Simonetta Cerrini

  • De l'extraordinaire histoire des Templiers (1120-1312), seuls neuf manuscrits subsistent aujourd'hui qui en racontent la genèse.
    L'historienne Simonetta Cerrini les a cherchés jusqu'à Baltimore, aux Etats-Unis. Chaque manuscrit forme un chapitre de cet ouvrage où sont décrites les règles de l'Ordre, la vie au quotidien de ses membres, mais aussi la personnalité du premier Grand Maître des Templiers, Hugues de Païens. Cette histoire perdue du XIIe siècle fait apparaître le caractère novateur et original de l'Ordre en même temps qu'elle en renouvelle profondément l'approche.
    On comprend ainsi combien la création de l'Ordre des Templiers fut une idée révolutionnaire.

  • Paris, 11 mars 1314. Sur l'Île de la Cité, le feu embrase le bûcher où va périr Jacques de Molay, 23e et dernier grand maître de l'ordre du Temple. C'est la fin d'un ordre et le début d'une légende qui, sept siècles plus tard, continue de nous intriguer. Dante fut le premier à rapprocher leur martyre de la Passion du Christ, une comparaison que reprend ici Simonetta Cerrini pour donner à sa narration la forme d'un chemin de croix. La bulle papale du 22 mars 1312 ordonnant la suppression du Temple lui sert de fil d'Ariane. L'historienne mène l'enquête, s'emparant de la masse labyrinthique des archives pour nous éclairer et ouvrir le juste procès qu'ils n'ont jamais eu. Ce fut en réalité le premier grand procès politique (et religieux) de l'Europe médiévale. L'auteure fait revivre les Templiers dont on entend enfin les prières du fond des cellules où ils furent enfermés pendant des mois et torturés, paroles perdues contre ce qui les accable : accusations d'hérésies, impiétés, sodomie...
    Des siècles plus tard, on est touché par leur sentiment d'abandon, leurs peurs, mais aussi leur foi, qu'entretient toujours une certaine lueur d'espoir, anéantie à jamais par les flammes des bûchers.

empty