le cycle de la vie. Comme ces petites pousses, ils grandissent. Curieux, joyeux, joueurs, aimés, rêveurs, ils tracent leur chemin, tout en poésie.

  • La naissance expliquée aux petits, à travers l'histoire d'une Petite Pousse.

  • Il y a les cheveux de Juliette qui aiment les barrettes, ceux d'Aminata tout chocolat. Une ribambelle de têtes sont passées au peigne fin, y compris celle de Barnabé, le bébé. Et comment elle est, ma tête à moi ?

  • Les mains d'Anna composent des bouquets, celles de Léon réalisent des mimes, celles de mamie caressent les légumes... Mais rien de tel que les mains de maman ou papa.

  • Il y a les yeux d'Irène, dans lesquels passent toutes les émotions, les yeux de Louise qui lisent tout sortes de livres et puis les yeux de papi qui ne voient plus très bien...
    Découvre tous ces yeux et leurs différences dans cet al- bum haut en couleurs.

  • éclaircie

    ,

    Les bonbons sur la route... les roues sur les bonbons...

    Et tout s'assombrit.
    Les nuages noirs apparaissent, les oiseaux s'envolent, seules les camions et les voitures continuent leurs passages incessants. Ils roulent. Sur les bonbons aussi...
    Bientôt les nuages gris se mettent à pleurer, comme l'enfant qui éclate de colère !

    Non, non, et non ! Les bonbons vont se noyer !

    Et soudain, sous cette pluie battante, sa soeur arrive, parapluie à la main.
    Et tous deux se mettent à imaginer que ces bonbons à l'eau pourraient être des poissons.
    Et pourquoi ne pas faire de cette feuille et cette brindille un vaillant navire ?

    Ce sont maintenant deux enfants accroupis qui jouent ensemble.
    L'oiseau réapparaît, les nuages disparaissent...

    Les bonbons flottent, le bateau navigue, la colère est passée.

  • Moon vit paisible dans sa petite maison au bord de l'eau.

  • Voici une histoire de pieds colorée et endiablée pour petits oreilles.

  • Une nouvelle élève est arrivée dans l'école de Jeannette. Elle s'appelle Iliana, elle est réfugiée.

    Les deux petites filles se lient d'amitié autour de leur passion commune, l'astronomie.
    Elles dessinent des rêves et des étoiles, parlent de sciences et de migration, mangent des pâtisseries, bien à l'abri dans une cabane en haut d'un arbre.

  • Guillerm collectionne les plumes, rêve de tipis et de bisons. Il est un apachyderme ! Les autres éléphanteaux se moquent de lui et les parents le trouvent un peu grand pour jouer à l'indien. Mais quoi de mieux qu'un indien pour vaincre les souris ?
    Un album plein d'humour et haut en couleurs, où l'on découvre que sortir du rang permet parfois de se sortir d'un mauvais pas, et peut même forcer l'admiration de ses semblables.

  • Chaque année au printemps, l?oiselle et l?oiseau font leur nid. Ils choisissent le meilleur endroit, sélectionnent soigneusement chaque brindille pour construire un cocon douillet à leurs petits. Le temps passe et malgré leur persévérance, leur nid reste vide. La tristesse les envahit quand une arrivée inattendue concrétise leur rêve. Un album tout doux sur l?adoption.  Un très bel album sur l'adoption tout en volume.

  • Ce soir à la télévision, la dame de la météo annonce d'importantes chutes de neige dans la nuit. Cela risque d'entraîner des perturbations, des blocages sur les routes. Les parents de Colette sont paniqués. Ils doivent s'organiser pour aller travailler. La petite fille elle, jubile. La neige, elle ne l'a encore jamais vue. Alors, elle se prépare à la découvrir !

  • - Akun ! [bonjour en khmer].

    Ma mère ne parle que le khmer. Et s'ils n'avaient pas enlevé leurs chaussures, elle leur aurait fait le même sourire. Elle sourit tout le temps. Dès qu'il a vu le tuk-tuk, mon père a allumé toutes les lumières de la réception ainsi que les ventilateurs qui régulent la température des pièces. On les arrête pour ne pas consommer trop d'électricité lorsqu'il n'y a pas de clients. C'est un luxe qu'on leur réserve car cela coûte très cher.
    - Bonjour, dit mon père, dans un français parfait.
    - Bonjour ! répondent-ils en choeur.
    - Comment savez-vous que nous sommes français ? demande la dame.
    - Ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! répond mon père en souriant. Et il n'y a que des français pour venir ici, continue-t-il d'un air malicieux.

    Voici comment Rain rencontre Arthur, en voyage avec ses parents au Cambodge.
    Très vite, les deux enfants partagent leurs quotidiens. Les écritures différentes, leur histoire, la guerre, leur amour de la lecture et des voyages. Rain va jouer le guide dans la jungle à la recherche d'un temple perdu.
    Et nous découvrons avec eux un peu bout de Cambodge, dans l'intimité de cette amitié nouvelle.

    Évidemment, il va bientôt falloir repartir et chacun reprendra le cours de sa vie.
    Mais avant de partir, Arthur va faire un cadeau à Rain.
    Le livre "Le tour du monde en 80 jours" que son Papé lui avait offert.
    Dans l'ouvrage, il a glissé un petit mot :

    Rain, Ce livre me vient de mon grand-père. On regardait souvent les illustrations ensemble.
    Tu sens cette odeur ? C'est l'odeur de chez mon papé. L'odeur du feu de cheminée, des chats sur les genoux, d'un chocolat chaud et d'une tarte aux pommes. Ce livre je l'aimais beaucoup. Mais j'aime encore plus l'idée qu'il ait autant voyagé. Il sentira bientôt l'odeur des fleurs que ta mère met dans les vases de l'hôtel, la pluie des moussons et ... le mangoustan.
    J'attends avec impatience tes impressions de lecture.
    A très bientôt, Ton ami, Arthur Rain a aussi un cadeau pour Arthur.
    Son Kléng (cerf-volant musical) offert lui aussi par son grand-père.
    Rain ne rêve que d'une chose, prendre un tuk-tuk qui l'emmènera loin, rencontrer d'autres personnes, voir d'autres paysages et revenir avec encore plus d'admiration pour son pays à lui...

  • Il était une fois une petite girafe qui allait pique-niquer avec ses copains.
    Elle était ravie car tout le monde serait là.
    Avec son beau panier, Justine passe par la forêt (parce que c'est plus court, pardi !).
    Mais soudain, elle s'aperçoit que ses bonbons ont disparu.
    Elle pose la question à chaque animal qu'elle rencontre :
    "Mais où sont mes bonbons ?" Mais ni le lapin, ni l'oiseau, ni le hérisson n'a vu ses bonbons...
    Justine perd espoir... Et quand le loup vient lui demander ce qui lui arrive, elle n'est plus rassurée du tout. Le claquement des ses dents rameute tous les animaux.
    Ils expliquent au loup...
    "Elle a perdu ses bonbons" "Elle n'a pas bien lu le titre de l'histoire" "Elle ne sait peut-être pas lire ?" Justine a de la chance ! Le loup est maître d'école et il a une idée pour aider Justine à retrouver ses bonbons...

  • Anaïs a demandé un vélo de grande pour Noël. C'est ce qu'elle reçoit, mais c'est aussi un vélo rose. Et le rose, depuis que son papa n'est plus là, c'est un non catégorique ! Son grand-père lui propose de le repeindre. Les séances de bricolage sont l'occasion de se réconcilier avec sa maman, de parler du papa quand il était enfant, d'amadouer l'absence et d'accepter l'inacceptable. La bande de copains, joyeuse et pétillante, aide Anaïs à remonter sur selle !

  • Maman a des poux

    ,

    Ce soir Lola n'a vraiment pas envie de rentrer chez elle. Les poux sont de retour.

    Et ils ont atterri où, les poux ? Sur la tête de maman !
    Rien que d'y penser ça la gratte, ça la gratte, ça la gratte partout, Lola !

    Maman va être de super mauvaise humeur.
    Elle va foncer sous la douche se mettre des produits sur les cheveux.
    Elle va grogner en attendant que le produit agisse.
    Ensuite, il y aura le brossage-démêlage... "ah les cheveux longs !!! dira-t-elle" Et le peigne fin...
    Qui va devoir passer le peigne et piéger ces sales bestioles ?
    C'est moi, Lola. Mais attention, chacun ses bestioles ! Alors pas de câlins, pas de bisoux !

    Si c'est trop compliqué, hop, un petit tour chez le coiffeur. On coupe tout.
    Elle est jolie aussi avec ses cheveux tout courts.

    Oups ! J'allais oublier...
    « Tiens maman, il y a un mot dans le cahier vert » Et maman de s'exclamer :
    « Oh non ! Les poux sont revenus ! Ça te gratte ? oh la la rien que d'y penser ça me gratte partout » Et ça recommence. Maman sort ses lunettes et srutte dans mes longs cheveux...

    Mais les poux ont plus d'un tour dans leur sac !

empty