Silvia Serrano

  • Comment expliquer la place centrale du religieux dans des sociétés sécularisées ? Cet ouvrage aborde cette question à partir d'une sociologie politique du religieux en prenant pour objet le regain de l'orthodoxie en Géorgie postsoviétique.

    Silvia Serrano montre que la pertinence sociale de l'orthodoxie tient non pas à ses énoncés religieux propres et à une religiosité accrue, mais à ce qu'elle rend possible dans le champ politique. Elle est constitutive de deux types de dynamiques politiques : d'une part, elle est au coeur de la reformulation de l'identité nationale à l'oeuvre depuis l'indépendance de la Géorgie en 1991 et, d'autre part, en raison des investissements dont elle fait l'objet, elle produit des clivages éminemment politiques. Cet ouvrage dégage les logiques populistes par lesquelles le religieux réintroduit une dimension conflictuelle du politique.

    En s'inscrivant dans des débats sur les dynamiques de sécularisation/ dé-sécularisation, sur la persistance du fait religieux et son rapport à la modernité, sur la politisation du religieux dans un contexte de libéralisation des systèmes politiques, ce livre fournit un cadre d'analyse novateur pour l'étude des relations entre religieux et politique dans le monde contemporain.

  • tbilissi, novembre 2003: édouard chevardnadze, président en exercice, ancien premier secrétaire du parti communiste géorgien et dernier ministre des affaires étrangères de mikhaïl gorbatchev, se voit contraint de remettre sa démission...
    faut-il voir dans la " révolution des roses " un coup d'état préparé en sous-main et motivé par des considérations stratégiquesoe les nouveaux états seraient-ils condamnés à n'être que le jouet des volontés impériales " ? pré carré de la russie, poste avancé des états-unis ou nouveau voisinage de l'europe, où en est le caucaseoe prise en étau entre les " grands ", la géorgie offre un éclairage exemplaire sur les difficultés d'une accession à l'indépendance.
    sa volonté d'affranchissement de la tutelle russe la conduit à nouer des alliances jugées tout aussi aliénantes, alors même qu'elle cumule depuis les années 1990 l'ensemble des problèmes apparus dans l'espace post-soviétique: conflits ethniques, effondrement économique, troubles sociaux... un ouvrage indispensable pour ceux qui veulent comprendre les politiques étrangères des petits états et l'importance des identités nationales dans la sortie d'empire.

  • Cet ouvrage richement illustré approfondit la connaissance de l'infini au-delà du principe mathématique.
    Il dévoile 150 théories sur les liens entre l'infini et l'espace, la religion, l'énergie, la pensée, la probabilité, l'éternité, la géométrie ou le calcul.
    Il s'intéresse à la théorie du Chaos, aux fractales de Mandelbrot ou encore aux QR codes.
    Il s'interroge sur l'infini de Jorge Luis Borges, la dialectique de l'infini de Hegel et lève le voile sur les symboles que recèlent l'Ouroboros, le Phénix, La Fontaine de Jouvence et bien d'autres...
    Ces notions, clairement définies et expliquées de façon agréable, sont organisées par domaines de connaissances, science, mathématiques, technologie, art, philosophie et symbolique.
    Un ouvrage enthousiasmant qui pose les bases d'une réflexion passionnante.

  • Vingt ans après le déclenchement des premiers conflits armés qui ont embrasé la région, la violence ne s'est pas tue au Caucase : elle persiste de façon diffuse au Nord, tandis qu'éclatait en août 2008 sur le territoire géorgien une guerre qui remettait pour la première fois en cause les frontières internationales issues de l'effondrement de l'URSS. Cette instabilité persistante ne doit toutefois pas occulter les transformations profondes qui ont affecté la région. Avec l'accession des Etats Caucase du Sud à l'indépendance et leur entrée dans la mondialisation, et la redéfinition des relations entre Moscou et les entités nord-caucasiennes, les conflits ont changé.
    Loin d'une lecture qui verrait dans ces violences la marque d'une culture locale, cet ouvrage s'attache à analyser les évolutions historiques et politiques qui déterminent les conflits, en mettant l'accent sur les effets des mobilisations identitaires et des tutellles extérieures, mais aussi sur leurs ressorts internes. Le lien entre conflits et trajectoires étatiques est donc au coeur de sa problématique.

    En dépit d'évolutions très différentes au Nord et au Sud, le Caucase constitue un système de sécurité tant les interdépendances restent importantes. Le défi consiste donc à appréhender la complexité de la région.

    Les auteurs - Caucasiens, Russes, Occidentaux, tous fins connaisseurs de leur terrain d'étude -, relèvent le défi avec originalité, en restituant l'hétérogénéité de la région. La diversité des points de vue exprimés dans ce livre constitue à cet égard une richesse indéniable. Il apportera des clés de compréhension aux étudiants, aux chercheurs mais aussi aux praticiens, aux journalistes, aux diplomates ou aux voyageurs désireux d'entrer dans la complexité du Caucase sans céder aux clichés.

empty